Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Ven 23 Juil - 8:45




Sortant des bains publics après s'être prélassée longuement dans l'eau bouillante et avoir détendu les muscles de son corps durement entraîné, Chrome reprit tranquillement le chemin du retour, direction Kokuyo Land. Le soleil déclinait lentement à l'horizon et les nuages arboraient des teintes rosées et orangées, alors que le ciel lui même perdait son bleu ordinaire. La chaleur de l'après-midi passée laissait place désormais à une douce fraîcheur crépusculaire. Flâner dehors en était très agréable, et c'est pourquoi l'illusionniste décida de prendre son temps.

Les récents évènements avaient quelques peu bouleversés le quotidien des trois protégés de Mukuro. L'arrivée de Sol dans leur vie était un peu comme un tournant, surtout pour la demoiselle au cache-oeil. Vivre avec une autre fille, avec qui elle avait désormais noué un certain lien solide était assez déstabilisant au départ, pour une solitaire comme elle. Mais c'était également très plaisant, et Sol était facile à vivre, ne mâchant pas ses mots et ayant une bonne humeur constante qui apportait un peu de chaleur dans les ruines du vieux parc d'attraction qu'était leur demeure.

Justement … Les dernières réserves de chocolat soufflé et autres paquets divers que Ken avalait à toute vitesse avaient été entamée ce matin. Puisqu'elle se trouvait actuellement à Namimori Centre, autant que Chrome en profite pour prendre le dîner de ce soir. Elle avait envie de quelque chose et de nourrissant, tant pour son estomac que pour faire plaisir à son amie et ses deux autres compagnons. Et pourquoi pas … Des râmens prêt à emporter ?



  • Chikusa aime les œufs. Et Sol-chan apprécie les nouilles bien chaudes je crois … Hmmm, mais où trouver des râmens ?


Emportée par le fil de ses réflexions, la Dokuro ne prêtait plus vraiment attention à son environnement actuel, ni même à l'endroit ou la conduisait ses pieds. La foule passait à ses côtés sans qu'elle n'y prenne garde, et les bâtiments semblaient ne plus exister dans son esprit en pleine réflexion. Et ce qui devait arriver arriva. La douce borgne entra en collision avec ce qui semblait être une porte. Surprise, elle poussa une petite exclamation de douleur. Reculant d'un pas, elle se frotta son nez rougit par le choc.

Elle n'eut cependant pas le temps d'observer le bâtiment en question ni son emplacement du moment, car la porte qui venait justement de rentrer en collision avec son visage s'ouvrit, laissant une odeur délicieuse et appétissante s'échapper de l'intérieur. Alors qu'elle s'apprêtait justement à faire demi-tour discrètement, la jeune fille sursauta en voyantune silhouette se dresser devant elle. La fille du Brouillard laissa une exclamation discrète de surprise s'échapper de ses lèvres vierges et fit un pas en arrière. Chrome bredouilla vaguement ce qui ressemblait à :



  • Ano … Watashi …


Elle ne savait que dire, mais partir en courant aurait sans nul doute été très déplacé. La Dokuro avait l'impression particulièrement désagréable d'être pris en flagrant délit de voyeurisme, ce qui bien sûr était totalement faux. C'est ce moment précis que son estomac choisit de se manifester et de rappeler à Chrome qu'elle avait faim. Un grondement sourd s'échappa de sous son haut kaki légèrement trop court, et la pauvre enfant rougit telle une tomate bien mûre, baissant les yeux pour admirer le sol. Elle aurait voulue disparaître dans une vague de brume mais c'était sans doute une mauvaise idée. Que dire dans ce genre de situation ?




________________






Dernière édition par Dokuro Chrome le Lun 20 Déc - 14:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Jeu 29 Juil - 4:43

    C’était une journée pleine de banalité, rien de mieux pour que le jeune homme puisse jouer son rôle de… Allez savoir, mais c’était une bonne couverture pour lui, cela lui permettait de rester à Namimori sans qu’on ait à lui poser trop de question. C’était un temps agréable, presque une fin de soirée et il avait enfin pus se retrouver seul après tout ce temps, remplis de mensonge, un domaine dans lequel il excellait.

    Il se retrouvait maintenant dans les rues, rien de très passionnant, mais cela lui donnait plusieurs idée. Le choix des activités était nombreux, mais tous n’étaient pas très engageants. En fait, il savait déjà ce qu’il voulait faire, comme à son habitude, mais il voulait quand même voir si autre chose allait lui venir en tête. Il ne lui fallu pas longtemps avant de ce mettre en marche, il y avait aussi beaucoup de chance pour que les personnes qui avait été avec lui, soient parti assez loin, ce qui lui laissant amplement le loisir de s’adonner à un bon repas. Son visage était neutre, il n’affichait aucun sentiment, comme s’il ne pouvait rien exprimer, mais c’est au moment de faire le premier pas qu’il… En fait, on aurait presque pu croire que sa personnalité avait changé, son visage exprimer un sourire sincère à première vue, comme s’il ne s’ennuyait pas, comme s’il avait passé une superbe journée. Chose qui restait surement à prouver, mais cela s’expliquait simplement par le fait que ce sourire n’avait aucune valeur à ses yeux. C’était un camouflage, visant à montrer à tous les passants qui le connaissait, le jeune garçon plein de vie qu’il était. Un sourire inutile, mais qui lui permettait de ne pas trop être déranger par des questions inutiles. Sa seule envi actuelle était de manger, un bon repas dans le restaurant qu’il appréciait particulièrement et qui ne se trouvait pas si loin une certaine agence immobilière.

    Les souvenirs qu’il avait récupéré il y à maintenant quelque temps, lui avait permis de récupéré un objet des plus important, qu’il dissimulait pour cacher sa vrai nature. En plus, cela lui avait permis d’en savoir plus *** c* *** **l*** *****e* ** ****e, au point qu’il en était venu à ce poser certaine question inutile. Afin de simplifier les choses, il restait le même qu’il était plus tard… un mystère vivant et il ne comptait pas faire en sorte qu’il en soit autrement. Enfin bref, beaucoup de chose pour un rien, surtout qu’il était en route pour ce remplir le ventre.

    Il ne lui fallu pas très longtemps avant d’atteindre son but, pourtant ce n’était pas le genre de restaurant qui avait une enseigne immense, il n’était connu que des gens du quartier. C’était un lieu assez calme et on y mangeait très bien, c’était un lieu ou il avait l’habitude d’aller, tout en utilisant son faux sourire. Il n’eu pas le temps d’inspiré, que sa main c’était déjà poser sur la porte, afin de la faire glisser sur le côté. Il jeta un œil rapide dans le restaurant, dans lequel ce dégageait une odeur agréable et laissa paraitre son fameux sourire. Cela lui permettait d’avoir plusieurs portes ouvertes à bien des choses, mais là, c’est surtout de Ramen dont on parle. Quand son sourire fut visible par la vieille dame qui gérait le restaurant, il n’eu d’autre choix que de rentré comme il le faisait quasiment tout les jours, sous un bonjour polie, mais dit de manière à ce que tout le monde puisse l’entendre. Tout le monde, à vrai dire il n’y avait que des habitués, enfin on parle surtout de trois personnes. Il ne fallu pas longtemps à tout le monde avant de donner une réponse à notre jeune homme, sauf peut être un, qui semblait vieux et très têtue. Enfin bref, après ça, le jeune homme se mit au comptoir, non loin de la porte, c’était sa place d’habitué. Il regardait dans tous les coins, l’air curieux et observa la gérante avant de faire sa commande habituelle qui avait été inutile. Elle connaissait bien ses gout… même si en fait un doute était fort possible, mais ce n’est pas le plus important. Au moins, il jouait le jeu sous un sourire et un rire béat et inutile, dont il ce serai bien passer.

    Ce n’est qu’après quelques minutes, sous une longue réflexion devant le bol de ramen qui lui avait été rapporté que le jeune homme pris enfin des baguettes pour commencer son repas. Leur gout n’avait pas changé, depuis la première fois qu’il était venu. A vrai dire, il n’était pas là par intérêt, mais surtout par gout, surement un petit caprice qu’il pouvait maintenant ce permettre, ça ne gênait pas les raisons de sa présence. Alors qu’il c’était saisi avec ses baguettes, d’une certaine quantité de nouille, de manière agile et rapide, il dégusta son repas sans même avoir le temps de finir. Une chose avait gêné le repas de tout le monde, un bruit sourd qui venait de la porte, un bruit donnant l’impression qu’une personne avait utilisé son poing pour frapper à la porte. Cela ne pouvait venir que d’une personne qui n’avait pas les bonnes habitudes du quartier, aller savoir… mais cela n’avait pas étonne le jeune garçon, qui fixait calmement la porte avec un sourire calme et trompeur, une chose que personne ne pouvait voir dans le restaurant. Alors que la gérante allait maintenant ce déplacer afin d’aller voir qui était à l’origine de ce bruit sourd, il ce désigna pour lui délester de ce travail fort gênant. C’est quand même sous une voix inquiète qu’elle lui céda le flambeau, comme si elle avait peur qu’il y ait plusieurs personnes dangereuses. Lui ne s’en soucia pas, il ce contenta de ce lever, prenant alors un air détendu, alors qu’il avait son bol de Ramen dans les mains. Il mangea tout en faisant ce très court trajet jusqu'à la porte d’entré et ce contenta d’utiliser sa main gauche, afin d’ouvrir cette porte qui laissait voir la responsable de ce bruit gênant. Tout le monde observait, comme s’il s’attendait à quelque chose de très inhabituel, comme s’il voulait qu’il ce passe quelque chose de plus inhabituel. Lui, cherchait juste à savoir qui serai derrière cette porte, toujours l’air curieux.

    La silhouette présente devant lui, ne lui était pas inconnue, mais il préférait faire celui qui ne la connaissait pas, ce n’était pas encore le moment. Il entendit le son de sa voix, timide comme à son habitude, mais elle réussi à rendre cette rencontre un peu comique grâce à son ventre qui manifestait sa faim. Que dire, il n’y avait pas beaucoup de choix à vrai dire et la gérante derrière pressait le jeune homme pour lui faire faire un rapport quelconque. Il fit alors un mouvement agile pour ce retrouvé derrière la jeune fille et la pousse gentiment dans le restaurant avant de parler à voix haute.


    • « C’est une cliente affamé ! »


    Cela aurait été très gênant pour la jeune fille dont-il connaissait l'identité, après tout, elle ne passait surement pas inaperçue. La jeune Chrome avait toujours l’air aussi timide, renfermé, mais elle avait un certain don pour l’illusion, mais aujourd'hui elle devait seulement être présenter comme une cliente et rien d’autre.


Yumi \o/


Dernière édition par Mr. Kawahira le Sam 2 Oct - 8:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Jeu 29 Juil - 14:32


Photobucket

Quand Chrome se décida à lever les yeux vers la personne qui se tenait désormais devant elle, son nez toujours rougit par sa brusque rencontre avec la porte ce restaurant atypique et ses joues colorées de rose pâle à cause de la gêne occasionnée par son estomac bien trop bruyant au goût de la jeune fille, elle mit quelques secondes à reconnaître ce visage. D’abord elle ressentit comme une vague impression de déjà vu, peut-être un homme croisé dans la supérette du coin, ou à la sortie des bains publics. La Dokuro avait une assez bonne mémoire, même si elle prêtait rarement attention aux gens qui l’entouraient dans les ruelles. Pourtant cet homme lui rappelait quelque chose … de pas forcément agréable d’ailleurs. Elle fouilla un instant dans sa mémoire, voulant absolument mettre un nom sur cette tête.

Et puis ça lui revient. Il avait beau avoir dix ans de moins, le bol de ramens, très appétissant par ailleurs, et le regard mystérieux dissimulés derrières de légères lunettes … C’était l’homme rencontré lors des aventures rocambolesques des Vongola dans le futur. Celui qui dirigeait l’agence de location et qui les avait gentiment cachés pendant qu’un cinglé aux cheveux rouges les cherchait partout pour les mettre en pièces. Chrome se souvenait de la technique de dissimulation qu’il avait utilisé, ainsi que l’étrange anneau de brume qu’il portait à la main. UN homme étrange, mystérieux et qu’ils n’avaient jamais revu par la suite. Et voilà que la petite illusionniste tombait dessus, sauf qu’il avait dix ans de moins. Seulement, lancer un « Bonjour Kawahira Oji-san, je suis Chrome, vous nous avez sauvé, mon Boss, ma famille et moi, dix ans plus tard. Merci. » n’était probablement pas très approprié. D’abord parce qu’il la prendrait pour une folle, et deuxièmement, ce n’était pas vraiment le genre de la douce Gardienne de la Brume de lancer ce genre de phrase.

Tout plonger dans ces réflexions qu’elle était, Chrome n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait que le jeune homme se glissait dans son dos pour la pousser doucement à l’intérieur du restaurant. Il faudrait vraiment qu’elle arrête d’être ainsi dans la lune aujourd’hui, ça allait finir par lui causer des problèmes. Jetant un regard au bar, elle pût voir une vieille dame au sourire sympathique, et visiblement soulagée que ce ne soit qu’une adolescente affamée, l’inviter à prendre place. Quelques habitués se désintéressèrent vite d’elle et retournèrent à leurs bols, tandis que Kawahira exerçait toujours une légère pression dans son dos. Elle tourna justement la tête vers lui et bredouilla.

  • Euh … Je … Monsieur …


En fait Chrome ne savait pas vraiment quoi lui dire, et c’est pourquoi elle fit un léger hochement de tête comme pour le remercier, et s’assit sur un tabouret après avoir salué la gérante d’une petite courbette polie. Lui demandant ce qu’elle désirait, l’illusionniste répondit après un coup d’œil au bol du jeune homme qu’elle prendrait la même chose. Il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver avec un bol fumant devant son nez, et son estomac se manifesta de nouveau, ramenant ainsi les rougeurs sur les joues de la demoiselle. Elle se tourna de nouveau vers Kawahira.

  • Merci Oji-san. Je … Je m’appelle Chrome.


Tachons d’avoir du tact, et ne pas faire de bourdes. Il serait assez idiot de lui demander quel est l’étrange anneau qu’il utilise pour ses illusions dix ans plus tard, ou comment il fera pour se débarrasser de la Véritable Couronne Funéraire de la Tempête. Discrétion était de mise. Et ne pas oublier de rapporter des ramens aux trois affamés après.


Photobucket

________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Jeu 29 Juil - 22:19

    Il se trouvait maintenant derrière elle, la poussant calmement afin de ne pas la brusquer. Il n’avait aucun intérêt à la mêler à sa propre vie, mais c’était dès à présent une rencontre qui était inévitable. Il l’a voyait comme son lui futur l’avait déjà vue, elle l’avait même remercié s’il se souvenait bien, mais tout ce qu’il retenait, c’était que la famille Vongola lui en devenait une. Non, ce n’était pas vrai, il n’était pas genre d’homme à oublier le moindre détail, après tout, cela faisait parti de sa nature.

    Tandis que le jeune homme était là, à faire rentrer contre son grès la jeune fille, il put observer une hausse de courage de sa part. Il ne lui fallu pas longtemps, après s’être perdu dans ses réflexion pour s’avancer dans le restaurant, sous les regards perçant jugeur des autres clients. Au fur et à mesure, leurs regards se baissèrent, c’était assez rapide, mais le vide qu’avait créé l’arriver de Chrome c’était combler. Les bruit que provoquait les clients et les discutions en bruit de fond étaient de nouveau de retour. Il pouvait observer les pas de la jeune fille, elle semblait directement ce dirigée vers le comptoir, non loin de l’endroit ou il avait pris place. Lui ne ce gêna pas pour ce mettre juste à côté d’elle. Il tenait toujours son bol de Ramen, qui prenait soigneusement le temps de manger et déguster, surement qu’il allait de nouveau en commander un autre avant de partir, il aimait beaucoup le gout. A vrai dire, il était à l’abri du besoin et il dépensait facilement tout ce qui voulait bien atterrir dans son estomac. C’était une de ses qualités et il ne sen plaignait pas, malgré tout il faisait attention.

    Il jeta de rapide coup d’œil vers la jeune fille, il savait déjà qui elle était, comment elle était, mais il devait ce comporter comme le premier des inconnues. A vrai dire, il devait tenir son rôle et faire comme s’il ne l’avait jamais vu. C’était l’une des raisons qui l’avait incité à se poser à sa droite, avec son bandeau elle aurait pus voir un minimum qu’il l’observait, mais d’une certaine manière, il aurait bien aimé être vu. Il jouait les garçons curieux et timides, voulant simplement qu’elle le voit, tout en espérant qu’elle le remarque. Intérieurement, il ne cherchait qu’à jouer le rôle du jeune homme du quartier que tout le monde avait l’habitude de voir. Un garçon vivant et presque sans gêne, mais qui avait quand même un peu de mal avec les femmes. Il n’en fallait pas plus à son entourage pour voir en lui un personnage quelconque et sympathique. Il était une tout autre personne pourtant, un personnage plein de secret et qui pouvait mentir aussi facilement qu’il respirait. Il passait son temps à observer les Vongola, qui était au cœur du monde mafieux, leur importance dans le futur de ce monde était assez grande et lui-même avait pu en apprendre pas mal s** **** ******s, ** s*** ** *e m****. Dans ce but, il n’avait pas le droit de ce lié directement avec eux, il restait là pour des occasions comme quand il les avait aidé à échapper à un couronne funéraire, mais cela avait eu quand même un certain prix. Un prix qu’il n’avait en aucun cas exigé, comme s’il attendait que ce soit le bon moment pour intervenir. Enfin voila, tout ceci pour ce dire qu’il devait rester le personnage qu’il jouait et faire comme s’il ne l’avait jamais vu.

    Elle semblait elle-même intéresser par le bol qu’il avait devant ses yeux, après tout, c’était là la première nourriture venant de ce restaurant qu’elle avait pus voir. En écoutant son ventre, on pouvait comprendre à quel point cela pouvait l’intéresser. Elle était avait même fait sa commande auprès de la gérante, pour avoir la même chose. Elle disait cela comme si elle n’avait pas mangé quelque chose d’aussi consistant depuis longtemps. Cela faisait longtemps qu’il en connaissait la raison, enfin plus vraiment. Même si ses souvenirs étaient âgés de dix années de plus, cela ne faisait que plusieurs jours qu’il avait hérités d’un nouvel objectif et de toutes les informations dont-il avait besoin. Ce n’était pas un endroit des plus silencieux, mais heureusement l’ambiance y était agréable. C’est un lieu paisible, on y était jamais déranger et la monotonie y régnait. Les clients comme la gérante était des personnes adorables, c’était le lieu rêvé pour pouvoir s’intégrer sans même pouvoir être trop déranger.
    En premier lieu, elle avait utilisé un « monsieur », un terme qui le vieillissait assez durement. Il ne pensait pas qu’un jour on vienne l’appeler ainsi, surtout qu’il avait seulement vingt ans. En second lieu, après qu’elle put être servit, la jeune fille utilisa un autre terme, un mot qui dévoilait directement qu’elle avait réussi à le reconnaitre, malheureusement pour lui, mais il ne devait pas lui montrer qu’elle avait raison. A vrai dire, il ce demandait pourquoi elle dévoilait aussi facilement ce type d’information, c’était comme si elle ne l’avait pas fait intentionnellement, mais cela lui avait permis de savoir comment il allait réagir. Elle lui dit rapidement comment elle s’appelait, alors que son visage se tournait vers elle, comme s’il était surpris. Oui, son visage indiquait tout simplement la surprise, comme si le personnage qu’il jouait ne comprenait pas la raison qui l’avait amené à se présenter aussi facilement. Il aurait été en tout cas idiot de lui montrer une toute autre expression, il aurait surement été démasqué.

    • « Monsieur ? Oji-san ? J’ai l’impression d’avoir vieillis de plusieurs années. »


    La gérante avait entendu sa réaction et elle n’hésitât pas à lui porter un coup sur le sommet du crâne à l’aide de sa louche. Un coup qu’il aurait pus éviter s’il l’avait voulu, mais cela n’aurait pas joué en sa faveur. Après qu’elle eu retiré la louche, elle décida de prendre la parole, souhaitant sermonner le jeune garçon pour ses manières. Lui de son côté, il venait de porter ses mains au dessus de sa tête, simulant une douleur forte, alors qu’elle avait été moindre. Son visage se tordait sous la douleur, comme un très bon comédien l’aurais fait.


    • « Comment ose tu répondre ainsi à une demoiselle qui se présente, tu devrait avoir honte ! »


    Il ne laissa pas beaucoup de temps passé avant de répondre.

    • « Il faudrait peut être envisagé d’arrêter de frapper avec sa, Oba-san, c’est dangereux ! »


    Il finit par se tourner vers la jeune Chrome, tout en ayant une main posé sur le sommet du crâne, tout en le frottant calmement. Il devait éviter toute autre question qui aurait permis à la jeune fille de ce faire une idée de qui il était. Heureusement, son lui futur avait bien joué et avait su éviter beaucoup de question. Lui-même savait à quel point il était doué pour éviter les questions auquel il ne voulait pas répondre, même si cela devait revenir à le leurs faire savoir.
    Il lui montra un sourire des plus sympathiques, rien de mieux pour gagner la confiance d’une personne peu méfiante. Il la fixait avec hésitation, le personnage ne voulait pas qu’elle le remarque trop, après tout, elle était une jeune fille des plus jolie. Il n’avait pas envie de dire quoi que ce soit, mais il devait bien finir par ce présenté.


    • « Enchanter de te connaitre Chrome, pour ma part je m’appelle Fujihiro »


    Finissait-il tout en faisant son sourire un peu simplet, mais cela suffirait-il à la faire lâcher prise ? Au moins, il utilisait le prénom sous lequel tout le monde le connaissait et cela lui aurait évité beaucoup de question de son entourage… Il ne comptait pas ce faire Kawahira, pas ici et surtout pas maintenant.



Dernière édition par Mr. Kawahira le Mar 3 Aoû - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Sam 31 Juil - 15:54


Photobucket

Oups. Première bourde. Il est vrai que si dans dix ans, Kawahira à tout d'un Oji-san, dans le présent, il n'a qu'une vingtaine d'années, c'est donc assez irrespectueux de sa la part de Chrome. Confuse, elle détourna un instant le regard et rougit légèrement, comme toujours. Il fallait vraiment qu'elle choisisse ses mots soigneusement, car le jeune homme n'est pas censé savoir qu'elle le connaît déjà et même qu'il a sauvé sa vie et celles de ses compagnons. Un mot de travers pourrait bien faire tout basculer, et Reborn avait été formel. Personne ne devait savoir qu'ils avaient fait un petit voyage dans le futur pour sauver le monde.

Soudain, alors que la gérante venait de déposer un bol encore fumant devant la petite, elle saisit sa louche et l'abattit sur le crâne de Kawahira, surprenant grandement la Gardienne de la Brume. Le pauvre se plaignit en se massant le crâne, alors que la dame d'âge mûre le sermonnait gentiment. Un sourire amusé étira les lèvres de Chrome devant cette scène, tandis qu'elle se détendait progressivement.

Toutefois la suite surpris légèrement la Dokuro. L'illusionniste aux lunettes se présenta avec un sourire sympathique et qui mettait en confiance, sous le pseudonyme de Fujihiro. Était-ce son prénom ? Elle le connaissait plus tard comme étant Kawahira, mais voilà qu'il se présentait différemment. Soit son nom complet était Fujihiro Kawahira soit … il mentait ? Quel en serait l'intérêt ? Suspicieuse mais pas pour autant paranoïaque, Chrome décida de laisser passer. La vie de cet homme lui était intrigante, mais il n'était pas dans ses habitudes de fouiller le passé d'un tel pour satisfaire sa curiosité propre.

Baissant les yeux vers le bol de ramens, la Gardienne de la Brume saisit ses baguettes et s'apprêta à attaquer le plat chaud qui l'attendait. Elle mourrait de faim, réellement. De la nourriture aussi consistante équivalait presque à un repas de fête pour elle. Pas qu'elle ne mange pas, Ken et Chikusa faisaient tout de même attention à ce que Sol et elle-même aient de quoi se remplir le ventre, mais il fallait bien reconnaître que Chrome souffrait de mal-nutrition et ne mangeait pas autant qu'une adolescente en pleine croissance le devrait. Pourtant, elle s'en plaignait jamais.

  • Bon appétit … Murmura-t-elle poliment.


La sensation des pâtes gluantes de sauce glissant dans sa bouche était exquise. Jamais Chrome n'avait mangé si bon ramens. Son bonheur dû être visible car la gérante sourit en voyant son expression. Bouchée par bouchée, la Dokuro savourait le plat qui lui était ainsi offert. Elle releva la tête vers la vieille femme et vers Kawahira, un petit sourire aux lèvres.

  • C'est délicieux, merci Oba-san.


La Dokuro prit son bol entre ses doigts et le porta à ses lèvres, avalant la soupe dans lequel baignait il y a encore cinq minutes toute la garniture. Discrètement, elle glissa son unique oeil valide sur la silhouette du jeune homme. Il l'intriguait au plus haut point, et ce dès la première seconde où elle l'avait vue. Quelque chose d'étrange et de mystérieux se dégageait de lui. Pour avoir traversé les Six Voies de la Réincarnations et posséder des organes illusoires, elle avait déjà eut son lot de bizarreries dans le monde et était habituée aux illusions. Après tout, n'avait-elle pas détectée les limaces de Genkishi sans difficulté ? La jeune demoiselle était sensible aux flammes de la Brume et bien qu'elle n'ait pas comprit comme Kawahira avait fait le moment venu pour se débarrasser de la Couronne Funéraire, elle se doutait qu'une technique illusoire se cachait là dessous. C'est pourquoi elle voulait en savoir plus.

  • Ano … Kawa … Euh pardon ! Je voulais dire Fujihiro-san !


Deuxième bourde. Bravo Chrome. Il faudrait vraiment arrêter de rêvasser tout le temps, ça va t'attirer encore plus d'ennuis que tu n'en as déjà …



Chrome


HRP : Hmm ... Désolé vraiment pourri comme post ! >.<

________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Lun 2 Aoû - 11:05

    Il ne pensait vraiment pas que ce serai une journée ou le jeune homme aurait à rencontrer une personne qui aurait pus le reconnaitre et surtout détruire sa couverture. Au moins, cela rendait sa journée moins monotone et donc plus agréable. Mené la vie qu’il menait actuellement ne lui était pas agréable, même s’il s’y était habituer.
    Il observait le visage de l’adolescente qui se trouvait juste à côté de lui, aucune question ne venait à lui trotter dans la tête. Il savait déjà ce qu’il avait à savoir sur elle, mais le plus drôle était de comparé la Chrome de maintenant, avec celle du futur. Physiquement elle n’avait pas tant changé, les cheveux était certes plus cours, mais son visage était éternellement doux. C’était le genre de visage qu’il appréciait chez une femme, mais surtout, elle était tout aussi douce que son visage pouvait bien le montrer. On avait du mal à voir en elle, la personnalité de la brume, mais cela était-il dû à son affinité pour l’homme qui l’avait sauvé. Il n’en savait rien et il avait arrêté de ce posé la question depuis bien longtemps. Il continuait de la regarder, alors qu’elle se délectait de ce repas qui lu avait été si bien confectionné. Elle en appréciait même les efforts, on pouvait l’entendre au bruit que faisait sa bouche quand elle mangeait les ramen. Il en souriait presque sincèrement, alors que son visage exprimait toujours le même faux air. Elle ne tarda tout de même pas à confirmer les pensée du jeune homme, mais le plus important était de savoir ce qui avait bien pus l’amener ici bas.
    Ce n’est qu’après quelques minutes, qu’il put voir le bol de la jeune fille ce vidé petit à petit. Elle appréciait vraiment cette nourriture et lui ce contenta de laisser un silence s’installer entre eux, mais elle ne tarda pas à couper ça. C’est à ce moment précis qu’elle commit une nouvelle gourde, décidément elle n’était pas très douée. Il en était venu à ce demander s’il était toujours bon de lui cacher la vérité… nan en fait il connaissait très bien la réponse, mais il était bon de savoir que quoi qu’il fasse, cela ne regardait que lui et les personne qui allait être victime de ses actes. Il avait envi de rire, juste un peu rien de bien grand. Il devait avouer que la situation était assez drôle et surement un peu gênante pour elle. Au moment ou elle se reprit, le jeune homme ne put que réagir, ne laissant paraitre aucune réaction lorsqu’elle l’avait appelé Kawa. Il se contentait juste de soutenir une forme de distance entre eux, sans pour autant entrée dans les détails. Il entrouvrit la bouche, en ayant pour seul intention de lui répondre, l’air interrogateur.


    • « Oui ? » dit-il rapidement sans vraiment s’embêter, mais il voulait forcer la jeune fille à lui poser la question qui lui brulait la langue. Il devait simplement utiliser une de ses nombreuse phrase passe partout. En fait, il ne lui laissa pas le temps de reprendre la discutions.


    • « Hum ? A ta façon de me regarder, tu veux me poser une question gênante nan ? »


    C’était simple et pertinent, il allait surement avoir ce qu’il voulait maintenant. Pendant ceux cour moment où il attendait une quelconque réponse de sa part, il utilisa ses baguettes pour pouvoir se délecter de ses Ramen. Il aspira rapidement les nouilles avec sa bouche, entrainant un peu le jus qui les accompagnait. C’était vraiment les meilleurs qu’il avait pus manger, malheureusement pour lui, c’était bien les dernières années qu’il allait pouvoir en profiter. Ayant connaissance des évènements du futur, le jeune homme savait ce qui allait bien pouvoir ce passer dans la ville. M’enfin, ce n’était pas très important pensait-il, bientôt les festivités allait commencer et le plus important l’arrivé non plus tardive d’un personnage des plus intéressant. Il l’attendait plus que n’importe qui d’autre, malgré son devoir d’observation, il observait les lieux les plus communs au personnage pour enfin de compte le rencontrer. Il c’était couper du monde pendant quelque seconde seulement en y repensant, mais il se reprit rapidement sans donner l’air d’avoir été dans les nuages. Le jeune homme se saisit alors de son bol presque terminé, et le porta délicatement à ses lèvres, pour pouvoir y boire le délicieux nectar qui voulait bien couler sur ses lèvres. Son gout était si appréciable qu’il ne pouvait pas s’en défaire. La gérante n’était elle-même pas surpris de le voir tout boire cul sec, comme si c’était un bon verre d’alcool. Le nectar était loin d’être parfait dans sa texture, des brides du repas qu’il n’avait su attraper avec ses baguettes coulaient avec celui-ci, rendant presque désagréable le fait de le boire, mais le gout était là et il n’avait pas su s’en défaire. Ce n’est qu’après quelques secondes, que « Fujihiro » pus déposé le bol de manière à causer un bruit sourd, mais pas désagréable pour les oreilles. On pouvait clairement entendre qu’il n’y avait plus rien dans le bol, mais sa soirée était loin d’être terminer. Il tendit rapidement le bol vers la gérante, un sourire aux lèvres, alors qu’il ne faisait plus attention à la jeune fille qui se trouvait à côté de lui à proprement parler.

    • « Je peux en avoir un autre ? » dit-il avec le sourire, avec que la gérante ne vienne à soupiré et lui prendre le bol dans les mains.

    • « Ou tu peu bien mettre tout ça, sérieusement… »


    Elle ne tarda pas à lui donner le bol tant attendu de ramen plutôt chaud. C’était un moment agréable ou il pouvait humer l’odeur qui s’échappait du bol, remplis d’une mixture certainement trop chaude pour lui. Pendant ce court moment, ou il allait devoir attendre que le plat ce refroidisse un petit peu, il se tourna vers la petite Chrome, sans même se demander ce qu’il allait bien pouvoir lui demander. Il la fixa quelque seconde, sans réfléchir et soupira intérieurement.

    • « Personne ne t’attend dit moi ? »


    Ce n’est pas qu’il était presser de la voir partir, bien au contraire, mais il voulait en savoir un peu plus sur l’état actuel des choses.



Dernière édition par Mr. Kawahira le Mar 3 Aoû - 18:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Lun 2 Aoû - 12:47



Photobucket


Actuellement, Chrome réfléchissait à toute allure, se demandant comment elle allait bien pouvoir se récupérer et surtout se contrôler pour justement éviter de commettre une nouvelle erreur aussi stupide qui bien que d'apparence insignifiante, pouvait avoir des conséquences dramatiques sur son futur. Sous la table du comptoir, ses mains se tortillaient et agrippaient les pans de sa jupe kaki légèrement trop courte. Son orbite indigo valide faisait des allers-retours rapide entre le sol du restaurant de la vieille dame et le visage de Kawahira, Fujihiro ou qui qu'il soit en réalité. Difficile de distinguer la vérité du mensonge avec le peu d'informations que l'illusionniste possédait sur cet homme. C'est qu'il était doué en plus. Elle avait comme l'impression qu'il lisait en elle comme dans un livre ouvert, et l'idée que sa mémoire soit identique au Kawahira avec dix ans de plus lui effleura l'esprit. Après tout, ce serait pas si étonnant que cela après tout ce que la demoiselle avait déjà traversé. Mais si tel était le cas, cela signifiait qu'effectivement, il la connaissait et avait plusieurs longueurs d'avance sur elle.

La sortant de ses pensées, le jeune homme aux lunettes lui demanda avec un sourire charmeur aux lèvres quelle était sa question, l'invitant de cette manière à poursuivre. Chrome se mordilla la lèvre inférieure, jetant en même temps un coup d'œil aux tables environnantes qui les entouraient. Si ils avaient été seuls, la demoiselle ne serait pas passer par quatre chemins et lui aurait demandé quelques informations quand à son identité véritable et si il jouait avec ses nerfs. Mais avec autant de témoins et de manque d'intimité, il fallait la jouer fine.

La Dokuro attendit encore quelques secondes, serra les poings et murmura avec hésitation, décidant de finalement laisser son cœur s'adresser à l'illusionniste masqué qu'il était. Au fond d'elle, quelque chose lui intimait que cet homme, qui qu'il soit derrière son apparence de gentil jeune homme, était peut-être une oreille suffisamment attentive pour l'écouter, et une bouche suffisamment fermée pour garder cette confession secrète.

  • Fujihiro-san ... Je ... J'aimerai devenir une personne aussi forte que vous ...


Hahem. Laissez son coeur parler d'accord, mais là tu y vas un peu trop fort Chrome ! Consciente qu'il était préférable de se justifier un peu, la borgne releva légèrement la tête sans toutefois oser croiser le regard de Kawahira. Si il savait qui elle était depuis le début, il comprendrait certainement le double sens de ses paroles.

  • Parfois j'ai le sentiment de ne pas être moi, de ne pas penser et agir par moi-même. Je suis comme perdue, incertaine de quoi demain sera fait ... Comme entourée par un brouillard ... Pourtant, j'aimerai être plus forte et ... me retrouver.


L'image de Mukuro se superposa dans son esprit. Car c'était bien à son sauveur qu'elle faisait référence. La présence de l'esprit du brun dans son subconscient était parfois oppressante, se faisant douce pour mieux la contrôler. Elle était d'une fidélité sans pareil à Mukuro, mais le doute reprenait de temps à autre le dessus sur la reconnaissance qu'elle lui témoignait. Après tout, aussi gentil et prévenant soit-il avec elle, le Rokudo la considérait ni plus ni moins que comme un jouet, une marionnette, un objet lui permettant de garder le contact avec le monde extérieur. Et quand il n'aura plus besoin de la Gardienne de la Brume, il la jettera. Et c'est bien ce qui inquiète le plus la Dokuro.

Quelques secondes passent en silence, pendant lesquels Kawahira en profite pour se recommander un bol. Chrome relève la tête en entendant sa voix, et se tourne par la suite vers l'horloge murale. Elle ne voit pas le temps passer et Sol doit certainement se demander où sa brunette à bien pût disparaître. Ken et Chikusa en revanche, ne doivent pas être plus concernés par la chose que ça ...

  • Hum, Sol-chan va s'inquiéter, annonce la jeune fille. Ne, Obaa-san, serait-il possible d'avoir trois ramens à emporter s'il-vous-plaît ? C'est pour ... mes amis.


Amis. Cela lui fait toujours aussi bizarre d'utiliser ce terme. Certes pour les deux garçons, l'appellation est probablement exagéré, mais la demoiselle à la flamme du Soleil est réellement considéré comme telle par l'illusionniste au cache-œil noir. Cette dernière justement sort son porte-monnaie, s'assurant toutefois avoir suffisamment d'argent pour payer la nourriture ... Hummm, la fin du mois sera difficile, songe-t-elle en constatant le nombre de billets qui lui reste. Pas toujours facile de vivre dans un parc d'attraction abandonné et se débrouiller seule.



Photobucket


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Mar 3 Aoû - 0:08

    Il était incroyable de voir à quel point la jeune fille était si faible mentalement, c’était surement pour ça que Mukuro l’avait si facilement choisit comme hôte. Ses mots étaient certainement flatteur devait-il avouer, mais il n’était pas bon de voir une illusionniste être si peu indépendante. Elle dépendait bien trop de son entourage, ne pouvant se débrouiller totalement seule, c’était surement pour cela qu’elle restait avec ces deux garçon qui ne la traitait pas à sa juste valeur, comme s’il ne supportait pas qu’elle joue le rôle de substitution pour Mukuro. Cela ce comprenait, lui-même n’avait jamais essayé ce genre de chose et surement qu’il ne s’y prêterait jamais, pour la simple raison qu’il aimait ce qu’il était et qu’il restera ainsi autant qu’il le peut. Tant que le temps le lui permettait, notre jeune personnage n’avait rien d’autre à faire que de patienter et attendre que le temps passe, vivant sa fausse vie et en observant la famille Vongola pour lequel il avait gagner un certain intérêt. A bien la regarder, cela s’expliquait facilement, son visage exprimait totalement ce qu’elle était et la faiblesse qu’elle représentait. Il était difficile d’imaginer une aussi fragile jeune fille survivre sans aide dans le monde de la mafia, mais quand même, elle était que trop manipulable. La jeune fille semblait un peu perdu, il aurait peut être été bon de faire quelque chose, peut être même l’embrouiller. Il devait avouer, que l’idée de la voir légèrement plus forte mentalement et aussi de la voir un peu plus indépendante aurait été agréable et surtout cela aurait nui au personnage qui jouait les marionnettistes derrière elle. Il soupira intérieurement, l’écoutant parler alors qu’il se demandait quel allait être sa future réaction. Il avait même envi de lui répondre, mais elle ne lui en laissa pas le temps, elle ce lança dans un long discours qu’il comprenait sans aucun problème, alors que la jeune fille semblait légèrement perdue dans ses propres paroles.

    C’est quand il posa sa dernière question que la jeune fille ce décida enfin à partir. Il n’était pas vraiment satisfait de cette rencontre et il allait surement pousser les choses un peu plus loin, peut être même avait-il envi de… Il observa la jeune femme, qui venait alors de commander trois bol de ramen que la vieille dame était prête à lui faire. Après tout, il lui arrivait souvent de prendre un bol qu’il aurait dû ramener ensuite. Il réfléchissait alors, à ce qui aurait pus s’appeler être sa présente intervention. Saurait-elle au moins garder le secret de leur rencontre ? Surement oui, s’il savait bien utiliser ses mots. Elle aurait surement été capable de garder n’importe quel secret, surtout si cette personne lui avait sauvé la vie. A plus grande échelle, il avait sauvé la vie à tous ses amis auxquelles elle tient énormément, même s’ils se comptent sur les doigts de ses deux mains.

    Son choix était maintenant fait, il n’avait pas envi de s’y prendre autrement, mais il aurait pus obtenir quelque chose d’elle. Puis toutes ces paroles l’exaspéraient, si elle voulait vraiment devenir plus forte, elle devait pouvoir s’en donner les moyens, mais elle n’en fit rien. Il n’avait pas encore eux l’occasion de s’occuper d’une personne et cela n’allait surement jamais arriver, mais quelque bon conseil aurait tout de même permis à cette jeune fille d’avancer. Après tout, tant qu’elle respectait la loi du silence, cela ne l’aurait pas gêné et elle lui devait quelque chose, comme presque tout les Vongola qu’il avait pus rencontrer. Il put voir alors l’adolescente ce retourner vers son porte monnaie qui semblait plutôt léger, il avait presque….
    Ce n’est qu’après quelque seconde que la brume entourait ce personnage mystérieux. Il ce dévoilait enfin devant une personne, alors que ceux autour de lui n’était en aucun cas, capable de remarquer ses actions. Cette brume entourait maintenant nos deux personnages et s’étendait dans le restaurant avec une progression rapide. Plus rien n’était visible, c’était vraiment de la brume épaisse, comme s’il voulait plonger tout le magasin dans une illusion des plus étrange. A vrai dire, les personnages autours d’eux n’aurait pas vu le temps passer, c’était comme s’il les avait mis dans un comma temporaire. Il agissait sans problème sur les cerveaux des gens et il utilisait aujourd’hui une illusion qui ne lui demandait pas beaucoup d’énergie. Il la regardait avec le même visage que lors de leur première rencontre et il senti qu’il pouvait aussi ce saisir de son bol de Ramen, il devait avoir assez refroidit pour qu’il n’ait pas à ce bruler. Bizarrement, cela lui rappelait l’époque ou il ce faisait ses ramen froid par I-pin, allez savoir pourquoi. Lors de ce cour moment, ou la jeune fille prit le temps de ce rendre compte dans quel position elle se retrouvait, la jeune femme esquissa un léger sourire.


    • « C’est triste de voir une jeune fille compétente, est aussi facilement manipuler. Surtout si elle est propriétaire de la flamme de la brume. »


    Comme toujours, il ne gardait pas sa langue dans sa poche et n’hésitait pas à dire les choses comme elles étaient. C’était une bonne habitude chez lui qu’il avait essayé de garder pour sa seconde vie, après tout on ne change pas un homme, même un menteur. Il ne pensait pas aux conséquences de ses paroles et surtout pas à ce qu’elle pouvait bien pensée de lui. Il la regardait, tout en ce saisissant de son bol tant attendu et lui sourit. Il ce saisit avec ses baguette d’un morceau de viande et le mis dans sa bouche pour pouvoir le manger soigneusement. Il prit tout son temps, appréciant son gout. Ce n’est qu’après qu’il reprit son attention sur la jeune fille, qui devait surement ce demander si elle était en danger ou pas.

    • « Tu ne seras jamais comme moi, comme je ne désirait pas être comme toi. Si tu veux devenir plus forte, donne t’en les moyen et arrête de lui servir de marionnette simplement parce que cette personne t’ait sauvé la vie. »


    Il savait très bien que ses paroles ne serai pas accepter aussi aisément par la jeune fille, en fait il avait déjà une belle idée de sa réponse, mais il voulait l’entendre de sa bouche. Son but étant surtout de séparé les deux êtres et voir si elle était capable de rejoindre définitivement les Vongola, aux lieux de rester avec la bande Kokuyo. Tout allait surement ne dépendre que de cette petite discutions.



Dernière édition par Mr. Kawahira le Mar 3 Aoû - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Mar 3 Aoû - 13:25



Photobucket

Elle sentit l'illusion une seconde à peine avant que la brume ne commence à entourer son corps et progressivement, l'entièreté du restaurant. Se levant de sa place, Chrome jeta des coups d'oeil avertit autour d'elle, constatant que Kawahira l'avait emmené avec lui dans un espace semblant surréaliste. Le brouillard recouvrait toute la pièce et les clients avaient disparut du champ de vision de la jeune fille. Croyant d'abord à une action hostile, la Dokuro fit un pas en arrière, sur ses gardes. Mais l'illusion en elle-même ne dégageait rien de malsain et le jeune homme qui l'avait créé ne voulait pas l'attaquer ou lui faire le moindre mal. C'est pourquoi Chrome se calma et se redressa, avant de se tourner pour faire face à Kawahira.

Visiblement, ce dernier avait prit la décision de faire tomber le masque. Il souriait toujours légèrement, mais sa nature véritable était dévoilée, son pouvoir d'illusionniste étant entré en action. Les mots de la demoiselle au cache-oeil semblait lui avoir fait prendre une décision. Il est vrai que les paroles de Chrome étaient quelques peu pitoyables, donnant l'impression que la borgne passait sa vie à se plaindre et à gémir. En réalité c'était même le contraire. La Gardienne de la Brume était une fille complexe, à la fois trop solitaire et renfermée pour être capable d'accorder sa confiance aux gens et se reposer sur les épaules d'un ami quand elle en a besoin, mais également trop facilement manipulée et si peu confiante en elle qu'elle était incapable de s'accepter et de laisser sa véritable personnalité prendre le dessus. Chrome Dokuro était un paradoxe à elle seule, et cela Kawahira l'avait bien comprit.

Les mots de ce dernier étaient à la fois durs et revigorants. Se faire sermonner par cet illusionniste était douloureux, mais c'était également une bonne chose. M.M avait déjà mit en garde la douce demoiselle quand aux intentions de Mukuro, à sa façon bien sûr. Que quelqu'un lui face ouvrir un peu plus les yeux en la bousculant était une chose nécessaire à l'épanouissement de Chrome. Cette dernière serra les poings et baissa la tête, comme une enfant prise en faute. Arrêter d'être la marionnette de Mukuro ... Si seulement c'était si simple. La borgne releva son visage aux traits délicats vers l'autre homme et lui jeta un regard entendu. Inutile de jouer les idiotes maintenant.

  • Kawahira-san, il est difficile de définir dans quel camp vous êtes ...


Il est certain que ce type mangeur de ramens était plein de surprise, et même Reborn n'avait sût dire si il était un ennemi ou un allié. Quoiqu'il en soit, du point de vue de la Gardienne, il était une rencontre plus importante qu'il n'y paraît à première vue.

  • Me défaire de Mukuro-sama ... Si c'était si facile, cela se saurait. Je lui dois beaucoup, le rencontrer m'a permis de changer. Mais ... Je veux devenir une personne forte par moi-même maintenant. Je sais n'être qu'une substitution, mais j'ai encore quelque chose à faire avant ...


Elle ferma les yeux. L'image de son Boss lui apparût. Haru, Kyoko, I-pin, Hibari, Sol ... Si elle les avait rencontré, si elle était capable d'apprendre à aimer à leurs côtés, c'était grâce à lui. Rokudo Mukuro. Elle lui devait plus que la vie. Pour cela, elle lui démontrait une reconnaissance éternelle. Mais la Dokuro devait désormais déployer ses ailes et se défaire de son marionnettiste pour trouver sa propre voie. C'est ce qu'elle comptait faire, mais avant cela ... Avant cela, elle allait payer sa dette et libérer le chef de Kokuyo de sa prison de verre. Chrome rouvrit les yeux et sourit doucement.

  • Me - Merci Kawahira-san ... Cette conversation fut très utile et intéressante pour moi. J'ai bien fais de me cogner à la porte.


Chrome Dokuro. Fausse Gardienne Vongola de la Brume, corps de substitution de Rokudo Mukuro. Illusionniste. Nagi. Grâce à un chat, elle s'était défait de son enveloppe mensongère et de sa mère sans amour pour elle, faisant une rencontre décisive qui bouleverserai sa vie. Grâce à Mukuro, elle était devenue Chrome, plus forte et différente de son passé, qui a créée des liens avec de nombreuses personnes et surmontée des épreuves douloureuses à leurs côté. Grâce à sa volonté propre, elle deviendrait ce qu'elle veut être. Une personne forte et capable de protéger ses amis, sans être dépendante du premier venu.



Photobucket


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Mar 3 Aoû - 17:57

    Ses idées semblaient maintenant différente de celle qui trottait dans sa tête il y avait quelques minutes. Il était incroyable de voir à quel point elle pouvait être si facilement influencée par ces quelques mots qui étaient maintenant sorti de sa bouche. D’une certaine manière, il l’avait sermonné, même si ce n’était pas vraiment son rôle, mais la faire se séparé de Mukuro aurait été un belle objectif. Il aurait été bon que ses espoirs de pouvoir s’en aillent, car s’il avait un jour réussi à mener ses plans à bien, rien n’en seront ressortis de bien et Sawada ne pouvait pas toujours être derrière son dos. Ses impressions sur la jeune fille était légèrement différente de celle qu’il avait il y à quelque minute, il avait réussi à en faire sortir une jeune fille un peu plus courageuse et enfin prête à faire un choix d’avenir qui ne semblait pas totalement raccorder à celui de Mukuro. De toute manière, si elle avait continué dans cette voies là, dieu seul sais ce qu’elle aurait pus faire. Il n’est en aucun cas sur que la famille Vongola n’aurait pas été trahis de nouveau comme à l’époque de celle de Xanxus et qui sais, aurait-elle eu à voir le corps inanimé de ses amis par terre. Il était drôle de pensée à de tel chose, alors qu’il ne pensait pas Mukuro être capable d’une telle chose, il n’en aurait surement jamais eu la force. Il était pourtant un homme intelligent, Kawahira devait le reconnaitre, mais il n’était pas la personne qu’il attendait. Il se sentait surement plus concerner par les Vongola, qui grandissaient en expérience depuis leurs toutes premières aventures.

    Le bol qu’il tenait dans sa main n’était pas très lourde, mais au fur et à mesure du temps qu’il s’abreuvait de ce délicieux repas, digne d’un dieu, celui-ci ce fit de plus en plus léger, comme une plume. Il finit alors par jeter un coup d’œil rapide sur son bol, juste pour voir le temps qu’il lui restait avant d’en avoir finis avec ce repas. Cela aurait surement aussi déterminé le temps que la discutions continuerait, malgré tout. Il la laissait parler, écoutant attentivement chaque parole, comme si c’était d’une très grande importance, mais cela ne valait pas mieux qu’un jeu. Un petit jeu qui allait surement permettre à la jeune fille de garder ses droit à la force des Vongola et donc empêcher la monter de puissance du jeune homme qui était dans un tube remplis de formole. Cette idée lui donnait presque envie de lâcher un petit rire, mais c’est à ce moment précis que la jeune fille termina son troisième petit discours. Elle venait de le remercier, comme il s’y attendait vraiment, mais maintenant qu’allait-il bien pouvoir lui dire ? En fait, il le savait déjà, il n’avait pas besoin d’y réfléchir, il n’avait qu’un objectif et il devait faire pencher la jeune fille dans ce sens, même si tout venait déjà de ce lancer.


    • « Tu n’a pas vraiment à me remercier. »


    Il le dit simplement, sans montrer un quelconque sentiment, il était comme d’habitude en fait. A bien la regarder, il savait que son intervention ne suffirait pas. Elle devait pouvoir se rendre compte de l’importance de l’amitié qu’elle c’était faite avec les membres de la famille Vongola et leurs entourage. Il n’y avait qu’une façon de le faire, cela aurait fait une pierre deux coups et ça lui simplifiait la tâche.

    • « Tu devrait quitter Mukuro et rejoindre définitivement les Vongola. L’amitié qu’ils te portent tous, te rende beaucoup plus forte que tu ne l’as déjà été auparavant. En restant avec le groupe Kokuyo, tu seras peut être voué à trahir cette amitié. Puis, si Mukuro venait à être libéré, rien ne te dit qu'il en prendra pas le pouvoir que te donne la place de gardienne au sein des Vongola et donc tu perdrait ton utilité auprès d'eux. »


    Il n’avait qu’une hâte, qui était de connaitre la réaction de la jeune fille. Sensible comme elle l’était, il y avait de grande chance que trahir cette amitié lui sois impossible. Il était bon de voir si elle était prête à sacrifier l’amitié qu’elle avait durement gagner depuis tout ce temps, cette confiance qu’elle leur vouait et tout ce qui s’en suivait, était-elle vraiment prête à tout perdre pour cet homme ? Il la regardait, alors que celle-ci en fit de même, il continuait de ce délecter des Ramen qui ce trouvait dans son bol. En même temps, un silence plutôt lourd c’était imposer entre eux, comme s’ils ne comptaient plus rien dire et laisser le temps passer. Cela aurait pus stresser la jeune fille, mais il était nécessaire de la laisser penser. Il c’était quand même arrêter de la regarder, son visage était impassible et ne laissait rien paraitre, son sourire avait disparu, il voulait simplement lui montrer qu’il était sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Ven 6 Aoû - 7:52



Photobucket

Chrome ne savait plus quoi faire. Ses idées se brouillaient, s'entremêlaient et embrumaient totalement son esprit, de la même manière qu'elle le faisait avec les sens de ses ennemis lors d'affrontements. Elle avait le sentiment d'être partagée, coupée en deux. Comme si une personne tirait sur son bras dans un sens, mais qu'une autre répétait la même action de l'autre côté. Comment de simples mots pouvaient-ils avoir un impact pareil sur elle ? Sa faiblesse était-elle donc à ce point ? Non, la vérité est que la sensibilité et la fragilité de l'illusionniste étaient plus importantes qu'il n'y paraît. Ne connaissant pas les sentiments tel l'amour maternel, l'amitié ou la reconnaissance pure et simple de son existence, la jeune fille se raccrochait à la moindre preuve d'attention qu'on lui accordait. Ce qui pouvait être dangereux par la suite pour elle ...

La délicate Gardienne de la Brume méditait les mots du jeune Kawahira, repassant en boucle cette conversation depuis le début dans sa petite tête déjà bien remplie. Trahir les Vongola ? Le Boss, Kyoko, Haru et tout les autres ? Non, elle en était parfaitement incapable, ces personnes étaient comme des rayons de lumière qui éclairaient son monde noir teinté de mélancolie. L'œil aux colories indigos qui lui restait se déposa sur le Vongola Ring qui lui avait été remis et pour lequel elle s'était battue jusqu'au delà de ses forces physiques. Elle était incapable de trahir ces personnes, les Vongola étaient devenus trop importante pour elle. Mais malgré tout, Chrome ne se démordait pas de son objectif futur : Sortir Mukuro de Vendicare. Elle lui devait au moins cela. Après, adviendra ce qu'il adviendra.

  • Vous avez sûrement raison ... Mais même. Mukuro-sama a fait tant pour moi, même si c'était par intérêt personnel. Ken et Chikusa ... Ils ont besoin de lui. Je ne sais pas ce qui se passera par la suite mais ... Je dois aider Mukuro-sama ... Je dois le sortir de Vendicare.


Si au départ sa voix était hésitante, faible et mal assurée, la fin de sa phrase fut prononcé d'un ton déterminé et indiscutable. Elle ne flancherai pas sur ce point, et irai jusqu'au bout de son idée. La Dokuro possédait plus de volonté qu'il n'y paraît, et tel le Lotus sacré, elle cache bien des facettes mystérieuses sous la couche de ses pétales envoûtants. Comprendre comment la Gardienne de la Brume était faite était une tâche plus ardue qu'il n'y semble à première vue.

La demoiselle au cache-œil tenta de saisir un instant le regard de son interlocuteur, qui ne souriait plus et avait perdu son air rieur si peu sérieux. Le temps s'écoulait et cette conversation au commencement anodine prenait une tournure bien différente de ce qu'elle avait pût imaginer. Avant de poursuivre sur ce terrain glissant bien qu'elle soit engagé plus que prudence ne lui conseillerai, l'illusionniste préférait y mettre un terme. Il n'était pas dans ses habitudes de parler tant avec un personnage dont elle ne savait que penser réellement. De plus, Sol l'attendait, si elle n'était pas déjà partie à sa recherche, perchée sur ses rollers et arpentant les rues malfamées de Namimori.

  • Kawahira-san ... Je .... Pouvez-vous défaire votre illusion s'il-vous-plaît ? Mes amis m'attendent.


La Dokuro jugeait que c'était assez. Elle ne fuyait pas vraiment, mais elle avait bien envie de rentrer à Kokuyo Land, retrouver le sourire de son amie brune, les sauts d'humeurs de Ken et le ton posé de Chikusa. Elle voulait voir leur sourire quand elle tendrait les bols de ramens encore chauds, et pouvoir se satisfaire de leur bonne humeur du moment (même si ça ne durait pas longtemps généralement).



Photobucket


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Ven 6 Aoû - 12:41

    Sa réponse était vraiment satisfaisante, cela voulait dire qu’elle ressentait le besoin de ce retrouvé auprès de personne qui ne cacherait pas leur sentiment pour elle. Pendant ce cour moment, il réfléchissait à la réponse qu’elle venait de lui donner, cela tournait dans le sens qu’il le souhaitait. Il voulait la libération de Mukuro, après tout cela n’aurait pas été des plus drôles. D’un autre côté, cela aurait surement aidé la jeune fille à évoluer à un rang supérieur s’il pouvait ce permettre de voir els choses ainsi. Sa libération ne lui aurait surement causé que du tord, mais le jeune homme n’y voyait bien sur que ses propres intérêt. Il voulait s’amuser un peu avec ce qui était un illusionniste de grand niveau, mais c’était surtout la manière de prendre les évènements qui allait conclure toute cette histoire. La façon dont-il traitait la jeune fille aurait servis à déterminer si elle serait prête à aire ce qu’il fallait. A bien y regarder, elle était facilement manipulable et pouvait donc elle pouvait changer d’avis comme de camp, même si son cœur allait droit vers les personnes qui avait toujours su s’y prendre avec elle. Les Vongola étaient des personnes important à ses yeux, du moins pour la dixième génération.
    Elle semblait maintenant presser et déterminer à rentré chez elle, surement pour apporter les plat qu’elle venait de commander. Elle était surement à la recherche d’un quelconque sourire de leur part, maintenant, allait-elle seulement être pleinement satisfaite de la chose ? Il la regardait calmement, alors qu’il s’empiffrait de ses ramen qui n’étaient pas refroidis, le gout était vraiment exquis. Il ne lui demanda rien, sur le moment il eu une petite idée, mais il se demandait si elle allait bien pouvoir accepter la chose ainsi. Au moins, elle aurait pus être satisfaite et si cela ce menait à bien, il aurait lui-même été satisfait. Il la regardait, il observait ce visage déterminer à rentré, non pas seulement, elle était déterminer à faire rentrée Mukuro. Elle voulait en finir avec cette dette, il comprenait l’importance d’un tel mot, les Vongola en avait une envers lui. C’est sous un léger soupir que le jeune homme se leva de son siège et s’approcha de la jeune fille.


    • « Tu sais très bien ce qu’il se passera lorsqu’il sera libéré. Heureusement… »


    C’est à ce moment là qu’un petit sourire parvint sur les lèvres du jeune homme, la regardant attentivement, il ce permis de lui dire ce qu’il avait à lui dire. Lors de ce moment, l’on aurait dit que le silence entourait les deux personnages, sans vraiment pouvoir entendre ce qu’ils c e disaient. Il lui parlait longuement, comme s’il lui proposait un petit marché qui aurait pus satisfaire les deux illusionnistes. Bien sur, il ce gardait bien de dire qu’il y avait un intérêt cacher derrière tout ça. De toute manière, si elle venait à lui poser la question, il aurait été bien capable de trouver une autre excuse qui lui aurait permis de cacher ses propres raison. La discutions fut surement des plus longues et il se gardait bien d’en faire des détails, mais les arguments qu’il utilisait était là pour faire en sorte que la jeune fille puisse accepter sans condition. Le silence habitait toujours les deux personnages, malgré leurs discutions, mais le plus important était de savoir si elle allait accepter. Il la regarda d’un air sérieux, mais celui-ci s’effaça par un sourire chaleureux qu’il lui était souvent arrivé de faire à I-Pin, quand elle ne lui apportait pas des ramen froid bien sur. Sinon elle avait droit à l’engueulade, comme d’habitude, mais bon…
    Il continuait alors son observation, sans rien lui dire alors qu’elle devait surement tourner dans sa tête les différentes options qu’elle avait, mais ce n’était surement pas des plus facile. Lui de son côté, il c’était retourner sur son magnifique bol qui semblait ce vidé à vue d’œil. Il essayait de créer un climat de confiance entre les deux personnages, surtout venant de la jeune fille qui semblait facilement changer de route malgré elle. Elle devait surement recevoir le même du personnage sombre qui passait son temps à jouer avec les fils qui était accrocher au corps de Chrome. A la manière dont il s’y prenait, c’était plutôt déroutant, mais très astucieux devait-il avouer. Cela ne pouvait surement que marcher avec une fille telle que Chrome, surement à cause de sa faiblesse d’esprit et surtout sa petite envie de se battre avec lui. Il lui avait sauvé la vie, elle lui en était redevable et était incapable de laisser son sauveur dans les roses. Un soupir intérieur ce fit chez Kawahira, qui n’avait surement aucune envie de se retrouver à la place de quelqu’un, on qu’une personne ne le contrôle.
    C’est alors qu’il laissa son bol de côté, il avait besoin d’une réponse aussi vite que possible. Après tout, il était nécessaire de savoir ce qu’elle voulait et surtout si elle serait prête à tout pour l’avoir. Il voyait bien qu’elle hésitait, après tout c’était dans sa nature, mais les arguments utilisé lui aurait surement permis de faire un choix rapide et simple. De plus, il ne comptait surement pas la trahir sur ce marché, son propre intérêt était en jeux, mais il était temps. C’est sous un regard plutôt calme et dénué de sourire, que le jeune homme ouvrit la bouche afin de lui demander une réponse.


    • « Alors ? »

Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Sam 7 Aoû - 12:31



Photobucket


Le silence s'installa doucement, étendant son souffle invisible autour d'eux. La brume semblait se mouvoir sous l'effet d'une brise qui n'existait pas et la logique elle-même n'avait plus sa place dans cette illusion envoûtante qui les entourait. Chrome se tenait droite, à quelques pas de Kawahira et fixait ce dernier. Bien que seul son œil gauche soit encore capable de refléter ses états d'âmes, cela était suffisant. Autant la délicate illusionniste était-elle facile à lire et à manipuler, autant son caractère était incompréhensible. C'était là tout le mystère. La jeune demoiselle ravala discrètement sa salive. Elle redoutait que le jeune homme adorateur de ramens ne devienne hostile, ou insistant. Se battre contre lui était bien la dernière chose qu'elle désirait. Puis, il prit la parole, retrouvant son sourire amical et chaleureux.

Chrome baissa la tête. Oui elle se doutait de ce qui pouvait arriver une fois Mukuro libre. Le futur qu'elle avait visité et sauvé n'était plus, et tout deviendrait différent maintenant. Les actes de son sauveur ne seraient plus les même. Ses ambitions démesurées ne l'avaient pas quitté. Toutefois, ce que deviendrait le jeune homme une fois sortie n'était pas la priorité de ses réflexions. L'important était justement de le faire quitter son tube et cette état comateux dans lequel on l'avait forcé à plonger. Et nul doute que cette tâche serait particulièrement ardue. C'était même suicidaire, mais peu importe.

Une expression de légère surprise prit place sur le visage de la jeune fille au cache-œil au fur et à mesure que les mots de Kawahira entraient en elle. L'idée en elle-même aurait-eut de quoi attirer de nombreuses personnes. Mais justement, la Dokuro n'est pas de ce genre. Peu lui importait la place de Gardienne Vongola de la Brume en elle-même. L'important était ce que cette fonction lui avait apporté pour lui permettre de grandir, de s'endurcir et s'affirmer un peu plus. Et justement, cette place revenait de droit à Mukuro. Elle n'était qu'un intermédiaire. Et il fallait ramener au Boss son véritable Gardien. Car elle ne doutait pas un instant que Tsuna était en mesure de faire du Rokudo un allié à long terme. Il était capable de prouesses, et était le Ciel qui permet de faire le lien entre les divers éléments. Mukuro aurait beau nier en bloc, la demoiselle à l'anneau de brume savait qu'il était plus proche de Sawada qu'il ne l'avouerait jamais.

Certes les paroles de Kawahira soulevaient des doutes et des hésitations en son for intérieur. Il avait réussit à créer une faille. Mais malgré tout, la position de Chrome restait inchangé. Elle avait pleinement conscience que rester avec le chef de Kokuyo était dangereux mais il n'empêche que la Dokuro le ferai sortir de Vendicare. Un instant, elle se demanda si justement, le concerné ressentait les doutes et les inquiétudes de la jeune fille. Quand elle avait conversé avec lui plus tôt dans la journée, il s'était par la suite endormi. La communication depuis la prison italienne lui prenait plus de forces qu'elle ne l'aurait crût. Mais était-il réveiller désormais ? Sentait-il les émotions de la borgne ? Comme pour répondre à sa question, un sentiment de bien-être intérieur envahit le corps de la Dokuro. Son esprit empli de questions s'apaisa comme sous l'effet d'une berceuse pour endormir les enfants. Les vagues de doutes qui l'assaillaient se calmèrent pour laisser place à une paix intérieure rassurante, qui lui offrait une impression de sûreté. Inutile de se questionner quand au pourquoi de ce soudain sentiment de protection et de stabilité psychologique. Elle savait ce qu'elle devait répondre. L'illusionniste baissa la tête et la secoua lentement de manière négative.

  • Gomen, Kawahira-san ... Je ... Je ne peux pas. Inutile de me faire changer d'avis. Mukuro-sama ... Je suis bien incapable de lui faire cela, tout comme je ne peux abandonner ou mettre en danger le Boss et les autres. Je vous remercie, mais ... non je ne peux pas.



Elle avait prit le temps de réflechir, mais le simple fait d'imaginer ce genre de scénarios dans sa tête lui était difficile. Peut-être qu'elle regretterait plus tard son choix. Peut-être qu'elle s'en voudrait d'avoir laissé cette occasion lui glisser entre les doigts. Mais pour l'instant, non. Chrome balaya ses doutes et ses hésitations, toujours présentes malgré sa détermination. Elle s'en tenait à cela. Car il n'y avait pas que Mukuro qui comptait sur sa participation à sa libération. Ken et Chikusa auront besoin de son aide et de ses capacités, malgré ce que le blond puisse en dire. Sa pupille indigo fixa une seconde l'anneau Vongola et la bague animale qui renfermait Mukurou, sa chouette. Elle ferma les yeux et sourit tout en fermant le poing. Non, elle ne faiblirait pas. Espérons juste que Kawahira Oji-san se montrerait compréhensif et tolérant ...



Chrome &amp; Mukuro


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Dim 8 Aoû - 13:45

C’était comme il le pensait, elle n’était pas capable de ce séparé de ce personnage mystérieux à l’œil rouge, même s’il en connaissait bien plus qu’il voulait en montrer. Un masque non visible c’était installer sur le personnage, qui ne cherchait en fait qu’a déstabilisé la jeune fille qui représentait un risque sur pour l’avenir. L’éloigné de maitre de l’illusion aurait été un risque à prendre et surtout, il ne souhaitait pas que quelqu’un comme Mukuro puisse prendre le pouvoir de la bague et la boite Vongola. Il semblait que son tour était raté, surement avait-il été trop gourmand, mais avec la mission à Vendicare qui allait bientôt arriver, il n’avait que trop peu de temps pour agir. Il fallait dire, que si elle n’était pas venue ici, il n’aurait surement pas essayé de faire quoi que ce sois. Il avait quand même réussi à implanter une graine en elle, il ne manquait plus qu’a ce jouer de ses sentiments pour savoir ce qu’il allait bien pouvoir obtenir d’elle. La confiance qu’elle lui apportait dès à présent était surement plus grande qu’auparavant, surement parce qu’il agissait comme un ange protecteur, mais il n’y voyait vraiment que ses intérêts. D’une certaine manière, son personnage avait manipulé beaucoup de monde, mais il laissait le mystère planer autour de lui. Seul un personnage comme Reborn avait pus ce méfié de lui, comme s’il ressentait le danger qu’il pouvait être, mais ce n’était pas le moment de pensée à ce genre de chose.
Il la regardait calmement, alors que son long discours n’avait pas atteint le personnage qui se cachait derrière son masque. Alors que le masque, lui semblait tout simplement montrer un sourire calme et sympathique. Pas blesser par ce qui venait d’être dit, son personnage passait son temps à la réconforter dans ses choix. Après tout, il valait mieux la laisser croire qu’elle avait le choix, mais bientôt, les choses allaient surement être différentes. Pendant ce temps, le jeune homme venait de finir son bol de Ramen, c’était vraiment délicieux, mais cela lui laissait un gout de trop peu qu’il ne pourrait compenser aujourd’hui. Il finit par déposer son bol sur le comptoir, n’oubliant pas sa présence pour le moment ou il devrait tout remettre comme avant. Son sourire assez simplet restait sur son visage, alors que l’ambiance qui entourait nos deux personnages était plutôt froide. Kawahira aurait même soupçonné qu’un air frai et inquiétant aurait continué à s’installer, si tout les deux continuait à garder le silence. Il pensait tout de même que c’était nécessaire, il voulait la faire mariner, tout en lui laissant voir un sourire des plus calmes, un sourire qui aurait pus finir par inquiété la jeune fille. C’est tout de même sous un soupir intérieur, que le jeune homme rompe ce silence.


  • « D’accord, après tout c’est toi qui décide de l’avenir que tu souhaite avoir par le futur. Je ne t’ai proposé qu’une solution parmi tant d’autre. »


Une main calme et douce s’approcha du visage de la jeune fille, avant d’aller rejoindre le sommet de sa tête. Cela étant dans la seule intention de pouvoir le lui caresser comme s’il voulait la rassuré. Son visage changeait, pour un sourire plutôt paternel, un visage qu’il n’utilisait pas très souvent ou même jamais. Il lui caressait de tel manière qu’elle allait surement ce retrouver toute décoiffer, mais cela lui était bien égale. Il ne resta pas plus d’une minute ainsi, comme s’il ne souhaitait pas s’attarder dans sur de tel chose. Au moins, il lui avait montré qu’il n’était pas blesser de son refus et qu’il était plutôt indulgent, mais comment allait-il bien pouvoir agir de par le futur ? En fait, il avait déjà préparé son coup à l’avance, le fait de faire en sorte qu’elle parte n’était qu’une solution comme une autre pour éviter que le jeune gardien ambitieux ne soit pas en grande position de force. Kawahira avait quand même la manie d’oublier qu’il était jeune lui aussi. Oui, depuis qu’il avait eu la mémoire de son lui futur, il agissait un peu différemment, surement à cause de toute la connaissance qu’il avait acquise d’un seul coup. C’est sous un soupire qu’il fit entendre à la jeune Chrome qu’il se défit de son regard, il retourna calmement sur son siège.

  • « Tu devrais regagner ta place, notre discutions est terminer, mais je suis toujours à ta disposition à l’avenir. » Il tourna la tête vers elle, ne disant rien et lui laissant voir un simple sourire, qu’elle aurait pus prendre comme une invitation. « Garde le secret de ma présence à Namimori, je préfère ne pas être trop embêté. Cela en va de même pour Mukuro. »


Personne n’avait besoin de savoir que leur sauveur du futur était présent dans cette ville, même si sa semblait logique. Il regardait alors une dernière fois la jeune fille, comme s’il attendait une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   Mer 11 Aoû - 11:55



Photobucket

Elle se doutait que tôt ou tard, Mukuro se serait manifester. Pour le moment, il avait encore trop besoin d'elle pour permettre qu'il lui arrive quoique ce soit. Tout le monde voyait le Rokudo comme un un manipulateur sans scrupule, à l'ambition démesurée et capable des pires infamies. Certes, c'était la vérité, mais Chrome savait que ce n'était pas tout. Elle le connaissait bien, pour partager son corps avec lui, et en savait bien plus que d'autres à son sujet. Même si il y est gagnant, rien n'obligeait l'illusionniste à sauver la vie de la Dokuro. Tout comme il n'était pas forcé de sauver Ken et Chikusa pour leur offrir une nouvelle chance. Tout comme il aurait pût laisser ses deux là se faire attraper de nouveau par Vendicare et sauver sa peau, au lieu de se sacrifier pour eux sous un prétexte. La fidélité des habitants de Kokuyo Land envers leur leader était justifiée et honnête. Il était leur sauveur, leur lumière, leur étincelle d'espoir, aussi sadique et malsain soit-il.

Malheureusement, tout cela, personne d'autres ne pourrait le comprendre. Kawahira y compris, même si la jeune fille aurait bien aimé pouvoir lui expliquer. Elle devait bien avouer que la conversation avec l'adorateur de ramens lui avait fait beaucoup de bien. Certaines choses lui été apparût plus clairement de cette manière, et ses convictions au départ ébranlées, en étaient ressorties renforcées. C'est pour toutes ces raisons et d'autres encore, que Chrome était reconnaissante à cet homme. Ses lèvres vierges de tout baiser s'étirèrent délicatement sur les coins, formant un tendre sourire emplie de sincérité. La fille de la Brume était surprenante, de par sa douceur et son innocence. Mais elle était bien plus forte qu'elle en avait l'air, s'endurcissant de jours en jours. Chaque épreuves passées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, vaincues ou perdues, lui permettaient de s'affirmer et de se renforcer.

Soudain, la main chaude et douce du jeune homme vint se déposer avec un soupçon de tendresse sur la tête de la jeune demoiselle borgne. Cette dernière rougit aussitôt, peu habituée aux marques de tendresses et aux contacts physiques aussi doux. Elle cligna de son oeil valide, intriguée d'une telle réaction. Son coeur sembla se réchauffer à ce simple contact. Elle hocha la tête positivement quand il lui demanda de garder secrète sa présence à Namimori. Bien évidemment, elle ne dirait rien, ni au Boss ou à Mukuro-sama, qui de toutes manières ne le connaissait sûrement pas. Elle garderai cette rencontre secrète, c'était assuré.

  • Arigato, Kawahira-san. Sincèrement. Est-ce que … Si je reviens manger des ramens, je vous reverrai ?


Simple question anodine voyons. Après tout, la nourriture ici était délicieuse. D'ailleurs en parlant de nourriture, il serait temps de récupérer les bols à emporter. Se tournant vers le comptoir, le reste du restaurant toujours figé dans leur bulle; totalement inconscient de la conversation qui avait eu lieu entre les deux illusionnistes, la demoiselle aux cheveux bleutés repéra les paquets soigneusement enveloppés qu'avait préparé la gérante de la boutique et contenant les plats de nouilles japonaises tant attendues. Les trois affamés qui lui servaient d'amis allaient se régaler. Sortant son porte-monnaie, Chrome paya, grimaçant toutefois en constatant que décidément, la fin de ce mois serait rude. Vive les paquets de chips, les bouteilles d'eau de cinquante centilitres et le chocolat soufflé de la supérette. Elle attrapa précautionneusement les paquets entre ses bras frêles, l'odeur enivrante des ramens lui emplissant les narines aussitôt. Jetant un dernier regard significatif à Kawahira, la Dokuro fit une petite courbette de politesse et passa de nouveau la porte du restaurant, mais cette fois en sens inverse. Elle prit toutefois le temps de se retourner une dernière fois vers l'illusionniste.

  • - Au revoir ... Et soyez tranquille, je ne dirais rien.


Courant à travers les ruelles pour quitter le plus rapidement possible le centre de Namimori et rejoindre les ruines du vieux parc d'attractions, sa jupe se balançant en rythme contre la peau de ses cuisses, Chrome semblait heureuse. Le rouge sur ces joues et le léger sourire à ses lèvres en témoignait. Son œil valide pétillait d'impatience, attendant avec empressement l'aube d'un jour nouveau qui marquerait le changement tant attendu. Un rire bien connu raisonnait dans son esprit, semblant partager l'avis de la Gardienne de la Brume.



Photobucket


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Illusions gastronomiques [ PV Kawahira Oji-san ]. FINISH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Les rues et ruelles-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit