Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 5
Expérience:
0/500  (0/500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   Jeu 15 Juil - 8:14

Aujourd'hui était un jour comme tant d'autres au collège Namimori, un jour banal qui s'inscrivait dans la continuité des jours précédents. Sauf que voyez-vous, ici à Namimori la normalité est quelque peu différente de ce que vous avez l'habitude de voir.

Si pour vous une journée banale de cours se résume à aller en cours, s'endormir ou tenter de résister pour les écouter, ici un jour typique se résume à aller en cours, éviter divers projectiles, éviter de croiser un chef de comité de disciple quelque peu asociale (quel doux euphémisme...), échapper pour certains à un tuteur tyrannique, écouter à tout bout de champs un garçon énergique pousser des répliques à l'extrême, ou voir courir dans les couloirs un garçon en caleçon suivit par un autre riant à gorge déployée et un autre hurlant «Juudaime» pleins d'explosifs dans ses mains.

Vous pourrez même croiser en ces lieux des bébés quelques peu étranges balancer des grenades à tout va ou encore faire apparaître sur son front des motifs du mahjong au regard d'un certain manieur de tonfas. Ainsi les jours normaux au collège Namimori n'étaient pas ceux auxquels vous auriez pu espérer mais au milieu de toute cette excitation notoire résistaient quelques personnes simples, apparaissant comme atypiques au milieu de tout ce capharnaüm.

Cette bien sur le cas pour notre chère petite Kyoko, doux personnage rêveur dont la principale activité est de s'inquiéter du bien-être de son entourage.

Elle était assise à sa place habituelle et écoutait tranquillement le cours qui était en train de se dérouler, attendant sagement la sonnerie salvatrice qui lui permettrait enfin d'aller déjeuner. Elle n'était pas la seule à espérer entendre ce bruit qui signifiait l'avènement d'une pause amplement méritée. De toute part on pouvait constater que la fatigue se faisait sentir.

Tout à coup, le bruit espéré se fit entendre, provoquant la levée des élèves enfin heureux de pouvoir respirer l'espace de cette pause. Notre jeune collégienne reste sur sa chaise, attendant l'arrivée de sa meilleure amie Hana. Mais alors que celle-ci avançait dans sa direction pour parler avec elle des dernières nouvelles made Namimori, son professeur lui demanda d'aller chercher quelques copies.

Toujours à vouloir rendre service celle-ci accepta dans un grand sourire avant de s'excuser auprès de son amie. Se levant calmement et commença son bout de chemin afin de satisfaire à la requête de l'enseignant visiblement trop fainéant pour pouvoir faire lui même la tache. Mais bien sur Kyoko était une personne très gentille et il lui était difficilement envisageable de laisser une pauvre âme en détresse.

Elle marchait donc dans les couloirs de Namimori alors bondés en cette période, elle regardait avec une certaine joie la vie qui défilait devant ses yeux. De simples petits tableaux comme celui qui se dévoilait en cet instant lui suffisaient pour lui mettre un peu de soleil au cœur, ni plus ni moins. Après tout elle faisait partie de ces gens à qui un sourire suffit simplement pour satisfaire à son bonheur, tout ce qui lui importait était que tout le monde soit heureux et en bonne santé. L'argent, la richesse, tout ce qui pouvait être superflu ne l'intéressait aucunement... ou peut être une de ces belles pâtisseries qu'elle avait vu dans sa boulangerie préférée.

Alors qu'elle s'avançait d'un pas rêveur vers la salle des professeurs, quelqu'un stoppa son avancée d'une timide voix.


«-Sasagawa! Sasagawa! J'aimerais que tu entres dans notre club de sport!»

Un peu surprise par cette si soudaine demande, elle ne su pas quelle réaction adopter ni comment repousser gentiment cette proposition sans blesser l'individu. Elle rougit simplement tentant de trouver les mots mais ne pu former qu'une suite de mots désordonnée dans un petit sourire triste.

«-Go Gomene! Je je...»

Mais elle ne pu terminer sa phrase que l'individu devint un peu plus insistant, faisant reculer la demoiselle qui tentait maintenant de se donner un peu plus de contenance. Comme il était difficile de refuser quelque chose sans risquer de faire du mal à la personne.

«-Sasagawa! J'insiste, nous avons besoin d'une personne comme toi afin de gagner plus de membres!»

Elle ne comprenait pas pourquoi une fille comme elle arriverait à leur permettre un tel exploit mais toujours était-il que l'activité ne l'intéressait pas vraiment et elle ne voulait pas se forcer. Elle se souvint alors d'un jour antérieur où elle s'était retrouvée dans la même situation et où Tsuna-kun ainsi que son grand-frère l'avaient tirée de ce mauvais pas.

Toujours est-il qu'elle s'excusa encore une fois afin de pouvoir aller chercher les copies au plus vite mais fut bien vite arrêtée par le garçon qui se mettait en travers de son chemin.


«Ano... gomene...»

Tenta-t-elle désespérément de plus en plus triste et mal à l'aise de sa situation. Elle n'espérait plus qu'un peu d'aide de la part de quelqu'un même si savoir qu'elle allait encore être secourue l'attrista ; ne voulant pas être une gène pour son sauveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 25
Expérience:
150/1500  (150/1500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   Jeu 15 Juil - 18:42

    Comme il est dit plus haut, aujourd'hui est un jour comme les autres. Les oiseaux chantaient l'hymne de Namimori, les bébés parcouraient l'école en jouant à chat et le jeune Kaze sifflotait calmement un air qui lui trottait dans la tête depuis quelques heures. C'était un air qui sortait de l'un de ces animé qui faisaient fureur ces derniers temps au Japon avec un jeune homme voulant devenir le plus grand des pirates ou un truc du genre. Enfin bref, Kaze faisait donc l'une de ses rondes habituelles dont il avait la charge en tant que membre du comité de discipline à Namimori (sans la coiffe, je précise) en tapotant discrètement le sac qui contenait son violon. En fait, il était prit d'une soudaine envie de jouer de son instrument et d'un geste professionnel l'en sortit de son étui accompagné d'un bien étrange archet au premier coup d'oeil. L'instant d'après, l'air bien connu de l'hymne de Namimori remplissait le couloir tandis que le jeune homme continuait sa marche tranquille.

    Cela faisait plusieurs semaines maintenant depuis son duel contre le chef du comité disciplinaire Hibari Kyoya et de nombreuses choses intéressantes avaient fait leur apparition comme un bébé déguisé en vache qui parfois balançait des grenades dans la cour (loin du regard d'Hibari heureusement) du collège ou bien le délinquant aux cheveux gris portant le nom de Gokudera qui semblait avoir une renommée assez grande dans les environs. Il avait aussi pu voir la star du baseball des environs qui portait le nom de Yamamoto et de nouveau aperçu le flamboyant capitaine du club de boxe Sasagawa Ryohei. Et le plus impressionnant, c'est qu'ils semblaient tous tournoyer autours de l'insignifiant Sawada Tsunayoshi... Mais passons, le jeune virtuose s'attelait d'ailleurs à monter à l'étage des deuxièmes année.

    Ce n'est qu'au détours de cet étage que le collégien tomba sur une scène intéressante au premier coup d'oeil qui avait comme personnage principal l'une de ces personnes qui tournoyait autours de Sawada, a savoir Sasagawa Kyoko. Kaze n'avait pas encore eut l'honneur de pouvoir parler à l'idole du collège auparavant par manque de situation qui le permettait et pour une fois la situation était propice à cela. Calmement donc, toujours en jouant de son violon, le jeune homme se rapprocha d'elle et des figurants qui lui barrait la route avant de prononcer d'une voix amusée:


    -"Yare yare, forcer les gens à entrer dans son club est donc une règle dans ce collège que je ne connaitrais pas...?"

    Étant derrière le figurant sportif A, celui-ci ne se retourna pas et se contenta de lui demander de partir en faisant un geste de la main qui ne ferait pas fuir une mouche. Le figurant sportif B qui avait eut au moins l'idée de jeter un coup d'œil pâlit en apercevant l'insigne du comité disciplinaire sur le bras de Kaze qui lui se contentait de continuer de sourire. Voyant que le FSA ne lui faisait toujours pas face pour continuer d'embêter la jeune Sasagawa, Kaze poussa un soupire amusé avant de sortir une fiole d'un produit extrêmement inflammable et le déverser sur le sac de sa victime sans se faire remarquer. Il provoqua finalement une étincelle avec son archet qui enflamma le tout, puis recula calmement avant de prononcer:

    -"Mmm, fumer est interdit dans l'enceinte de l'établissement... Que cela vienne de ton sac ou de toi..."

    Il lâcha un petit ricanement amusé avant de porter a nouveau son attention sur Kyoko et prononcer:

    -"Il faudrait que vous soyez plus... décisive dans votre propos, Sasagawa-san... Sinon, jamais ils ne vous lâcheront..."

    Il ne faisait maintenant plus attention aux deux figurants qui devaient se battre avec le sac enflammé, le regard maintenant posé sur Kyoko et tout le divertissement qu'elle pourrait lui apporter si il arrivait au moins à se lier d'amitié avec elle... enfin d'"amitié", parce que vous vous en doutez la conception d'un ami pour Kaze c'est assez dérisoire par rapport au reste du monde.

    -"Venez, je vais vous raccompagner jusqu'à votre classe... Vous ne serez plus dérangés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   Sam 17 Juil - 22:29

Comme il l’a été dit et répété, aujourd’hui était un jour normal au collège Midori. Les oiseaux gazouillaient, les vaches stupides étaient à la maison, les élèves du club de Base-ball s’entraînaient, un bébé soupirait dans une fausse borne incendie, un garçon a la coiffure originale courrait dans les couloirs pour échapper à sa destinée (et au sus-dit bébé) tandis qu’un autre garçon avec un look de délinquant courrait derrière lui en vociférant « Juudaime » toutes les 15 secondes en moyenne.

Reborn (car c’était bien lui) était en train de savourer sa tasse d’expresso tout en train de réfléchir à la façon dont il ferait accepter à Tsuna la réalité de ce qui venait de lui tomber dessus.

En effet plus tôt dans la matinée le bébé avait reçu un courrier Spécial provenant directement du 9e Vongola et informant que la Cérémonie d’Héritage traditionnelle aurait lieu dans une semaine à Namimori. Reborn devait donc réussir durant ce laps de temps à faire accepter à son étudiant incapable qu’il devrait prendre à l’issue de celle-ci les rênes de toute la Famille aux 4 coins de la planète.

De plus la lettre du 9e mentionnait aussi que des trouble-fêtes non satisfaits par le choix du successeur étaient surement déjà en train de comploter pour faire capoter la cérémonie ce qui compliquait encore le travail de Reborn si cela était possible. Maintenant il devrait aussi jouer les gardes pour le jeune Tsuna, ce qui revenait grosso-modo à lui tirer dessus avec une balle spéciale dès qu’un ennemi pointerait le bout de son nez. Finalement somme toute c’était la même chose que d’habitude…

Les choses qui avaient vraiment changées depuis ce retour du futur étaient en fait relativement simples : Kyoko et Haru avaient appris le vrai boulot de Tsuna et de ses Gardiens, les Bagues Vongolas étaient revenues à leurs formes originales, et c’était globalement tout si on considérait que la stupide vache avait su se servir de sa boite Vongola mais était toujours aussi inutile aux yeux de Reborn. Enfin plus qu’inutile, Lambo était inférieur, et comme Reborn ne s’associait pas avec eux…

Bon il était plus que temps de passer à l’action, et il fallait qu’il y mette le paquet, ce matin juste après avoir entendu l’annonce de Reborn, Tsuna avait filé en direction de l’école. Il faudrait donc utiliser la manière forte pour qu’il comprenne et cela ne dérangeait pas vraiment le bébé à vrai dire.

Reborn sortit donc de sa cachette et sauta ensuite par la fenêtre pour atterrir sur un arbre proche, de cet endroit il commença à se déplacer d’arbre en arbre pour couvrir le plus de terrain possible et retrouver son élève au plus vite. Il le trouva bien assez vite en contrebas en train de regarder partout autour de lui, il venait probablement d’échapper à Gokudera et cherchait maintenant à ne pas se faire repérer par lui et son Tuteur.

Reborn sauta donc vers son élève et lui asséna un bon coup de pied dans le dos, le faisant ainsi tomber au sol.


« Hé Tsuna ! Je ne vais pas passer mon temps à te chercher partout comme ça alors arrête de te cacher ! Ce matin tu ne m’as pas laissé finir de lire le message du 9e, alors écoute bien la suite ! »

Reborn se rapprocha en un éclair de son élève et le regarda dans les yeux, il tait plus petit que lui mais cela n’avait aucune importance puisqu’il pouvait lui botter le derrière en un rien de temps, Tsuna n’osait pas se rebeller contre son professeur dans ce genre de moments.

« Il semblerait que des individus peu recommandables soient aussi bien décidés à interférer avec le bon déroulement de la cérémonie. Tu dois donc garder ça sur toi en permanence compris ? »

Là-dessus il lui lança les pilules de Dernière Volonté ainsi que ses moufles, ses deux seules armes quand Reborn n’était pas là pour tirer la Balle de Dernière Volonté sur lui. Tsuna sembla vouloir se plaindre mais Reborn repartit en sautant et en prenant appui sur sa tête, l’empêchant ainsi de se plaindre sur quelque chose qu’il ne pouvait éviter.

Reborn arriva finalement à son étage et s’introduisit dans une allée plutôt vide, il atterrit alors entre deux collégiens : Kyoko et un garçon qu’il ne connaissait pas mais qui portait l’insigne du comité de discipline de l’école.


« Ciaossu Kyoko ! »

Reborn venait d’arriver par la fenêtre, dans son costume de Mafiosi, et sans prévenir. Mais il ne s’en souciait pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout. A son âge et avec son expérience apprend à oublier les conventions…
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 5
Expérience:
0/500  (0/500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   Mar 20 Juil - 22:06

Alors qu'elle se pensait dans une situation désespérée, son sauveur fit une entrée des plus remarquée: jouant du violon et s'avançant vers eux afin de faire régner l'ordre qui avait été troublée. Cette mission était donnée aux membres du comité disciplinaire dirigée par Hibari Kyoya qui était aussi l'un des gardiens Vongolas. Sans s'arrêter de jouer le curieux personnage s'amusa à faire état de certaines infractions qui venaient d'être commises, mais les collégiens n'en avait cure et voulaient à tout prix la petite Sasagawa.

Ne savant que faire, elle préféra rester sur place, devenant ainsi spectatrice de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle prit tout de même le soin de se rapprocher du nouveau venu, se sentant plus en sécurité avec lui qu'avec les sportifs pot-de-colle.

Pot-de-colle qui finirent par subir la punition pour son attitude par un sac qui s'enflamma sans que personne ne savait comment. Celui-ci se mit enfin à adresser la parole à notre pauvre petite victime alors que les importuns tentaient désespérément d'éteindre les flammes.


-"Il faudrait que vous soyez plus... décisive dans votre propos, Sasagawa-san... Sinon, jamais ils ne vous lâcheront..."

A ces mots la demoiselle se mit à rougir violemment: il avait tout à fait raison il fallait qu'elle fasse enfin entendre sa voix même s'il était assez difficile sachant qu'elle blesserait des gens. Elle était encore dans son dilemme intérieur malgré ce que venait de dire le jeune dont elle ne connaissait pas le nom. Elle acquiesça tout de même afin de ne pas le mettre en colère, on ne sait jamais dès fois qu'il serait susceptible du fait qu'elle ne lui aurait pas adressé la parole.

-"Venez, je vais vous raccompagner jusqu'à votre classe... Vous ne serez plus dérangés..."

Ses traits prirent tout d'un coup un air plus déterminé qui replacèrent la peur qu'elle avait il y a quelques secondes. Déterminée, elle serra ses deux poings avant de les mettre devant sa poitrine dans un effort de se donner contenance mais aussi se protéger d'une menace quelconque.

«-Dé, désolée mais, mais je dois d'abord ramener ce que mon professeur m'a demandé. Une fois ceci fait j'accepterais de vous suivre... enfin si vous voulez bien m'escorter jusqu'à ma classe... si ça ne vous gène pas... euh...»

Elle se mit à rire doucement, en rougissant une fois de plus. Cette tête en l'air avait carrément oublier de demander le nom de son sauveur et elle se retrouvait maintenant bien bête de ne pas le savoir. Elle voulut remédier à ceci en le lui demandant mais un nouveau protagoniste l'empêcha dans sa tentative.

« Ciaossu Kyoko ! »

C'était le petit Reborn qui venait de faire son entré par l'une des fenêtres du collège. Elle sursauta à cette nouvelle présence mais afficha bien vite un doux sourire au petit mafieux. Car oui il avait l'air d'un petit enfant mais ne vous laissez pas avoir par cette apparence car il sait se battre.

Elle avait appris cela il n'y avait pas longtemps, lorsqu'elle avait été transportée dans le futur enfin plutôt un futur alternatif. Elle était donc ravie de le voir lui aussi apparaître d'autant plus que les assaillants ayant enfin réussi à éteindre le sac retournaient à l'attaque.


«-B... Bon... Bonjour Reborn, je... je suis heureuse de te voir au... aujourd'hui...»

Dit-elle en bégaillant, puis afficha un sourire triste en direction des trois assaillants, certes une bonne dérouillée ne leur ferait pas de mal mais il était clair qu'elle se devait de leur faire comprendre qu'elle refusait d'entrer dans leur club.

Mais elle ne voulait pas les brusquer et ne pouvait donc y arriver toute seule, ayant un manque de volonté. Il était aussi clair qu'elle ne voulait pas qu'il y ai plus de bagarre... elle était donc dans une situation dès plus délicates malgré le fait qu'elle cachait tout ça sous sa bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 25
Expérience:
150/1500  (150/1500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   Mer 27 Oct - 17:46

    « Dé, désolée mais, mais je dois d'abord ramener ce que mon professeur m'a demandé. Une fois ceci fait j'accepterais de vous suivre... enfin si vous voulez bien m'escorter jusqu'à ma classe... si ça ne vous gène pas... euh...»

    Silencieusement, Kaze plissa les yeux dans une mimique intéressée à ce soudain renforcement de la volonté de la demoiselle. D'une voix amusée, le jeune homme répondit:

    -"Eneara Kaze..."

    Eut-il tout juste le temps de répondre avant qu'un gosse en costard ne fasse son apparition par la fenêtre du couloir. Perdant instantannément tout interet pour ce qui l'entourait, le jeune homme scruta le nouveau venu tandis que celui-ci saluait Kyoko d'une manière ferme et droite.

    « B... Bon... Bonjour Reborn, je... je suis heureuse de te voir au... aujourd'hui...»

    *Reborn, ne...?*

    Nota dans un coin de son esprit le membre du conseil disciplinaire de Namimori avant de reposer son regard vers les figurants qui semblaient vouloir revenir à la charge. Mais Kaze n'était plus d'humeur à jouer avec eux, alors il se contenta de siffloter tout bas un petit air musical qui sembla titiller l'attention des jeunes aggresseur. Ils tournèrent leur attention sur leur droite et Kaze en profita pour emmener Kyoko un peu plus loin, vers la salle des professeurs. Tout ce qu'avait fait le jeune collègien, c'était de leur donner l'impression que quelqu'un les avaient appelés mais ne voulant pas utiliser son violon il avait dut le faire avec les moyens du bord, à savoir son propre souffle.

    -"Pardonnez moi de vous avoir brusqué, contrairement à mes camarades je n'aime pas spécialement la méthode dite 'dure'... Je ne manquerais tout de même pas de signaler à Hibari-dono leur attitude déplorable..."

    Prononça-t-il sur un petit ton amusé. Il ne manquerait pas non plus de se mettre à un endroit où il pourrait voir la correction monumentale qu'ils recevraient aussi.

[Pourris, mais fais...~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée comme tant d'autres [pv Kaze et Reborn].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Namimori Middle school-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit