Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Mar 24 Aoû - 16:17





Chrome Dokuro
Montre-moi ton jardin secret ...






Kokuyo Land n’est pas un endroit particulièrement confortable. Les murs sont nus et n’ont connu le contact de la peinture fraîche qu’il y a si longtemps qu’elle est écaillée depuis un moment déjà. Les vitres aux carreaux brisés laissent le vent et le froid s’infiltrer en hiver, et les rayons du soleil accompagnés de pétales portés par la brise au printemps. Le canapé défoncé qui trône au milieu de la pièce principale se voit occupé la journée par Ken, qui y reste affalé avec sa console de jeux. Ici pas de cuisine, de salles de bain ou de véritables lits. Pour se nourrir, il fallait aller jusqu’à l’épicerie la moins chère, les habitants de l’ancien parc d’attraction ne roulant pas vraiment sur l’or. Pour les bains, Chrome et Chikusa se rendaient aux bains publics de Namimori, alors que le blondinet se contentait de se foutre torse nu sous la pluie … Un vrai animal. Et pour ce qui conserve le temps de sommeil, rien de tel que de bons vieux matelas si défoncés qu’ils ne ressemblent plus à grand-chose. Mais malgré le manque de confort, de meubles et de touches esthétiques, cet endroit était d’une importance capitale à Chrome.

Car Kokuyo Land est plus qu’une ruine servant de maisonnette. C’est un endroit chaleureux dans lequel elle peut rentrer. C’est là que Mukuro-sama s’était installé en arrivant au Japon, et c’est ici qu’elle commença sa nouvelle vie. Debout dans l’entrée qui menait à la pièce principale, la Dokuro observait avec un sentiment de paix intérieure. Il y a peu, elle avait fait la connaissance de Sol, une énergique et impétueuse demoiselle chaussée sur des rollers. Cette dernière lui avait donné un sérieux coup de main face à des brutes de mafieux en surnombre, et n’ayant pas de toit sur la tête, la borgne lui avait proposé de venir vivre avec elle et les deux garçons dans le parc abandonné, Kokuyo étant largement assez grand pour accueillir une personne supplémentaire.

Mais une question restait. Aussi gentille, forte et sympathique soit la fille du Soleil, rien ne disait à Chrome que cette nouvelle amie serait du goût de tous. Jamais encore elle ne s’était permit telle initiative, laissant faire Mukuro et retransmettant ses ordres, ou bien Chikusa, le cerveau du jeune trio. C’était bien la première fois qu’elle prenait une décision importante, sans en parler au moins auparavant à son sauveur emprisonné. Mais elle voulait vraiment que Sol reste. Mukuro serait probablement d’accord … Du moins l’espérait-elle.


    « Mukuro-sama … »


Le soupir intérieur sonnait comme une complainte, une prière muette. Mukuro résumait à lui seul le but et la raison de vivre de Chrome. C’était probablement stupide de s’enchaîner ainsi d’elle-même à un homme pareil, mais la demoiselle au cache-œil ne s’en plaignait pas. Au contraire. La jeune fille s’installa contre le mur, genoux ramenés contre sa maigre poitrine et œil valide fermé. Elle cherchait. Dans les méandres de son esprit, dans les recoins de son âme, elle cherchait la présence du prisonnier de Vendicare. Il dormait peut-être, et l’idée de le déranger faisait accélérer de stress les battements de cœur de la douce et tendre.

Quand Chrome rouvrit les yeux, elle y était. Cet endroit si fantastique aux allures de Paradis qu’elle aimait tant, parce qu’elle se trouvait avec lui. Le jardin aux senteurs de lotus parsemés de gouttes de rosées, avec sa rivière représentant le flux de ses souvenirs, et le cerisier qui témoignait de ses relations par chacun de ses pétales délicats. Sa tenue kaki courte avait laissé la place à une robe blanche unie et simpliste et ses pieds nus foulaient une herbe fraiche qui n’existait nulle part ailleurs que dans cette dimension parallèle enjôleuse. Inspirant avec sérénité, la Dokuro chercha avec une impatience qui ne lui ressemblait pas, mêlée à un enthousiaste nouveau, la présence de son sauveur bien-aimé.


    « Mukuro-sama ! »


Cette fois la voix était plus tonique, plus entraînante … Plus vivante.




________________






Dernière édition par Dokuro Chrome le Mer 8 Sep - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Mar 24 Aoû - 18:50

Voilà maintenant une année entière que Mukuro se trouvait enfermé dans la prison de Vindice. Alors qu'il se trouvait auparavant dans les étages supérieurs, à ce jour il croupissait dans une éprouvette dans le dernier sous-sol de cette prison dite "inviolable". L'évasion qu'il avait essayé de mené n'avait pas eut toutes les victoire qu'il espérait et il s'en était retrouvé dans son tube à essaie. Mais ne nous leurrons pas, au fond de lui, il savait très bien ce qu'il adviendrait. Croire à une évasion complète ne pouvait pas se réaliser. Alors, il s'était sacrifié. Alors que lui restait dans sa prison de verre, Ken et Chikusa seraient dehors, près agir en cas de nécessité. De toute façon, même en étant coincé là bas, il pouvait toujours agir, encore et encore, à sa guise. La preuve vivante en était Chrome... Non... Nagi. Cette jeune fille à l'aspect fragile, frêle, qui tien à peine sur ses jambes et encombre les pattes de ses équipiers. Oui oui, cette gamine effacé que l'on ne remarque qu'après que tout soit terminé, et encore. Le genre de minette qui pourrait très bien être effacer dans un placard. Mais qu'avait-il prit à Mukuro de choisir cette empoté comme subordonnée ? M.M avait raison, ce n'était pourtant qu'on laideron stupide et maladroit. Un vulgaire truie cachée derrière ce maître des illusions. Une pauvre niaiseuse sans importance qui aurait vite fait de déguerpir lorsque Mukuro serait sortit. De toute façon, mais à quoi pouvait-elle servir d'autres, n'est-ce pas ? Son seul talent fut seulement de remplir de pitié ses lavettes de Vongola... Mais honnêtement, en réfléchissant, en observant, en analysant cette douce demoiselle, seriez-vous certain d'avancer ce genre de chose ? Que pouvez-vous comprendre aux pensées si bien gardées de Mukuro Rokudô ? De quel droit oserez-vous remettre en cause ses décision ? D'où vous viendrez l'illumination de critiquer de la sorte cette petite donzelle qu'il semblait protéger dès qu'il le fallait ? Pour qui vous prendriez-vous pour vous défier un homme à qui devez tout..? Qui, autant qu'il vous terrifie, impose un respecte..? Quelle mouche vous aurez piquée ?

Une bulle... ploc... Deux bulle... ploc... trois bulles... Un battement... deux battement... trois battement... Ses cheveux court en apesanteur... un corps immobile... impossible de bouger même un orteil. Il ne sent plus rien sur lui. Le souffle du vent ne caresse plus sa nuque, l'eau qui l'entoure frelate ses sens. L'odorat... le touché... le gout... la vue... l'ouïe... Plus rien n'a de sens dans cet immensité noire. La stérilité des lieux, de ses connexions nerveuses sur son corps... de son corps lui même, c'est à rendre fou. Cage. Des barreau intouchables, aucune couleurs, plus rien ne s'offre à lui. Il vie par substitution depuis des mois et pourtant, il a l'impression que dix années de sont écoulées. Il se souvient de sa sortie, de cette bouffée d'air frai remplissant ses poumons conditionnés. Cette douleur dans les jambes lorsqu'il voulu se redresser. La force de ses bras qui avait diminuée... ses yeux éblouies par la lumière frappant sa rétine comme si de rien n'était... Voilà les souvenir les plus marquant que son corps essayait de se remémorer tant bien que mal. Ses pensées décortiquaient encore les évènements... Durant un temps, il perdit Chrome, pour la retrouver plus assurée et forte qu'il ne l'aurait espéré. Cependant c'était un bien pour un mal. Plus assurée, Chrome agirait avec plus indépendance... Il devrait être plus présent que jamais pour elle. Sa douce Chrome...

Un murmure perça jusqu'à ses oreilles... Enfin oreilles... Façon de penser. Mais son cœur se trouva de l'esquisse d'un vide. Un souffle, une respiration... un besoin, un manque. Une respiration d'espérance, un monde à part. Une lumière non agressive, la mélodie apaisante du vent contre les feuilles de cerisier, le clapotement de la rivière... Leur petit coin de paradis. Un de ceux aussi inviolable de cette horreur dans laquelle son corps se trouvait détenue... Une brise s'éleva dans l'air pour faire voleter les cheveux de Chrome, lui caressant doucement la nuque. Puis un doux vent tourna autour d'elle avant de s'apaiser comme un rire muet de cristal... et cette odeur de lotus... Il était là, il l'avait rejoint sans poser de résistance. La regardant de ses yeux dépareillés, son regard énigmatique posé droit sur elle. Comme une rencontre sans détour, sans aucun mensonge... oui... comme. Cette attitude directe et pourtant détournée. De celles qui nous faisait danser sur deux pieds gauches et des dalles branquebranlantes. Assurée, apaisant, doux ? Ou cruel, fourbe et plus manipulateur que jamais. Un visage figé, sur de lui, dissimulant toute pensées quelque elles soient. Son sourire étirant ses douces lèvres sur son visage. Son corps vêtu simplement qu'une chemise blanche déboutonnée de trois bouton et d'un jean porté sur les hanches. Ses pieds nue épousaient la surface du sol avec légèreté. Comme une apparition insaisissable... Là... pas là... Sa présence était pourtant bien réelle. Chrome aurait put le toucher si la peur que ce jeune homme s'évapore ne faisait pas son apparition dans son cœur...

"oya~..."


Sa voix s'éleva dans l'air comme un écho s'envolant porté par les effluves de lotus...

"Cela faisait un petit moment, comment vas-tu, Nagi ?"


Non, pas de rire caustique pour cette fois. Juste son regard posé sur cette jeune enfant vêtu de cette mignonne robe blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Mer 25 Aoû - 17:03





Chrome Dokuro
Retrouvailles attendues



Photobucket Chrome & Mukuro




La première chose qui la frappe à chaque fois qu’elle arrive dans cet endroit, c’est cette senteur si particulière qui envahit ses narines. Un parfum comme aucun autre. Mélange de lotus et d’herbe fraîche, à la fois fugace et persistant. Puis, le vent. Inaudible, insaisissable, si éphémère. Il gonfle sa robe, caresse sa nuque, fait voleter ses cheveux. Il la pousse en avant, comme pour un pas vers l’avenir. A moins qu’il ne l’entraîne plus profondément dans les abysses brumeuses inviolables. La sensation de n’être qu’une chose infime et si peu précieuse au milieu de l’univers effleure alors l’esprit de Chrome, pour se dissiper aussitôt. Puis le vent de nouveau. Et il est là. Un sourire unique sur les lèvres, sa chemise légère négligemment déboutonnée, dévoilant une aperçut de début de torse finement sculpté. Rokudo Mukuro.

Le temps de cligner de l’œil et un sourire sincère et heureux étire les lèvres vierges de tout baiser de Chrome. Toujours si beau, diablement séduisant et dangereusement capable de la manipuler par un simple regard. Son emprise sur la jeune demoiselle semble de l’extérieur aussi inébranlable que la roche. Mais avec le temps, même la plus dure des pierres finit par s’effriter. Ce petit voyage dans le futur aura sans nul doute était une clé pour permettre à la borgne de s’affirmer et de devenir plus forte, telle l’idéale auquel elle aspire. Pour elle … Comme pour ses proches. Et rencontrer le Chef de Kokuyo du futur, même si désormais la menace de Byakuran est écartée et que ce monde chaotique qu’ils ont protégé n’est plus, fut pour le moins troublant.

    « Mukuro-sama … Je suis contente de vous voir. » Murmure-t-elle avec une poignant sincérité.


Une légère rougeur apparût sur ses joues délicatement creusées avec finesse. Elle n’ose le toucher, par crainte qu’il s’évanouisse dans l’air ou pire, se fâche et la repousse. Même si en apparence, cela semble peu probable, elle est encore suffisamment utile pour le moment. La perte de contact avec son corps d’emprunt principal quelque temps plus tôt, avait légèrement surpris et perturbé le jeune homme, elle s’en doutait. D’autant qu’elle avait réapparût par enchantement, au bout de quelques jours, et transformée mentalement qui plus est. Le plus difficile pour la douce enfant avait été de devoir ne rien dire sur son escapade. Le Boss avait prétendu à un pique-nique, mais Mukuro ne pouvait se faire avoir par un mensonge aussi stupide. Il savait que sa protégée lui cachait quelque chose, mais pas ce que c’était.

Mais cette aventure rocambolesque remontait déjà à plusieurs mois, et bien que les souvenirs restent gravés, ils s’éloignent au fur et à mesure vers les bas-fonds de son esprit tandis que de nouveaux emplissent son quotidien du moment. Et justement, c’est de ça qu’elle devait parler avec son sauveur idolâtré. Elle se doute bien que d’une manière ou d’une autre, il doit avoir une petite idée de ce qui ce passe à Namimori pour la jeune fille, mais son côté malicieux fera que ce cher Mukuro attendra bien sagement que Chrome prenne la parole. Clignant de l’œil, la Dokuro choisit ses mots avec une certaine précaution.

    « Ano … J’aurais une … requête, à vous soumettre. Enfin, quelque chose du genre … »


C’est à peu prêt ça. Un pétale de cerisier se décroche de sa branche fragile et virevolte avec légèreté un instant dans les airs, avant d’atterrir sur l’épi en forme d’ananas de la petite illusionniste. Elle lève son œil vers le ciel, cherchant à voir ce gêneur et rougit sous le regard vairon du prisonnier de Vendicare. Mais elle n’enlève pas le pétale, laissant des effluves de lotus et de cerise envahir ses narines. Elle attend, appréciant cette seconde de silence et surtout la simple présence de l’homme à qui elle doit tout ce qu’elle est aujourd’hui. Il lui arrive d’espérer rester ici pour toujours, mais à un moment où un autre, il faut se réveiller. Et le rêve cesse.




________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Sam 11 Sep - 18:35

Dans ce monde, le calme règne. Aussi léger qu'un rêve fugace. Aussi dangereux que celui-ci. Là où l'illusion se mêle à l'inconscient, tout est théoriquement possible. Mais la pratique n'avais pas encore montrée ses limites. Comme cela, à travers leur pacte, que Mukuro rejoint Chrome, attendant que les deux ne se rencontre un jour. Pour une seconde fois. Clapotis de l'eau. Musique de la brise légère qui frôle les feuilles. Les lotus qui flottent miraculeusement entraînés par le courant. L'herbe sous leurs pieds. Mukuro était dans cet univers, sans jamais l'être. Les doux épis vert sous la plante ds siens ne lui faisaient rien. L'odeur délicates des fleurs sacrées ne lui chatouillaient pas les narines. Les caresses rafraichissantes sur sa peau... il n'essayait même pas de les chercher.

En face, la douce enfant semblait intimidée par sa présence, comme toujours, diraient certains. Son sourire piquant qu'il adressait à tout bout de champ avait des contours plus doux, face à elle. Son regard... on pourrait, au moins, y imaginer une légère bienveillance. Il montra un pas en avant. Puis un second, approchant de sa protégée. Il ne la toucha point. Pencha légèrement la tête sur le côté, lui donnant quelques faux airs plus humains, lui, à l'accoutumée, si aérien. Il aurait voulut passer une main rassurante sur la joue palle et rosie de cette douce enfant.

« Je suis rassuré de te revoir. »

Lascive, sa voix s'éleva dans l'air comme la fumée grisâtre d'une cigarette. Elle s'échappe de l'extrémité qui se consume, avec une délicate impulsion, puis stagne dans l'air, voluptueuse et fascinante couche cotonneuse. D'un geste fluide, il se remet une fine mèche de cheveux, en place. Tranquille, il exprime un soupire doux. Sa chère Nagi ? Une requête ? Soyons fou.

« Je suppose que ça concerne une certaine demoiselle ? Brune, emportée... qui vient souvent te rendre visite ? »

Qu'allait-il en dire ? Difficile de le prévoir à l'avance. Un pétale de cerisier se pose sur la petiote, il l'observe avec un air absent. Puis, la contourne, la dépasse et continue ses pas en direction de l'eau qui glisse à ses pied. Les nénuphars lui passent devant sans grande vitesse. Quelques autres pétales s'envolent de leur point d'attache, tourne, virevolte et se pose sur le liquide transparent. Un nouveau petit soupire, presque imperceptible, passe ses lèvres.

Dans ce bas monde, tout le monde glisse le long d'un courant. Celui se la fumée monte avant de se dissiper. Celui de l'eau descend le long des rocher. Pour un papillon, il sera aussi sinueux que de douces montagnes russes. Celui d'un homme se sépare en deux à un carrefour. Mais le sien... Un sentiment d'oubli lui traverse l'âme. Quelque chose d'assez indescriptible s'en suit. Comme un doute léger. Il tourne la tête, laisse son regard vif de rouge taché se poser sur le lotus qui lui fait échos. Il cherche à attraper son timide regard indigo. Ne lâche pas la ligne étirée de sa bouche et fait pivoter son buste, suivit du reste de son corps pour lui refaire face.

« Je t'écoute, y aurait-il un problème avec cette dernière ? »

Rokudô se doutait bien qu'il n'y avait pas de problème avec cette jeune fille qu'il ne connaissait point. Quelques questions se hâtaient dans sa tête. Qui était-elle ? Quelle particularité faisait son originalité ? Que voulait-elle exactement ? Quelle pouvait-être son importance, outre celle que Nagi pouvait lui porter ..? Entre ses questions, l'ambiance pouvait donner des airs mortuaire, lorsqu'on observait l'illusionniste. Un teint légèrement plus pâle que la normale, sa poitrine qui ne se soulevait que lors de soupires... Il ne lui manquait plus que son cercueil pour qu'il soit près à rejoindre la terre. Comme une apesanteur spirituelle, ces lieux hors du temps donnait une impression de légèreté où des petites billes de plomb reposeraient, fluettes, dans l'atmosphère. Certains aiment beaucoup cette sensation, la trouvant reposante.

[bon... ._. j'espère que ce n'est pas OOC et que ça te conviendra. Surtout n'hésites pas, si tu veux que je change quelque chose où si tu as un commentaires à faire <3 ._.]
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Dim 12 Sep - 10:14





Chrome Dokuro
Pour eux et pour elle ...



Photobucket Chrome &amp; Mukuro




Les rougeurs de Chrome ne voulaient pas disparaître. C’était de naissance, dès qu’elle était en proie à un trop plein d’émotions, à une certaine proximité avec d’autres personnes, elle rougissait. Le contraste avec sa peau blanche nacrée était presque violent. Chrome n’était pas faîte pour les couleurs chaudes, ou trop voyantes. Chevelure sombre, yeux semblables au bas-fond des océans, tenue vestimentaire aux coloris sobres et passe-partout … Le rouge était trop vivant pour elle. Couleur du sang et des sentiments, représentante en titre de la passion et de l’amour, elle ne lui correspondait pas du tout à son goût. Enfant, elle s’était mise à détester cette couleur. Mais maintenant, Chrome adorait le rouge. Elle trouvait cela magnifique dans l’œil droit de Mukuro. Ça lui allait juste à merveille. Alors la Dokuro s’était mise à aimer le rouge, sur les autres. Sur lui. C’était stupide et puéril, voilà pourquoi elle n’en avait jamais parlé. Plutôt mourir que d’avouer qu’elle aimait le regard vairon de son sauveur.

La voix de l’homme s’élève, comme un chant aux oreilles de la douce jeune fille. Elle hoche imperceptiblement la tête, en réponse à la question du Rokudo, qui d’ailleurs n’en était pas vraiment une. Plutôt une affirmation, car Mukuro à toujours un coup d’avance sur tout le monde. Il la contourne soudain, pour aller admirer l’eau du lac qui s’écoule sans empressement. Dos à elle, ainsi l’illusionniste ne peut voir son expression. Elle virevolte sur elle-même, cherchant à garder un contact visuel sur la silhouette du prisonnier. Elle sent quelque chose de différent chez lui, mais est bien incapable de mettre un nom dessus. Son regard indigo s’abaisse sur le sol, observant les brins d’herbes qu’elle foule de ses petits pieds.

    « Mukuro-sama … »


Un murmure inaudible, teintée de mélancolie. Chrome espère qu’il ne l’a pas entendu prononcer son nom avec une telle tonalité. Elle passerait pour une faible sinon, et c’est bien la dernière chose qu’elle désire être. Une kyrielle d’images lui traverse l’esprit. Mukuro, seul dans son cercueil d’eau, enchainé et entubé. Ses cheveux flottent autour de sa silhouette, immobile et plongée dans le noir. Sa gorge se noue à cette vision. Elle n’aime pas savoir son sauveur ainsi privé de sa liberté. Depuis qu’elle vit avec le Gang de Kokuyo, qu’elle apprend à les connaître et à les aimer malgré le caractère à fleur de peau de Ken et la passivité de Chikusa, la Dokuro à commencer à souffrir pour eux. A pleurer à leurs places, quand la tristesse envahit son cœur en songeant au passé, au futur et surtout au présent. Parfois, quand elle est seule, une larme s’échappe de son œil valide, pour eux. Pour les tortures que les trois jeunes hommes ont subit dans leur enfance, pour la solitude endurée en prison, pour Mukuro traité comme un paria. Alors elle se fait des promesses à elle-même. Promesse de rendre son sourire à ses amis, promesse de les réunir, promesse de devenir forte. Promesse de libérer Rokudo Mukuro, quitte à en mourir.

Sa propre vie n’a pas d’importance à ses yeux, puisque sans lui, sans eux, elle serait actuellement en train de se décomposer paisiblement au fond d’un cercueil de bois. Maintenant, tout ce qui compte c’est sa famille. Sa nouvelle et sa vraie famille. Et cette dite famille s’est vue agrandit tout récemment. Chrome sourit en visualisant le visage de Sol, son sourire plein de vitalité et sa jovialité parfois un peu brute. Elle croise le regard de son sauveur, plongeant dans l’immensité rouge et bleue.

    « Sol-chan est … Elle est mon amie. Quelqu’un de précieux pour moi. Elle m’a aidée, et veut continuer à nous assister. Sol-chan … elle est même prête à venir jusqu’à Vendicare avec nous. »


Nouvelles rougeurs. Audacieuse, Chrome ajoute même, surprise de propre témérité. Sa voix monte de quelques décibels et elle fait un pas vers l’illusionniste. Un pas vers l’avenir.

    « Mukuro-sama, ce ne sera plus très long maintenant ! »


Inutile de préciser de quoi elle parle. La libération de son chef et l’assaut sur la plus grande prison connue approche à grands pas.



[ Kya ! Raconte pas de bêtise, Mukuro est parfait et bien respecté =3 de mon côté aussi, j’espère que ça te convient. J’essaye de faire de mon mieux pour Chrome, je sais pas trop si c’est bien >< en tout cas ne change rien toi, c’est parfait <3]




________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Sam 16 Oct - 11:27

[justify]Les petites billes de plomb, vaporeuse, en apesanteur dans cette ambiance de calme et de sérénité dégringole doucement vers le sol et se volatilise pour réapparaître ailleurs, toujours en ces lieux. La perche brune les voyait, abstraites, s'agiter comme la pluie sous ses yeux. Pas que l'eau du ciel le dérange... Elles lavent le sol souillé de la race humaine, pour un temps. Mais les nuages ont bien la malice de cacher la pureté qui tante déclore au soleil, surtout au ciel. Le plomb tache. Et dans ce monde qui est propre à ces deux âmes, le ciel est au dessus de leur tête : abstrait, comme ces billes grisouilles.

Ne perdant pas son sourire, Mukuro semblait scruter la demoiselle alors que son regard se perdait dans le vide. Les yeux pourtant dans les yeux. Il éleva une main gracile à son visage, et remit une mèche carbone en arrière, la tête se baissant et ses yeux se fermant pour ensuite redresser vers ce visage, ces pétales de lotus, se tenant bien droit au dessus ses racines. Sol... Mis à part au travers les yeux de cette douce, jamais il n'en eut ouï dire. Elle ne devait faire parti de quelconque mafia... Elle n'était donc pas de cette vermine infâme. Et puis, il semblait qu'elle contribuer à renforcer la frêle gamine.

"Je vois... Ce qui est curieux, c'est que je n'ai aucun souvenir d'elle..."


Portant son pouce à lèvres, pensant, il analysait la situation avec une touche de théâtralité. Quelque chose de charmeur, une mise en scène attrapé au vol et manipulée.

"Le cours de notre présent est donc plus touché que ce que je ne le pensais, Kufufu~"


Une expression à peine tendre se faufila, lutine et succincte, sur les courbes de son visage. Le masque de son être la suivait de bien trop près pour la laisser s'intégrer, ingénue, à ses expressions maintes fois jouées.

"Néanmoins, cela m'intéresserait de pouvoir lui parler. Pouvoir me faire une idée plus précise."


La curiosité est dite "un vilain défaut", à moins qu'elle soit la vertu des têtes pensantes, celles qui dérangent. Ce moteur de connaissance, de recherche et de réflexion, de ceux qui n'ont pas la même opinion, de ces marginaux bien trop fouineur. L'illusionniste se voyait très fier de pouvoir être de ces personnes. Même si une vie normale ne l'aurait pas laissé indifférent, apaisante potentielle de sa rancune. Seulement potentielle... peut être moins, mais jamais plus... Un soupir passa ses lèvres, discret. Une multitude de question se bousculèrent une nouvelle fois dans sa caboche, pensant au futur qui, il en était sûr, ne serait plus jamais le même. Inutile donc d'essayer de s'en servir comme arme d'anticipation.

Par moment, sa présence semblai s'effacer, effet sûrement due à ce que les gardiens de Vendicare pouvait lui injecter pour brider ses pouvoir d'illusionnistes. Cependant, Mukuro résistait sans afficher la gène que cela pouvait produire, alors que cet handicap n'était pas pour lui plaire au plus haut point. Il aurait été très pratique de pouvoir parler à l'autre, mais alors il faudrait faire vite, ou remettre cette hypothétique rencontre à plus tard...


[hs: désolée ma douce, j'ai fait un vrai post-it >_<... mais je n'arrive pas à faire plus long et je m'en excuse. Si tu as par contre des idée, surtout n'hésite pas et je rajouterais, sinon, si tu as la capacité de répondre avec ça et l'inspiration et bien, fais-toi plaisir *_* <3]


Dernière édition par Mukuro Rokudô le Mar 26 Oct - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Lun 18 Oct - 11:43





Chrome Dokuro
La vérité peut parfois simplifier les choses.



Photobucket Photobucket





A la frontière de deux mondes, loin de la réalité mais encore bien vivante, Chrome percevait parfois par intervalles irrégulières les pulsations de son environnement. Même sans les voir ou les entendre, elle percevait la présence de ses amis. Quand elle avait fermés les yeux pour aller rejoindre un instant son protecteur attitré, Ken jouait sur sa console, les sourcils froncés du fait de sa concentration et les genoux ramenés contre son torse. Chikusa lui, entretenait ses yo-yo et s'apprêtait à partir pour les bains publics. Toutefois, elle sentait qu'il était encore là, certainement avait-il remarqué son « absence ». Quand à la dernière, elle devait traîner encore dans les rues. Chrome sourit en imaginant Sol déambuler entre les passants, perchée sur ses rollers et son sourire fendant sa frimousse d'adolescente.

La Gardienne se reconcentra sur son interlocuteur, qui visiblement, réfléchissait justement au sujet de la brune à la flamme du Soleil. Effectivement, maintenant qu'il en parlait, cette dernière n'avait l'air d'avoir aucun lien avec la Mafia. Un bon point pour elle, vu la relation que Mukuro entretenait avec les mafieux en général. La Dokuro s'autorisa une réflexion à voix haute tout en roulant discrètement des yeux suite à la phrase de son « occupant à temps partiel ».

    « C'est vrai ... Elle semblait réellement surprise et impressionnée de voir ma flamme ou les illusions. Ses connaissances dans ce domaine doivent être nulles. »


En même temps, Sol s'était vite reprise, ce qui n'était pas le cas de toutes les personnes qui voyait des geysers de lave jaillirent du sol. La borgne frissonna de dégoût en repensant aux ordures qui l'avaient attaqués. Bien que plus forte, seule, elle n'aurait probablement pas pût résister totalement au surnombre de mafieux qui l'avait attaqués. Sans l'intervention de Sol ... Elle ne préférait même pas y penser. Mieux valait changer de sujet.

Chrome cligna de l'œil et observa la silhouette du prisonnier. Elle s'interrogeait souvent à son sujet. Certes elle connaissait partiellement son passé, sa haine envers la mafia et ses ambitions futuristes mais ... Malgré qu'elle partageait son esprit avec lui, elle ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait. Notamment à son égard. Sa conversation avec la M.M du futur lui revient. « Mukuro se sert de toi ». Bien sûr qu'elle le savait, mais qu'importe. D'autres brides de paroles, plus récentes, envahir à leur tour son esprit. Kawahira-Ojisan.

    « Je ne sais pas ... » Murmura-t-elle en pensant à haute voix sans s'en rendre compte.


La Dokuro se passa une main fatiguée sur son visage. Ses doigts fins effleurèrent son cache-œil. Mukuro devait sans doute avoir remarqué cette sorte de fatigue mentale qui venait de la prendre, à trop réfléchir à tout ça. Enfin, tout ça, c'est plutôt une unique chose bien précise. Elle devait poser la question, même si la réponse qu'il lui donnerai serait toute faîte. Il fallait mettre les choses au clair, la rousse et l'adorateur avait semé le doute et la prise de tête dans son esprit. Il fallait que ça sorte.

    « Dîtes Mukuro-sama ... Qu'est-ce que je suis vraiment pour vous ? »


Bam. Chrome n'était pas du genre à passer par quatre chemins, sans doute dût à son manque de compétences dans le domaine de la compréhension humaine. Mais quoiqu'il se passe, elle se devait de dire à son sauveur que peut importe qu'il la considère comme un objet, une substitution, ça ne changerai rien pour elle. Car elle était stupide ? Non, car elle tenait trop à lui et lui devait tant, que quoiqu'il se passe, Chrome irait au bout de son rôle. Elle resterait à ses cotés. [/size]





________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Jeu 9 Déc - 23:54

[avec touts mes excuses pour la longue attente]

Les humains restent définitivement emplis de sentiments tout aussi fascinant qu'embarrassant. Les simples d'esprits restent terre à terre et vivent sans se poser de questions trop encombrantes, les artistes fantasment sur une pétales de fleur, les poètes voient leur pensées inondées de nouvelles interrogations. Mais chacun d'entre eux possèdent leurs émotions, celles qui les construisent et font office de moteur de vie. Voilà des étiquètes schématiques que puisse coller Mukuro Rokudô. Chrome ne fait pas exception à cela. En son genre, elle aussi est une humaine.

La pression de leur air semble s'alourdir. Qui est l'entité responsable de ce changement ? L'illusionniste, ou l'illusionnée ? Alors il serait bon de se demander qui est qui dans cette pente glissante. Une couche de givre vient de se former sur ce terrain pentue. Les rumeurs vont bon train à la surface. Le bateau tangue entre les vague. Il semble ne plus avancer, et pourtant... La silhouette élancée, souple sur ses deux jambes ne tombent pas le masque, ni ne le scinde. Si fissure il y a, alors la sournoise se faufile comme une souris galopante entre les pièges discrets d'un savant prédateur. La petite se trouvant face à lui vacille dans sa petite embarcation. Depuis la terre, il l'observe comme un scientifique avec son éprouvette.

Sa vie est ainsi faite, sans relâchement. Toujours une nouvelle épreuve et a ne dormir que d'un œil, à demis fermé. Traqué, enfermé, muselé... Chien airant ou loup ambitieux, l'italien ne lâche pas pour autant son but, jamais. Bien trop engagé maintenant, il est de toute évidence impossible de faire marche arrière même s'il le voulait. Sa situation tire ses racines de son désir qu'il ne veut pas lâcher. Son émotion, son moteur pour ne pas faner. Garder le bouton qui s'ouvre à la surface de l'eau sale, de la vase dans laquelle il enfonce ses appuis. Le lotus est ainsi fait, dans son écosystème social la suite est donné ; le même schéma. Pourtant, une petite fourmi au creux de son ventre se serait bien assise pour souffler un peu, s'allonger et profiter de la plénitude en bonne compagnie.

Questions pratiques étant éludés pour un tant, le stratocumulus se charge d'énergie. Humaine et pleine de questions, la petite tête de Nagi en laisse s'échapper une. Les premières goutes de pluies semble pointer leur nez. Troublée, il le sait, elle a besoin d'une réponse. La souricette qu'il tenait dans ses griffes se fait peu à peu la malle avec ses propres idées. Dans le fond, elle réellement qu'une simple humaine, banale avec des questions et des besoins de réponses. Elle est un pions qu'il pousse sur les cases de l'échiquier.

« Ce qui tu est pour moi ? »

Jouant sur la théâtralité, prenant un peu de légèreté dans la pesanteur de l'espace, Rokudô déhanche son bassin, pose une main pantoise en travers et pointe son nez légèrement vers le haut, fixant toujours la brunette. Dans le font qu'est-elle pour lui, objet ou sujet ? Ou peut-être les deux...

« Pourquoi une telle question soudainement ? Dans le fond, sans moi tu ne pourrait pas vivre correctement, si ? »

La remarque est assez basse, certes. Elle passerait volontiers comme une marque de chantage. Mais concrètement, cette question n'est pas éludée. Mais laissons le jouer un peu, non ? Sa voix dégoulinante résonne bien peu en tant normal.

« Mais avant, j'aurais moi-même une question. Que suis-je pour toi, Nagi ? À répondre à ce genre question, il faudrait d'abords savoir à quel niveau te poses-tu cette question. Est-ce, dans une considération immédiate de ma part ? Une considération plus objectiviste ? Où toi en tant que personne... Alors, la véritable question serait 'qui' est-ce que tu peux être pour moi, n'est-ce pas ?


Sur l'échiquier, elle est un pions, c'est indéniable. Mais loin d'être un pion quelconque, elle est sa reine restant sur le devant de la scène. Leur univers reste intacte à leur yeux. Toujours cette eau, cette herbe et ce cerisier... puis la brise qui les enveloppe.
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Mer 15 Déc - 13:14





Chrome Dokuro
Jusqu'où irait-on pour les êtres aimés ?



Photobucket






A peine la question a-t-elle franchit ses lèvres vierges que la jeune fille s'empourpre, honteuse de sa propre audace. Elle jure intérieurement, et cela aurait sûrement bien fait rire Mukuro ou choquer Sawada Tsunayoshi. Quelle idiote ! S'insulte-t-elle en se mordillant la lèvre dans un réflexe de stress. Pourtant elle s'était bien juré de ne pas laisser transparaître les doutes que d'autres avaient semés en elle. De ne jamais laisser ses faiblesses intérieures transparaître devant le prisonnier a qui elle doit tant. En devenant Chrome Dokuro, elle avait juré d'aller au bout de son rôle. Jusqu'à la fin de ce jeu. Échec et mat.

Mukuro répète la question qu'elle a osé laissé sortir. Cette question qui malgré elle, la tourmente depuis quelque temps. Nagi soutient un instant le regard de son homologue de la Brume, cherchant la moindre trace d'ennui ou d'agacement dans les yeux vairons. La remarque qui suit lui donne toutefois l'effet d'un coup de poing et elle préfère détourner la tête, fixant avec insistance le cou gracile du jeune homme. Sa main se pose par réflexe sur son ventre, là ou rien n'existe. Il a raison et pourtant, le lui rappeler est douloureux. Certes, lors de son voyage dans le futur, ballotée entre vie et mort, grâce aux mots d'Hibari Kyoya, elle avait puisé la force nécessaire en elle pour survivre. Mais sans Mukuro … Elle ne serait rien.

Elle n'est qu'une âme mourante qui ne doit son salue qu'à la grâce de son dieu qui se trouve injustement prisonnier.

Il poursuit. Chrome l'écoute sans l'interrompre. Il a l'art et la manière d'esquiver ce qui l'ennui et de retourner ses propres mots contre elle. En matière de manipulation, personne n'arrive a la cheville de Rokudo Mukuro. (Sauf Daemon Spade) La jeune fille réfléchit a ce qu'il lui dit. La conversation prend une tournure imprévue. Jamais encore elle ne s'était montrée aussi audacieuse. Pas rebelle, non loin de là. Juste interrogative.

    « Qu'est-ce que je peux être … ? » Répète tout bas la borgne.


La réponse ne mérite même pas réflexion. Elle redresse la tête.

    « Je suis ce que vous me demanderai d'être. »


Nombre de personnes considère Chrome comme une fille timide, soumise, méprisable, naïve et manipulable … Mais le lotus cache bien des facettes sous ses pétales envoûtants. Et la détermination de l'illusionniste est une part difficile a apercevoir chez elle. Pourtant les faits sont là. La Dokuro va au bout de ses pensées et de ses actes. Tant que Mukuro ne sera pas libre, tant qu'elle n'aura pas terminée son rôle, elle resterai a ses côtés, quoiqu'on en dise. C'est ainsi qu'elle est faite. Et ne la jugez pas si innocente qu'elle ne semble l'être.

    « Mukuro-sama. Ce que je veux dire c'est … C'est que justement, peu m'importe ce que vous pensez de moi. Ça ne change rien pour moi. Je sais que pour le moment, vous avez besoin de mon aide. Vous m'auriez pas sauvé sinon. Je voulais juste savoir si … »


Elle hésite, rougissante. Dire qu'au départ elle devait seulement parler de Sol ...

    « Si une fois tout cela terminé, j'aurais encore une quelconque importance a vos yeux. »



    « Dans mon monde, il y a une fleur de lotus qui germe et se fane à l'infinie. Elle représente pour moi à la fois le bonheur et le malheur. Pour elle j'ai beaucoup pleuré, mais également prié. Et petit à petit, elle remonte à la surface … Dans mon monde, il y a un démon à la fois gentil et méchant. Jamais je n'oserai dire tout haut ce que je ne peux lui dire tout bas. Car sa méchanceté est de se jouer de moi comme si je ne le savais pas et de me faire regretter ce que j'ai à peine osé penser. Mais cependant il veille sur moi tel une ombre invisible… »



[ Hrp : Huuuu~ Dis-moi si ça passe ou ça casse, parce que je sais pas, j'ai l'impression que ma Chrome part un peu en vrille. =/ Donc si t'as des idées et que tu pense que je devrai modifier le post, dis-le moi ! ]



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Sam 18 Déc - 10:50

Les billes abstraites de plombs qui assommaient l'espace de leurs âmes semblent fondre en sel de lithium. Faussement apaisant, cette petite poudre magique pour partisans extrême de la lune changeante agit de sorte à tempérer les humeurs bancales accrocs aux montagnes russes. Ce n'est qu'une quiétude momentanée qui disparaîtra tôt ou tard. Observant cette jeune demoiselle évolutive, on aurait put penser qu'il la dévorait du regard avec une gourmandise latente. Un grain de sel lui passe par les sinus, une demie rainure a l'esquisse d'une semi-ouverture.

Chrome semblait alors des plus troublées. Entre ce besoin de sincérité, de retour à la réalité, la peur de voir le miroir se briser et la non-envie de déranger. Toujours attentionnée, comme petite. Courageuse et craintive, louveteau avançant pas-à-pas, la discutions qui s'engage n'est pas un sujet facile. Entre un bout de tissus posé sur une tumeur qui suppure et une curiosité timide, fragile... l'issue est difficile à prévoir.

Ce qu'elle pouvait être ? Une humaine, tout simplement. La réponse terre à terre, n'allons pas chercher plus loin que ce qui se s'offre à nos yeux...

"C'est une évidence, tu sers des intérêts qui sont les miens en contre partie de la vie que je tiens entre mes mains. Alors, j'utilise à mon avantage les atouts que tu possèdes. Mais cela, tu le sais déjà. Kufufu"

Tel un chat avec une souris, le brun tire les cordes sensibles pour les faire résonner doucement comme une mélodie mélodramatique. La poussière invisible ne s'évacue pas. Ne laissant que peu d'éléments de son fort intérieur transparaître. Pourtant, c'est Chrome, sa douce Nagi, qui se trouve en face de lui. Même si ce n'est pas elle qui le trahirait, loin de là, il le sait, les plus hautes barrières ne tombent pas. En tout temps il impose une distance. Seulement, là, il se risquerait presque à lui passer une main rassurante sur le visage. Acteur de vérité, ou joli scénario bien ficelé... La confiance n'est pas une vertu à lui accorder. Car tout est calculé même les moment de sincérité. Même quand ça ne l'est pas, au final, ça l'est. Car un chat retombe sur ses pattes, tout le monde veux devenir un cat.

"Nagi..."

Son sourire effilé se détend, mais le lithium abstrait garde ses effets...

"Dans le monde que je vois, celui que je créerais quoi qu'il m'en coûte, tu auras ta place. Une place au dessus de la masse immonde qui pollue ce monde-ci. Fais moi confiance, Nagi..."

L'espace d'un instant l'air semble se purifier. Le regard distant du manipulateur se teinte d'une certaine bien vaillance, fixant droit dans les yeux ce petit bout de femme. Il lève alors une main gracile pour venir la poser sur la joue de la jeune femme. Seulement, sans perdre son expression d'apparence sincère, c'est comme s'il partait en fumée, que le rêve s'évaporait. L'heure de se réveiller et reprendre conscience de la réalité était venue. La séparation visuelle... on se rend compte alors de la distance qui les sépare. De retour dans sa prison éprouvette... ça fait mal à l'égo, mais c'est un passage obligatoire. Un état passager susceptible de changer. De plus, là bas, il est sûr de ne pas mourir, retenue dans une sorte de demie-vie... Le lithium s'est envolé. Le plomb s'est décomposé. Un autre survient alors, enfonçant les pied de chacun dans la vase. Le lotus rétracte alors ses pétales, une régression... Un état stationnaire d'embryon tenue au frais, à l'ombre des chiens mal léchés, 6 pieds sous terre, mais loin d'être oublié. Il est tant d'avancer encore, continuer la révolution et laisser le corps matériel dans le placard des croques-mort sans visage de Vendicare.

[mmm... T'inquiète c'était nickel, pour chrome. Muku, en revanche, pareil là je me sent un peu bancale, j'ai essayé de me rapprocher au mieux du personnage mais je ne suis pas super fière de mon post en règle générale. Aussi, j'ai pris la liberté de sous entendre que c'était mon dernier post avec Muku pour ce topic. Si jamais tu veux le continuer parce que tu as une idée en tête, j'édite la fin pour qu'on face un peu durer <3. ]
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   Ven 24 Déc - 15:18





Chrome Dokuro
Et les pétales se ferment ...



Photobucket Chrome &amp; Mukuro






La main de Mukuro s'élève lentement et retombe avec délicatesse sur le visage de la Dokuro. Elle est froide mais provoque pourtant une chaleur vive et brûlante au contact de sa joue a la fillette. Elle se refuse a détourner le regard, gardant obstinément ses yeux plongés dans l'immensité rougêatre de l'oeil de son sauveur. Comme s'il elle cherchait a s'imprégner de sa présence qu'elle savait fugace, a imprimer dans sa mémoire chaque traits de son visage, chaque éclat de ses pupilles. Elle sent qu'il faiblit imperceptiblement, son corps véritable le rappelant auprès de lui. Elle écoute ses paroles, s'en abreuvant tel un assoifé qui découvrait une oasis au milieu du désert.

Il prononce son prénom, le véritable, la face caché du lotus empoisonné. Nagi frisonne. Ses lèvres s'entrouvent avec hésitation.


    - Mu ... kuro ....


Elle en oublie le " sama ", trop prise par ce moment partagé avec lui.

Silence. Chrome sourit, doucement, tendrement. Lui faire confiance ... Evidemment qu'elle lui a accorder toute confiance, sinon elle ne pourrait être là. Elle sait combien son maître est déterminé a détruire la mafia et a prendre le contrôle du monde. Une ambition de pur mégalomane, dans un sens, il ressemblait un peu a Byakuran pour cela, même si le Rokudo était plus ... subtile dans sa manière d'agir. Et qui sait, peut-être qu'il y parviendra ? Mais pas tout de suite ... Il lui fait patienter dans sa prison de verre pour le moment. Et lui faire confiance, à elle, Chrome, pour l'en sortir.

Soudain, la présence du jeune homme s'efface lentement. Il a atteint ses limites et doit se reposer. Le jardin d'Eden se fane et se brouille, le brouillard entour le corps frêle de l'adolescente. Qui s'écria à temps, avant de perdre de vue son sauveur et leur petit coin de paradis :


    - Mukuro-sama ... Merci.


Chrome ouvre les yeux. Elle est de retour a Kokuyo Land. Les éclats de voix de Ken et Sol lui parviennent. Chikusa se tient devant elle, ayant sûrement remarqué son " absence " et l'interroge du regard. La borgne lui répond d'un sourire confiant et se lève de sa place pour aller rejoindre les deux autres en sa compagnie.

Ensemble ils réussiront, c'est certain. Et le lotus refleurira.


Fin ~

Merci a Mukuro de m'avoir supportée x)



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce senteur de lotus ~ [ Pv Mukuro-sama ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Quartiers Généraux :: Kokuyo Land-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit