Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche d'une famille (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Lun 27 Sep - 19:35

Kaito se trouvait à l'aéroport de Sao Paulo avec son père qu'ils ont rejoint avec un taxi, il avait hâte de voir quel famille il allait rejoindre. Son père était là avec lui à ses côté devant l'entrée de l'aéroport où sa vie allait prendre un tourment décisif dans sa vie. Mais ce qui allait ce passer est loin de ce qu'avait imaginé le jeune homme. Son père entra dans l'aéroport avec son fils et leur bagages pour aller validée leur ticket d'avion. Ils arrivèrent devant les chaises d'attentes se trouvant près du tableau d'affichage, lorsque son père s'arrêta et lui parla.

- Kaito, reste ici , je vais aller valider nos tickets et mettre nos bagages aux compartiments.

Le jeune homme hocha la tête pour lui dire qu'il était d'accord, mais Kaito ne se doutait pas de se qu'il allait arriver. En effet lorsque son père arriva, il voyait son père songeur comme s'il cherchait une façon de dire quelque chose. Le jeune homme avait vu juste, car lorsque son père arrivait il lui parla d'une façon aussi sérieuse que possible.

- Fiston, je ne prendrais le vol avec toi, je dois me rendre autre part. Ton voyage commence maintenant. Fait en sorte d'être quelqu'un de fiable lorsque tu rencontrera le chef de la famille que tu choisira.

Kaito fut déconcerté de ce qu'il venait de dire, mais si son père devait se rendre autre part il ne pouvait rien y faire.

- Très bien je ferais en sorte de trouver rapidement le chef d'une famille et m'en montrer digne.

Son père fut ravi que son fils prenne cela en montrant un peu sa maturité.

- Ton vol te menera directement à Rome, et tiens voici un peu de sous pour débuter t'aider lors de ton voyage.

Après ses mots, Kaito serra fort son père dans les bras et entendit l'appel des passagers pour son vol. kaito relacha son père et partie en direction de l'avion. Ne voulant en aucun cas pleure en face de son père, il ne regardait pas en arrière et marcha jusqu'à son siège que l'hotesse lui indiquait. Etant assez fatigué, il dormit durant la moitié du trajet, le reste du temps il lisait un livre sur la maîtrise du kempo ou alors il regardais simplement la vue qu'il avait par le hublot.

Son voyage dura durant à peu près six heures et lorsqu'il arriva à l'aéroport de Rome, le jeune homme ne se pressait pas du tout et attendit que la plupart des gens descendent de l'avion pour qu'à son tour il puisse sortir sans encombre.
Tout d'abord il prit son bagage, puis souhaitant visiter un peu rome, Kaito marchait avec son bagage derrière lui. Les bâtiments se trouvant dans cette ville était complétement différent d'où il venait ainsi que l'ambiance qui s'y dégageait. Durant deux-trois heures, le jeune homme avait visité seulement le quart de la ville. Cela le changeait de sa vie d'auparavant où il devait seulement s'entraîner au kempo avec sa mère puis aller jouer avec ses amis. Kaito se trouvait maintenant près d'une fontaine en face d'une cafétéria, ne savant où il devait aller il s'assit au bord de la fontaine en mettant son sac à ses côté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Dim 3 Oct - 16:03

Ce jour là, un grand soleil brillait sur l'Italie. La matinée venait à peine de démarrer mais les rayons de l'astre solaire dardaient déjà la Terre d'un regard brulant. Les animaux aux alentours du château Cavallone se cachaient dans la fraicheur des fourrés et les oiseaux semblaient livrer un concert merveilleux que seules les oreilles les plus aiguisées pouvaient apprécier. La campagne environnante était calme, et d’une des fenêtres du château s’échappait un filet de fumée dont l’odeur mettrait l’eau à la bouche de quiconque.

Dans la cours arrière de la demeure, on entendait cracher d'une petite radio des bruits qui avait l’air de s’échapper de la Terre. C’était un mélange de voix et de tambours africains qui s’accordaient dans une étrange perfection. Et autour de ce petit instrument qui s’époumonait à vouloir faire vivre la musique, dansait une jeune fille en survêt’.

Ses gestes étaient amples, comme calculés sans l’être vraiment. La jeune fille enchainait les pirouettes au rythme des tambours, ayant l’air de se battre contre un quelconque ennemis invisible. La brunette avait les yeux fermés, comme abandonnée à cette danse. Rien d’autre n’existait dans son esprit, que le chant mêlé au son des tambour. Leya, car c’était bien elle, tenait dans ses mains, deux bâtons identiques d’environs 50 centimètres qu’elle alliait à ses déplacement.

La musique se tue tout d’un coup alors que la jeune fille se laissa tomber allongée dans l’herbe, la respiration irrégulière. Les deux bouts de bois avait valdingué à quelques mètres. Leya se redressa assise et regarda le petit engin mécanique en grimaçant. Plus de pile. Lee se leva, alla grignoter quelque chose dans les cuisines puis partit prendre une douche. Elle détendit ses muscles sous l’eau chaude et sourit.

Elle avait besoin de pile. L’excuse rêvée pour aller à Rome. En effet ça faisait deu trois jours que cette idée lui trottait dans la tête. Aujourd’hui exactement, cela faisait 8 ans que ses parents étaient morts. Huit ans qu’elle n’avait pas remis les pieds dans la capitale. Elle avait pourtant essayé par maintes ruses d’aller se recueillir sur la tombe de ses parents. Mais sa famille adoptive était trop protectrice envers elle (ne lui déplaise) et avait toujours fait en sorte qu’elle évite cette ville. La jeune fille griffonna un mot à l’intention de la personne qui viendrait dans sa chambre.

Je suis partie acheter des piles à Rome. Je reviens dans la soirée.
Bisous,
Lee.


La jeune fille enfourcha ensuite son skate, prit de l’argent et partit direction Rome. Lorsqu’elle fut arrivée, la matinée touchait à sa fin. Et justement, l’estomac de la jeune Cavallone commençait à faire clairement comprendre son mécontentement par une série de petits gargouillements. Leya soupira et chercha un snack. Elle trouva une cafétéria dans laquelle elle mangea tranquillement, décidant de se payer une glace à l’italienne comme dessert. Lorsqu’elle sortit du bâtiment, l’adolescente ne savait pas trop où aller.

Une grande fontaine trônait sur la place. Elle s’amusa à regarder les gens qui s’était assis autour de la fontaine et vit un garçon. Il détonnait légèrement de autres gens et avait l’air d’être perdu. Comme si on l’avait posé là et qu’on lui avait dit: maintenant débrouille toi et vis. L’air perdu de ce garçon attendrit la jeune Cavallone qui décida d’aller lui parler. Elle se stoppa devant lui et attendit qu’il la regarde pour prendre la parôle.

-Bonjours, vous êtes perdus? Vous avez besoin d’aide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Dim 3 Oct - 16:34

Kaito était totalement perdu et ne savait pas du tout où chercher la personne mentionner dans la lettre que son père lui avait écrit. Il ne lui avait écrit aucune description physique, aucun objet qui me permettrait de la retrouver seulement son nom, Aria.

** Bon sang, trouver une personne avec seulement un nom, mon père me prend pour un devin ou quoi. Enfin s'il ma donner que son nom, c'est surement pour une excellente raison.**

Kaito regardait alors une nouvelle fois la lettre que son père lui avait écrite, il l'a sortit de son sac et la relu avec attention et lentement afin de se souvenir de tout sans devoir le relire une troisième fois.

** Cher fils, dans cette lettre tu sauras pourquoi je ne suis pas venu avec toi et j'espère que tu ne m'en voudra pas. Tu trouvera aussi avec cette lettre de l'argent afin de t'aider pour tes débuts de ton voyage. Bien maintenant je vais te dire pourquoi je ne suis pas venu, avant que tu ne partes je t'ai dit que je devais aller quelques part, cet endroit est beaucoup trop dangereux pour toi pour le moment, c'est pourquoi je ne t'en dirais pas plus. Néanmoins, je vais te dire une chose sur la famille dans laquelle je suis, la chef de famille ce nomme Aria et elle se trouve en ce moment à Rôme trouve là pour intégrer la famille. Bonne chance ton tendre père. **

Après cela, il rangea la lettre dans son sac précieusement et le referma ensuite. Par où devait il commencer? Il n'en savait rien et le jeune homme n'eut pas le temps de commencer ses recherches.
Peu de temps après, le jeune homme fut abordé par une demoiselle se trouvant non loin de lui.

-Bonjours, vous êtes perdus? Vous avez besoin d’aide?

Kaito ne comprit rien du tout de ce qu'elle venait de dire, durant le temps où cette demoiselle lui parlait il regardait attentivement l'expression qu'elle faisait ainsi qu'au ton de sa voix. Grâce à cela, il se doutait qu'elle ne voulait que l'aider.

** Que faire? Je ne comprend pas du tout ce qu'elle me dit. **

C'est alors qu'il eut une idée lui traversant l'esprit, certes il espérait de tout coeur que cela marcherait néanmoins c'est la seule idée qu'il est pour le moment.

Kaito vit que la demoiselle attendait sa réponse et qu'elle s'impatientait, il décida donc de mettre son idée à éxécution en espérant que cela fonctionne.

- Je m'excuse s'y je parais insolent, mais je n'ai pas du tout comprit ce que vous venez de me dire et j'espère que vous aurez l'amabilité de me le redire une deuxième fois. Je viens juste d'arriver et ne connaissant pas du tout la ville je me suis perdu en me promenant. dit en portugais en lui souriant chaleureusement.


Dernière édition par Canetti Kaito le Lun 4 Oct - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Invité
Invité



Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Dim 3 Oct - 19:01

Hello~

Pardon, je viens jouer les troubles faites pour vous : Kaito, il faudrait que tu m'allonge un peu ton post, s'il te plait : il ne fait pas le nombre de lignes requit, surtout que tu saute une ligne après chaque phrases, presque. Il serait préférable que tu développes un brin plus s'il te plait <3.

Ceci fait, tu n'auras plus qu'à me MP pour que j'autorise la poursuite de votre rp <3.

Merci à toi <3.


Edtit : Sujet réouvert <3
Revenir en haut Aller en bas
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 7 Oct - 18:46

L'adolescent qui faisait face à la jeune Cavallone la regardait parler avec un air encore plus perdu qu'avant. Lorsqu'elle eut finit, Leya attendit la réponse qui n'allait surement pas tarder mais rien ne vint. Il la regardait toujours avec ce petit air de chiot abandonné qui avait attiré la brunette. Elle réflécht un instant, commençant à se perdre dans les spéculations. Etait-il sourd? Non, bien sur que non vu qu'il avait levé la tête lorsqu'elle s'était mise à parler. Etait-il muet alors? Hum...ça se pourrait ou alors...

La jeune fille se balançait d'un pied à l'autre attendant toujours la réponse. Et si il faisait seulement silence par lui même? La snobait-il? Leya avait pourtant pris soin de bien s'habiller. Elle avat enfilé un petit polo avec un joli col en V vert d'eau assortis à une jupe plissée d'étudiante bleue. Elle fronça légèrement les sourcils d'incompréhension. Avait-elle fait quelque chose de mal en lui adressant la parole? L'avait-elle offensé d'une quelconque manière? Leya s'apretait à s'excuser pour elle-ne-savait-quoi-exactement quand l'étranger ouvrit la bouche.


- Desculpe me si sou insolente, mas não comprendei nada e espero que você tem a amabilidade de me dizer uma segunda vez. Chigo hoje e não conheço a cidade, perdir-me a passear.

La jeune fille ouvrit grand les yeux de surprise et ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois. Elle n'avait strictement rien saisi du dialogue. Quelle était cette langue aux intonations étranges? De l'espagnol? Non les espagnol parlaient très vite lui avait dit un des Cavallone. Du russe? Hum, non les russes avaient un langage propre à eux qui avait bien fait rire Leya quand elle les avait rencontrés, quelques années auparavant, dans le chateau familial. Du français? Impossible elle avait quelques bases et savait que ça n'y ressemblait en rien... L'adolescente se mit à rire d'un seul coup, repensant à ses pauvres hypothèses ridicules. Puis elle prit la parole, plus pour elle-même que pour le garçon qui lui faisant face, s'asseyant à ses côtés.

-Comme par hasard, il fallait que je tombe sur un étranger!!!

Puis elle tourna doucement la tête vers le garçon à ses côtés et recommença à parler, assez indécise.

-Hum, Hello. Do you speake English? My Name is Leya. Are you...hum...comment on dit déjà... oh je sais! Are you Lost?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Ven 8 Oct - 10:50

-Hum, Hello. Do you speake English? My Name is Leya. Are you...hum...comment on dit déjà... oh je sais! Are you Lost?

** Ouf, une langue que je connais.**

Cela rassurait grandement Kaito qui n'avais pas comprit un seul mot de ce qu'elle lui avait dit auparavant, mais lorsqu'eel lui parlait en anglais il comprit ce qu'elle voulait lui demander. Le jeune homme réfléchit un instant en se demandant se qu'il pourrait lui répondre, il se perdit dans ses pensées et il ne revint à lui que lorsqu'il se souvenait qu'il devait répondre à cette demoiselle se trouvant à ses côtés. Kaito tourna sa tête pur la regarder et lui répondre.

- En effet je me suis perdu, je viens juste d'arrivée dans cette ville et en me promenant je n'ai pas prêter assez attention où j'allais et je me suis perdu. Je m'appelle Canetti Kaito enchanté.

Ce pays n'était pas complétement différent de celui d'où il venait, la nature, l'ambiance et bien d'autre chose encore. Toute ses choses lui rappelait le Brésil. Enfin bon cela ne lui déplaisait pas non plus, au contraire ce changement d'ambiance lui allait parfaitement. Les gens parlait avec tout le monde et tous s'entraîdèrent comme lorsqu'il se trouvait au Brésil. Il en avait eu la preuve une fois de plus lorsque Leya l'avait interpellé pour lui demander s'il était perdu.

** Il faut que je lui demande si elle ne connait pas cette personne dont mon père a mentionner dans la lettre. **

- Je ne veux pas paraître discourtois mais est ce que vous connaissez une personne du nom de Aria? Je dois la rencontrer dans cette ville.

Le jeune homme ne savait rien de cette personne du nom de Aria et ne savait pas si oui ou non elle était connu, si c'est le cas cela pourrait surement l'aider. Bien sûr il ne souhaitait nullement dire des choses comme je vais rejoindre sa famille ou bien des choses encore. Il ne souhaitait en aucun cas mettre cette personne d'en l'embarras.
Maintenant tout dépendra de la réponse que lui dira Leya...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Ven 22 Oct - 15:02

La jeune fille regardait avec un peu d’espoir le garçon à ses côtés. Elle s’amusa à le détailler comme elle le faisait avec chaque personne qu’elle rencontrait, cherchant à déceler son originalité. Il était légèrement plus petit qu’elle, mais Lee avait vu quelque chose dans ses yeux noirs de jais qui lui montrait une certaine maturité et un vécu important. Peut-être était-il plus vieux qu’elle? Il avait une bouche fine et son visage semblait harmonieux encadré par deux grandes mèches. Le reste de ses cheveux était en bataille, sorte de désordre organisé. Ce garçon portait un t-shirt orangé sous une veste en cuir noire. Le soleil brulait ce jour là et la jeune fille avait déjà chaud avec son pull léger, alors elle se demandais comment lui pouvait supporter une telle chaleur. Peut-être vivait-il dans un pays chaud? En Afrique? Ou peut être en Australie? En tout cas, elle n’espérait qu’une seule chose….

*Pourvu qu’il comprenne l’anglais, pourvus qu‘il comprenne l‘anglais…*

Et heureusement pour la jeune Cavallone, le visage rassuré du jeune homme face à elle lui donna la réponse.

Leya écouta le garçon parler, cherchant à comprendre le sens des mots. Elle n’était pas bilingue mais avait depuis l’enfance l’habitude d’entendre cette langue. Elle ne savait pas pourquoi, elle ne savais pas comment mais en tout cas elle savait qu’elle avait déjà vécu avec des anglais. Et donc elle avait un aptitude avec cette langue assez particulière. Mais cet homme s’exprimait d’une façon assez soutenue et elle eu du mal à tout comprendre.

Lee comprit qu’il devait voir quelqu’un dans le centre ville et le visage de la jeune fille s’éclaira d’un sourire désolé lorsqu'il lui demanda si elle connaissait une certaine Aria. Ce nom pourtant lui semblait vaguement familier, comme si elle l'avait déja vu ou entendu quelque part. Mais Leya savait très bien que ça pouvait être le cas comme ne pas l'être du tout. Elle se souvint d'un jour dans le manoir Cavallone, lorsqu'elle avait huit ans, elle avait cru entendre qu'un nouveau viendrais et qu'il s'appellait Chris. Comme à l'époque, elle ne connaissait personne dans le château, la jeune fille avait appelé tout homme et femme Cavallone qu'elle rencontrait. Jusqu'au moment où on lui avait expliqué qu'il n'y avait aucune personne de ce nom au manor et qu'elle avait rêvé ou mal entendu. Donc il se pouvait très bien que son impression de déja entendu soit complêtement fausse.

Leya reprit doucement ses esprits et sourit à l’inconnu à ses côtés puis fouilla dans le sac qu’elle avait apporté et prit deux pièces. Elle en tendit une au garçon puis se retourna vers la fontaine, essayant d'expliquer vaguement son intention. Elle lui expliqua que cette fontaine réalisait les voeux mais il fallait que l'on jette une piece dedans en faisant ledit voeu.

- Je vais faire le vœu que vous puissiez trouvez cette personne qui à l'air importante!! Elle lui fit ensuite un grand sourire.

La jeune femme ferma fort les yeux et jeta la pièce en arrière, celle-ci rejoignant ses congénères, porteuses de rêve et d’espoir. Leya se mit ensuite à rire pour rien et se leva brusquement.

-Bien, je sais que vous êtes a pour quelque chose mais il serait dommage de repartir de Rome sans avoir un minimum visité. Elle lui fit un petit clin d’œil avec un sourire et reprit la parole. Et puis...je suppose que vous avez encore un peu de temps devant vous et je voulais me payer une glace ça vous dit?

Lee savait parfaitement que son accent Anglais était un peu prononcé. Mais elle faisait de son mieux alors ça irait. Elle commença à partir et se retourna vers l’inconnu,toujours assis sur le rebord de la fontaine.

-Au fait, pas la peine de me vouvoyer, je suis encore jeune. Et vous ne m’avez toujours pas dit votre nom…

Elle lui sourit et attendit qu’il la rejoigne, triturant sa gourmette et lisant pour la première fois depuis longtemps la phrase fétiche de son père.

« Même si la tempête règne, n’oublies pas le soleil de ton cœur… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 4 Nov - 20:28

Canetti se trouvait depuis quelques heures en terre inconnu, le paysage, l'ambiance ou encore les gens ainsi que leur langage, tout lui était étranger. Le jeune homme faisait face à sa première épreuve, leur langage. Kaito ne l'a maîtrisais pas du tout, mais fort heureusement pour lui la demoiselle qui l'avait abordé parlait l'anglais, une langue qu'il parlais couramment. En cet après-midi le soleil tapait fort et il commençait à avoir chaud, mais ne voulant enlever la veste reçut de sa mère il supporta la chaleur tant bien que mal en attendant un meilleur moment pour l'enlever.

Leya lui répondit alors en sortant une pièce de son sac en faisant un voeu. Le jeune homme se demanda se qu'elle avait bien put faire comme voeu, cela le titilla beaucoup, mais étant d'un naturel calme et serein, cela ne se vit pas sur son visage. Ce n'est que lorsqu'elle avait fini de faire son voeu qu'il sut pour quoi elle avait fait un voeu, Leya avait fait un voeu pour qu'il trouve la personne prénommer Aria le plus vite possible. Il trouva son attention charmante et attentionné, mais la phrase qu'elle lui sortit juste après le fit réfléchir un peu.

-Bien, je sais que vous êtes a pour quelque chose mais il serait dommage de repartir de Rome sans avoir un minimum visité. Elle lui fit un petit clin d’œil avec un sourire et reprit la parole. Et puis...je suppose que vous avez encore un peu de temps devant vous et je voulais me payer une glace ça vous dit?
Au fait, pas la peine de me vouvoyer, je suis encore jeune. Et vous ne m’avez toujours pas dit votre nom…

Il enleva alors sa veste et l'a rangea dans son sac en l'ayant plié comme il le faut. Puis après, il prit son sac et rejoignit Leya qui l'attendait un peu plus loin. Elle lui demanda alors son nom après lui dit que cela n'était pas nécessaire de la vouvoyer, pourtant il était sur de lui avoir déjà dit. Qu'à cela ne tienne il le lui redirait une fois fois cela ne le dérange pas le moins du monde.

- Je te remercie de me proposer une glace et j'accepte avec joie, merci beaucoup Leya. En ce qui concerne mon nom, je me nomme Canetti Kaito enchanté.
lui dit-il en lui souriant chaleureusement.

Kaito dépassa alors Leya en regardant autour de lui tout en portant son sac, le jeune homme vit alors quelque chose l'intriguant et partit voir ce que cela était. il marcha, marcha et remarqua alors que ce qu'il avait vu était un petit miroir qui brillait au loin. Déçut que ce qui l'intriguait ne soit qu'un miroir, Kaito déposa son sac à ses côtés et respira profondement. Afin de se remettre de sa déception, il se mit à faire de la capoeira en pleine rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 4 Nov - 20:39

Kaito avait dépassé Leya, prenant ainsi les directives sur leur destination. La place centrale était pleine de monde et la jeune fille essaya de le suivre au plus près. Elle rit quand elle comprit qu’il se dirigeait surtout à l’instinct et sut d’avance qu’il se perdrait dans Rome, étant donné le nombre impressionnant d’impasses et de petites ruelles sombres ou éclairées. Cette ville était un vrai labyrinthe. La jeune fille le suivit tant bien que mal mais la foule était tellement dense qu’elle formait, aux yeux de la Cavallone, un mur presque compact. Lee sentit qu’elle allait le perdre de vue alors elle tendit la main pour lui attraper le T-shirt mais tomba sur du vide et fut entrainée par un groupe de touriste quinquagénaires qui se dirigeaient vers la sortie de la ville pour aller vers ce qu’elle supposa être la route du Vatican.

La jeune fille joua des coudes, s’excusant une bonne quinzaine de fois et réussit à sortir de la masse compacte, directement dans une petite ruelle. Lee se retourna dan le but de trouver une autre sortie mais la ville était, à cette époque de l’année, beaucoup trop pleine pour elle. Elle se résigna donc à emprunter la petite ruelle pour retourner sur la place centrale.

Cette rue ne lui inspirait pas du tout confiance. Une sorte d’atmosphère lugubre régnait en ce lieu et des flashs de souvenirs se déversèrent dans la tête de la jeune Cavallone. Une détonation, suivit d’une autre. L’odeur du sang qui s’éparpille sur le bitume froid. Deux corps flasques qui tombent. La voix froide d’un homme sombre et celle, si chaude, d’un autre homme. Mais surtout les cris de désespoirs d’une petite fille qui vient de perdre ce qu’elle a de plus cher au monde. Leya marchait d’un pas incertain, les larmes aux yeux. Un petit bruit de choc se fit entendre et la jeune fille se pencha pour ramasser sa gourmette qui était tombée par terre et éclata soudainement en sanglot. Elle s’était accroupie dans une tache sombre et indélébile, preuve restante de l’horrible scène qu’avait accueillit cette ruelle. Et elle pleura à chaude larme, rejetant par les larmes huit ans de peine contenue, ici dans cette ruelle où ses parents avaient connus une fin précoce.

Leya reprit bien vite ses esprits, se souvenant du début de l’après-midi où elle avait rencontré cet étranger, maintenant livré à lui-même dans une ville dont il ne parlait pas la langue. Elle se releva et se promis de l’amené chez Aria et les Giglio Nero, sain et sauf. Elle sortit de la ruelle, son skate à la main, se demandant par où commencer les recherches de cet étranger, plus tellement étranger mais surtout trop aventureux.
Elle n’eut pas longtemps à chercher, entendant des jeunes filles glousser qu’un garçon s’était soudainement mit à danser en pleine rue. Elle suivit le mouvement et vit tout ce monde rassemblé autour d’un garçon semblant se battre à coup d’acrobaties contre des ennemis invisible. La jeune fille sauta pour pouvoir y voir de loin et aperçut un pan de textile orange. Elle soupira de soulagement et sourit.

-Trouvé.

Toute sorte de personne s’était regroupée autour de ce jeune homme pour voir la gracieuse danse qu’il effectuait. Il y avait même ces jeunes qui se baladaient tout le temps, une radio sur l’épaule. Ils avaient d’ailleurs posé l’engin électrique par terre, le laissant cracher une musique sur laquelle Kaito avait calqué les mouvements de sa danse. La capoeira…

La jeune fille chercha à l’approcher, mais user de ses coudes ici ne servit à rien. Elle examina la situation, prit son skate, telle la casse-cou qu’elle était et se mit sur le rebord d’une fontaine proche, prenant de la vitesse à chaque tours. Lorsqu’elle eut prit assez de vitesse avec son skate, elle fit un saut, se dirigeant vers la foule. Les gens présents durent se pousser pour ne pas se faire renverser et elle arriva ainsi au centre du cercle non loin du garçon qu’elle avait rencontré il y a peu.

Elle sourit. Les geste de Kaito étaient gracieux, compliqués et totalement merveilleux. Aux yeux de Leya il ne dansait pas, non, il volait. Et elle eut la soudaine envie de voler avec lui. Peu lui importait le fait qu’elle soit en jupe et qu’elle choc peut être des gens. A cet instant, seul ce garçon dansant parfaitement la capoeira sur une musique inappropriée mais pourtant tellement en harmonie avec la danse, l’importait. Et c’est ainsi qu’elle se lança dans la danse, alliant ces gestes de plus en plus assurés, à ceux si harmonieux du garçon qui devint alors son partenaire de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 4 Nov - 20:47

Canetti n'était pas du tout de bonne humeur, mais le fait de danser la capoeira le revigorait de plus en plus. Il ne s'était pas du tout rendu compte que des gens commençait à affluer pour venir le voir danser, Kaito était trop concentré sur sa capoeira pour entendre la foule. Ce n'est que lorsqu'il entendait le son d'une musique n'allant en rien avec sa danse qu'il concentra ses efforts pour que ses mouvements soient en harmonie avec la musique. Il entendit alors les gens l'acclamer, tous lui parlaient dans une langue qu'il ne comprenait pas, mais lorsqu'il en regarda certains avec patience il comprit qu'il ne détestait pas sa danse. Bien au contraire, ils en redemandèrent.

** Ils en redemandent? Dans ce cas...**

Canetti était maintenant de bonne humeur et avait retrouvé la pêche, il pouvait maintenant danser à son plus haut niveau. Kaito reprit sa danse avec plus d'hardeur lorsqu'une nouvelle chanson démarrait sur la radio portable. Encore plus rapide qu'avant, plus harmonieux et plus fluide, Canetti attirait sur lui l'attention de toute ses personnes et cela le rendit encore plus joyeux qu'avant. C'est alors que la foule se sépara pour former une allée vide et il vit alors Leya se frayer un chemin avec un skate. Elle se mit alors à danser en devenant sa partenaire de danse, la façon dont elle dansait la capoeira se faisait avec des mouvements de base avec certains mouvements plus complexes, néanmoins elle y arrivait avec aisance ce qui faisait que ses pas de danse en était gracieux. Ils dansèrent ensemble durant environ trente minutes, puis lorsque les personnes se firent moins nombreuse, Kaito s'arrêta en s'asseyant pour reprendre son souffle. Ils n'avaient pas arrêter de danser pendant environ une quarantaine de minute, il était fatiguer, mais il avait sa bonne humeur. Son souffle redevenait de plus en plus régulier et il s'aperçut alors qu'il était déshydraté. Une glace lui ferait le plus grand bien, Kaito se souvenait alors du café où Leya voulait l'emmener plutôt et se leva en prenant son sac se trouvant à ses côté.

-Et si on allais manger une glace?

Kaito l'avait proposer ceci à Leya car elle avait danser et s'était aussi une façon de la remercier. Il partit alors en direction du café, mais cela s'en se douter qu'il allait vraiment se perdre de nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 4 Nov - 21:07

Lorsque son partenaire s’arrêta de danser, la jeune fille suivit le mouvement, couverte de sueur. Elle s’assit tranquillement sur son skate, cherchant à reprendre son souffle. Puis elle rit. Elle se mit à rire franchement sans aucune raison. Ou peut être une seule. Pour la première fois de sa vie elle s’était sentie libre. Libre de pouvoir tout accomplir. Libre de pouvoir s’exprimer, là, sur la place de cette grande ville. Comme si l’espace d’un instant, pendant qu’elle dansait avec ce garçon qu’elle venait de rencontrer elle était devenue quelqu’un. Elle n’était plus une personne parmi tant d’autre marchant dans un but précis ou non dans Rome, non. Elle était devenu un souvenir commun à tous ces gens. Et pour une raison qui lui était inconnue, cela l’avait remplie d’allégresse. C’était, pour elle, comme sauter d’une falaise et se mettre à voler. Son rire s’effaça peu à peu mais un sourire flotta sur se lèvre laissant en elle un sentiment de bienêtre. Qu’est-ce qu’elle aimait rire. Elle leva a tête vers son camarade maintenant debout, qui ramassait son sac.

-Et si on allait manger une glace?

Elle sourit de plus belle et hocha la tête puis se leva. Lorsque Kaito se dirigea vers un des bâtiments de la place, Lee le prit gentiment par la main et l’amena vers l’opposé. La jeune Cavallone emprunta une ruelle éclairée qui aboutissait sur un magnifique parc. L’espace vert respirait la sérénité. Des touriste ou des romains étalaient leurs pique-nique sur de jolies nappes proprettes, des jeunes critiquaient les passants, assis sur des bancs, le dos légèrement vouté. Il y avait ce garçon qui lançait un frisbee à son chien. Il y avait ce papa qui filmait cette petite fille blonde en train de faire ses premiers pas, se dirigeant vers ce qu’il semblait être sa mère. Et il y avait ses couples qui s’enlaçaient sous la fraicheur des arbres présents. Leya soupira de bonheur. Elle était plutôt fière d’avoir retrouvé le chemin qui menait à l’endroit qu’elle avait préféré lorsqu’elle avait visité Rome, accompagnée de ses parents, huit ans plus tôt. L’ambiance n’avait toujours pas changé.

Elle tourna la tête à droite, puis à gauche, scrutant le fond du parc à la recherche d’un petit cabanon. En huit ans peut-être avait-il fermé? Un rayon lumineux vint atterrir dans son œil gauche, la faisant se reculer un peu, les sourcils froncés. Elle mit sa main droite en visière et chercha la source de la déviation lumineuse. C’est la qu’elle le trouva, le rétroviseur d’un petit camion jouant une musique enfantine. La jeune fille sourit de toutes ses dents et se mit à descendre la pente vers le camion en courant, peu soucieuse que son camarade la suive. Lorsque elle arriva à la camionnette, elle reconnu la voix chaude et velouté du vendeur ainsi que le rire caramélisé de sa fille. Elle se mit à rire toute seule en voyant que malgré les huit dernières années, il y avait des choses, des personnes, des ambiances dans certains quartiers de Rome qui demeuraient légendaires. Elle sourit poliment et commanda deux glaces à l’italiennes, grand format. Puis elle paya et tendit la sienne à Kaito tout en disant au revoir aux vendeurs. Elle regarda ensuite l’heure et leva la tête pour rencontrer le regard profond de l’étranger.

La jeune fille sourit puis entama sa glace, calla son skate sous son bras et reprit gentiment la main de Kaito.

-Si on reste au soleil, nos glaces vont fondre, c'est sur.

Leya lui sourit ensuite aimablement et l'entraina sous l'ombre fraiche d'un arbre. Une fois là, elle lui lacha la main, s'assit par terre et s'appuya contre le tronc puis poussa un soupir de bien être et commença à lecher sa glace.

-Alors, tu viens d'où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Ven 5 Nov - 9:18

Kaito était partit en ayant prit son sac et se dirigeait vers le café se trouvant près de la fontaine où il avait rencontré Leya un peu plus tôt; Il réussi à passer en mettant son sac au dessus de lui afin que cela ne gêne pas les autres passants, il fut alors attraper par la main par une personne qu'il ne vit tout de suite et attirer dans le sens opposé. Fort heureusement il réussi à rattraper son sac d'une seule main et put se concentrer pour savoir qui est la personne l'ayant attirer dans cette ruelle lumineuse amenant dans un somptueux parc. Kaito reconnu Leya et se demanda pourquoi elle l'avait emmener dans un parc, beaucoup de gens s'y promenait, certains jouaient, d'autres mangeaient sur la pelouse ou encore se reposaient tout simplement à l'ombre d'un arbre. Il sut alors pourquoi Leya l'avait conduit dans ce parc lorsqu'elle mettait sa main devant les yeux afin de ne pas être ebloui; Le jeune homme se demandait par quoi elle pouvait être ébloui et regarda au même endroit qu'elle et fut à son tour aveugler par quelque chose brillant au loin.

Kaito aperçut une camionnette au loin et lorsqu'il regardait Leya elle sourit pour ensuite courir vers ce véhicule. Se tenant encore la main, je la suivit en courant tout en portant le sac afin qu'elle ne tombe pas. On descendit donc une pente après avoir traverser une petite partie du parc pour arriver juste à côté de la camionnette qui se trouvait à l'arrêt. Leya lui lacha alors sa main afin de commander deux glaces qu'elle paya. Elle lui tendit la sienne qu'il prit juste après avoir mit son sac sur son dos, puis il prit avec son autre main, la main que Leya lui tendait gentiment.

- Si on reste au soleil, nos glaces vont fondre, c'est sûr.

Elle l'entraîna à l'ombre en dessous d'un arbre, elle lui lacha sa main pour qu'elle s'assoit, ce que Kaito fit par la suite sans prendre le temps d'enlever son sac. Leya lui posa alors une question:

- Alors tu viens d'où?

Kaito avait commencé à lecher sa glace, puis afin de lui répondre, il s'arrêta un petit instant.

- Je viens du Brésil et je suis venu ici afin de trouver une certaine personne que mon père m'a indiqué dans sa lettre. De plus cela me permet de connaître différents lieux que je n'ai vu auparavant.

Il mangea alors sa glace en mord plein dedans, il le fit si vite que sa gorge ressentit le froid, mais il ne s'en plaignait pas et rigola même. Dans son fou rire il mangea s'en faire attention et il se mit de la glace un peu partout sur son visage. Après avoir fini sa glace ainsi que le cornet, il s'essuya les mains et mit son sac entre ses jambes pour l'ouvrir afin de sortir quelque chose. Il n'avait pas grande chose dedans, mais ce qui prenait le plus de place t ce qui est le plus voyant est ce qu'il chercahit et donc il le sortie s'en trop de difficulter. Kaito sorti une guitare de son sac et se mit à jouer une douce complainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Chiava's Mafiosi

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Chiava's Mafiosi



Strato di personaggio
Niveau: 17
Expérience:
50/200  (50/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 11 Nov - 13:20

La jeune fille appréciait tranquillement sa glace, adossée à un tronc plutôt gros alors que son camarade l’avait limite gobée tout rond. Elle rit quand elle vit qu’il s’en était mis partout, entamant alors elle-même le cornet de sa glace. Elle aimait tellement ce gout sucré en bouche, la saveur un peu acide de la fraise associée à celle, si douce, de la vanille ainsi que le petit biscuit croquant que l‘on appelle cornet. Rien ne valait, aux yeux de la jeune fille, cette douce sucrerie. Et la meilleure des glaces était bien entendue celle à l’Italienne. La douceur de l’enfance, l’acidité des petites friponneries et le croquant d’une vie aventureuse, voilà ce que représentait ce met si particulier et merveilleux aux yeux de la jeune Cavallone.

Leya vit le garçon prendre son énorme sac de voyage et fouiller dedans. Elle n’y fit pas plus attention et se mit à penser. Le Brésil, pays de la capoeira. C’est pour ça que Kaito était aussi bon lorsqu’il dansait sur cette place. Ce pays devait tout simplement être merveilleux, les gens accueillants, la nourriture excellente et la nature foisonnante. Bien sur il y avait l’état de pauvreté non négligeable du pays, mais, en voyant ce presque homme, la jeune fille rêva d’un pays serein. A ces yeux, ce pays était d’un richesse impressionnante, non pas par l’argent qu’il possédait, mais de par sa richesse culturelle. Et ça, c’était quelque chose que personne ne pourrait jamais enlever aux brésiliens: leur patrimoine.

Le douce musique parvint à son oreille, ramenant la brunette à l’instant présent et à son nouvel ami qui avait commencé jouer les accords d’une mélodie lente et aussi profonde que la respiration. La musique saccadée produite par le frottement des cordes par les doigts habiles du brésilien laissait transparaitre l’intensité des émotions du musicien, emportant la jeune Italienne sur son passage. Leya était une jeune fille qui ressentait bien la musique. Elle adorait toute sorte de mélodie, passant du classique au rock sans cesse. Mais ce que la jeune fille aimait par-dessus tout était les instruments à corde, comme la guitare que Kaito maniait habilement. Elle se mit sans le vouloir vraiment, à fredonner la musique d’une vieille berceuse, qui, rajoutée aux accords joués par la guitare sèche, donnait une envolée de notes douces et merveilleuses. Leya finit sa glace et s’allongea puis finit par s’endormir doucement, fatiguée par la chaleur, par sa danse et son trajet d’une heure en skate sous un soleil de plomb.

La jeune fille rêva qu’elle était un oiseaux qui parcourait les océans et les continents et que la douce complainte d’un jeune homme lui parvenait, les notes transportées par le vent. Elle se réveilla ce qui lui sembla quelques minutes plus tard et s’adossa à l’arbre pour regarder l’heure. 17h45. La jeune fille écarquilla les yeux et se leva à toute vitesse. Interrompant alors son camarade qui jouait encore de la guitare.

-Je suis vraiment désolée Kaito, mais j’ai une heure fixe pour rentrer chez moi et je dois y aller sinon je serais en retard!!

Elle fouilla ensuite dans son sac et trouva un papier et un stylo sur lequel elle écrit quelque chose. Elle prit ensuite son skate dans une mains, mis son sac en bandoulière sur son épaule et lui tendit le bout de papier.

-Encore désolée, j’espère vraiment que tu vas retrouver la personne que tu cherches. En tout cas, tiens moi au courant! Voici mon numéro. Gardons le contact okay’?

Leya lui fit un grand sourire et se retourna puis commença à marcher vers la sortie du parc. La jeune fille s'en voulait quand même un peu de l'abandonner seul à on sort, dans une ville dont il ne parlait même pas la langue. Mais elle ne voulait pas non plus inquieter sa famille. Lee se retourna encore.

-Au fait, dit-elle assez fort pour qu’il l’entende. La prochaine fois, volons encore tous les deux! Puis la jeune Cavallone lui fit un clin d’œil et se mit à courir pour partir.

Lee quitta donc Rome, et arriva un quart d’heure en retard. Elle se fit un peu disputer mais n’en eut cure. Elle était heureuse de cette journée. La jeune fille s’était bien amusée avec cet étranger.

Leya rentra dans sa chambre après être passée par les cuisines manger un bout et se laissa tomber sur son lit, épuisée. Avant de s’endormir elle pensa que son excuse pour aller chercher des piles à Rome tenait toujours mais qu’elle n’aurait plus de musique pendant un petit moment. Puis elle s’endormit des images et des sons plein la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   Jeu 11 Nov - 15:08

Kaito connaissait plusieurs morceaux de musique qu'il jouait en y imprégnant ses émotions, mais il joua celle qu'il préférait une musique douce et s'accordant parfaitement à l'ambiance dans laquelle ils se trouvaient. Dès qu'il commençait il ne pouvait tout simplement plus s'arrêter, ce morceau lui rappelait des souvenirs du Brésil. Il se souvenait alors de certains moments passés avec sa mère, d'autres avec son père, aucun de ses souvenirs ne le rendait pas triste du tout.

Bien au contraire aucun des souvenirs auxquels il se souvenait n'était pas triste, ses souvenirs lui rappela la chance d'avoir reçu autant d'attention et de douceur. Et ses émotions se reflétaient sur sa guitare, il ne se rendit pas compte pendant combien de temps il jouait de la guitare et ne se rendit pas compte non plus que Leya s'était endormi à ses côtés. Ce n'est que lorsqu'elle se réveilla qu'il se rendit compte du temps auquel il avait passé à jouer de la guitare. La journée était bien avancée par rapport au moment où il avait rejoint le parc. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher pour permettre à la lune de luire avec les étoiles dans le noir de la soirée.

- Je suis vraiment désolée Kaito, mais j'ai une heure fixe pour rentrer chez moi et je dois y aller sinon je serais en retard!!

Kaito comprenait parfaitement et ne voulait nullement retenir plus longtemps Leya qui lui avait fait passer une merveilleuse journée qui avait fort mal commencée. En effet, dès son arrivée il avait voulu se promener à Rome et mal lui en a coûté. Certes il avait pu voir des bâtiments avec des structures qu'il n'avait encore jamais vu, mais à cause de cela il s'était perdu, mais heureusement il fit la rencontre de Leya qui lui fit visité un peu Rome, ils avaient dansé la capoeira, visiter un parc et manger une glace au parc. Néanmoins, la journée était belle et bien avancé, pourtant Kaito n'avait pas encore trouvé la personne qu'il cherchait.

- Encore désolé, j'espère vraiment que tu vas retrouver la personne que tu cherches. En tout cas, tiens moi au courant! Voici mon numéro. Gardons le contact okay?
- Bien sûr pas de problème Leya, j'en serais ravi.

Kaito voyait Leya partir en lui souriant après lui avoir donné un bout de papier où elle avait écrit son numéro. Il le rangea dans son sac puis à peine avait-il fini qu'il entendit Leya.

- Au fait, la prochaine fois volons encore tous les deux.

Kaito ne savait pas ce qu'elle voulait dire par là, mais ne l'a voyant plus, il rangea comme il faut sa guitare dans son sac qu'il ferma par la suite. Maintenant, bien que la journée soit bien avancée, il devait continuer ses recherches où il devrait dormir dans un hôtel. Cela ne le dérangerait pas le moins du monde, mais il préférait réussir avant la fin de la journée pour pouvoir savoir à quoi ressemblait la personne du nom de Aria......

Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: A la recherche d'une famille (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'une famille (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: L'Europe et le reste du monde :: L'italie-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit