Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En passant par hasard... [Tsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Modératrice: Cedronella

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modératrice: Cedronella



Strato di personaggio
Niveau: 30
Expérience:
230/400  (230/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: En passant par hasard... [Tsuna]   Dim 21 Nov - 11:20

    Kasumi rentrait (une nouvelle fois) des cours, et elle était (une nouvelle fois) plongée dans de profonde pensées métaphysiques (plus ou moins). Alors qu'elle se préparait mentalement à tuer la narratrice pour toutes les remarques entre parenthèses (qui étaient pourtant très bienven...AIE !), elle fut prise par la lubie soudaine de changer son itinéraire de retour, afin de visiter un peu plus Namimori. Elle tourna alors à droite là où habituellement elle tournait à gauche. L'aventure commençait ! Ou pas. Mais Kasumi avait un très bon sens de l'orientation (normal, elle était un génie), et se perdait rarement. Au pire, si jamais elle ne retrouvait pas son chemin entre toutes ces maisons qui se ressemblaient plus ou moins, elle pourrait toujours demander son chemin à quelqu'un. Elle était confiante sur ce point là. Mais que dis-je ! Kasumi était toujours confiante. Elle avait toujours raison, était toujours formidable, en plus elle était dans la Mafia, faisait des illusions de toute beauté, et pour couronner le tout elle était vraiment mignonne. (... ... Heu, ça va les chevilles ?) Mais oui, les chevilles allaient très bien parce qu'en plus, son égo était increvable. Et rien ne pouvait ébranler ce petit sourire triomphant qu'elle pouvait parfois afficher, lorsqu'une vague de supériorité l'envahissait. C'était vraiment un sentiment très doux que cette supériorité qui s'emparait du corps et de l'esprit, le plongeant dans une vague de contentement et de béatitude voluptueux. Elle entendrait presque un air de piano dans sa tête, magnifique air. Elle se demanda un instant de quoi il s'agissait. C'était d'un compositeur allemand. Mais... Ah ! Elle y était. La Sonate au Clair de Lune, de Beethoven. Morceau magnifique que celui-ci. Une lubie la prit. Elle allait apprendre à faire du piano. C'était chouette, le piano. Et comme elle était formidablement douée, elle allait certainement y parvenir, à jouer de cet instrument. N'est-ce pas.
    Kasumi avait essayé toutes sortes d'arts dans son enfance. Elle ne dessinait pas trop mal, dansait très bien et avait un grand sens du rythme (certainement grâce à la danse des éventails). Elle était par contre incapable de chanter ; bien que son oreille soit très bonne elle n'avait pas un goût pour le chant comme elle pouvait en avoir pour les autres arts. C'était assez frustrant. Et donc, elle n'avait jamais essayé la musique. Il n'était jamais trop tard pour s'y mettre, n'est-ce pas ?

    Et puis, elle s'arrêta net, voyant qu'elle était passée devant un magasin d'instruments. Elle y entra, contente que le destin fasse si bien les choses. Elle effleura les pianos du doigt, se promenait entre les rayons, et regardait les partitions avec attention. Elle avait eu quelques cours de musique en primaire et au collège, alors elle pouvait à peu près lire les partitions les plus simples. Elle s'assit à l'un des tabourets des pianos (les instruments étaient laissés à la disposition des clients pour les essais), et tenta quelques notes. Comprenant rapidement, et assez instinctivement la logique des touches noires et blanches, elle commença à pianoter des mélodies de son enfance. D'abord note par note, elle y rajouta timidement, puis avec bien plus d'aplomb, quelques accords de la main gauche. Elle eut un sourire satisfait. Ce n'était pas du grand art, mais cela laissait présager qu'avec un peu d'acharnement, elle atteindrait un niveau honorable en peu de temps. Et comme on a pu le constater, Kasumi était une reine de l'acharnement.
    Un vendeur qui passait par là fut impressionné par l'apprentissage autodidacte si rapide de la jeune femme.


    "C'est la première fois que vous touchez à un piano ?"
    "Oui, mais j'ai quelques notions musicales et un bon rythme. Cela aide, dirons-nous."

    Le jeune homme repartit en se grattant la tête. C'était quoi ce petit sourire supérieur qu'elle affichait ? Ah, la peste. Lui avait beau s'acharner, il ne parvenait pas à tirer grand chose de tous les instruments auxquels il touchait, à part les instruments à vent. Mais c'était un frustré, il avait toujours voulu jouer de l'alto. Quel dommage, hein. Mais le pauvre garçon, il ne pouvait pas savoir que Kasumi lui était supérieure en tout car elle était un génie. Et en plus, elle avait une vie saine et parfaitement équilibrée (sauf qu'elle était quand même dans la Mafia.)

    Agacée par l'attitude du vendeur, Kasumi se leva, s'inclina rapidement en marmonnant un "Sayonara" pas très convainquant, et sortit du magasin. Non mais oh, pour qui il se prenait, ce jeune rustre ?
    Elle marcha plus profondément dans le quartier d'habitations, réalisant qu'elle n'aurait pas à marcher si longtemps pour retrouver sa propre maison. Elle en fut soulagée. Une fois de plus, elle se prouvait qu'elle n'avait aucun problème à s'orienter. Il n'y avait jamais eu de questions là-dessus bien sûr, mais bon, ne sait-on jamais. On peut toujours faire des erreurs. Elle-même avait rarement 100/100 à ses examens. Mais elle oscillait toujours au-dessus de 90, je vous l'accorde. Et ce dans toutes les matières qu'elle pouvait étudier dans sa fac de médecine. La garce, hein ? Et en plus elle en était fière. Elle attachait un soin particulier à être Major de sa section dans absolument toutes les matières. Et le pire était là : elle y parvenait, pour le moment. C'était à se flinguer. Mais non, elle ne méritait pas qu'on se tue à cause de sa supériorité voyons ! Quoique. Vu le personnage... Bref.
    Elle fut prise d'une petite faim. Elle s'arrêta, ouvrit son sac de cours, et entre la trousse et les livres, trouva un sachet plein de merveilleux marshmallows. Mieux, plein de petits carrés de guimauves faites maison. Vu que la jeune femme avait une passion pour la guimauve (mashmallows, guimauve, oursons en guimauve, tout y passait), elle avait par conséquent appris à en faire. Et à présent, ses résultats étaient fort bons, il fallait se l'avouer. Elle prit un carré parfumé à la fraise ; c'était encore très tendre, il avait à peine durci (oui, car les guimauves maisons ont tendance à durcir un peu à l'extérieur). Elle savoura tranquillement sa sucrerie, alors qu'elle arrivait devant une maison où se pressait du monde.
    Curieuse, elle s'approcha ; puis finalement décida de ne pas trop se faire remarquer. Une dizaine d'hommes en noir entouraient le portail de cette maison, et ils ne semblaient pas vraiment très accueillants. La jeune femme se demanda alors à qui pouvait bien être cette maison. Elle se tordit le cou pour voir la boîte aux lettres, en essayant tant bien que mal d'apercevoir le nom écrit dessus. Sawada.

    Elle bugua un instant, connaissant ce nom de famille. Voilà ! C'était la maison du Vongola X. Heu. Heu. Mais ces gens n'avaient pas l'air d'appartenir aux Vongolas... Si ? Non. Malheureusement pour elle, un des gardes la surprit.


    "Hey, il y en avait une ici ! Je croyais avoir demandé de sécuriser le périmètre !"

    Des hommes s'avancèrent vers elle, menaçants. Certains avaient sorti des ... Boîtes ! Oulalah, ça se corsait. Instinctivement, Kasumi fabriqua une illusion : elle donnait l'impression qu'elle était partie. Mais les hommes continuaient d'avancer. Elle fut troublée, puis remarqua que les lunettes noires des hommes semblaient étranges. Très perfectionnées. Elle grogna. Ainsi, ses illusions de niveau moyen ne parvenaient pas à tromper les machines pointues. Elle murmura quelque chose comme "mince !" avant de sortir ses éventails et de se mettre en position de combat. Soudain, elle vit que la porte de la maison commençait à s'ouvrir. Elle n'aurait pas le temps de courir jusqu'à la porte d'entrée. Alors elle se contenta de crier aussi fort qu'elle le put à la personne qui se préparait à sortir:

    "Qui que vous soyez, Vongola X, sa mère ou n'importe qui, restez là-dedans !"

    Elle se retourna vers les gorilles qui fonçaient vers elle, et ricana. Elle allait bien s'en occuper. Puis, regardant à gauche, à droite, entourée par au moins sept de la dizaine de gardes, elle fut prise d'un doute. Ils avaient tous des armes imbibées de leurs flammes, et faisaient en moyenne trente centimètres de plus qu'elle. Heu, ça n'allait pas être de la tarte quand même. Elle jeta un coup d'œil vers la porte, et poussa un soupir exaspéré en voyant que la personne était quand même sortie de chez elle. S'il lui avait répondu, elle n'avait pas entendu. Mais elle n'eut le temps que d'apercevoir des cheveux pointus et un air alarmé peint sur le visage du jeune homme qui venait de sortir. Tch. Pas besoin de s'inquiéter, elle allait s'en occuper toute seule, non mais.

________________

† My, my... Human being doesn't have to be so complicated.†
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
Fondateur : The Tenth だいふぼ

Ciaossu watashi wa,
avatar
Fondateur : The Tenth だいふぼ



Strato di personaggio
Niveau: 40
Expérience:
35/500  (35/500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Dim 26 Déc - 20:12



Une journée qui avait pourtant si bien commencée. Un soleil d'envergure, des nuages abondants, une belle journée typique de Namimori, mais pas pour notre cher Tsuna. Il était à peu près midi lorsqu'il se trouvait encore en classe, complètement piégé sur sa chaise, à essayer de résoudre une équation. Alors qu'à ses yeux, tous les autres élèves étaient déjà concentrés et au dernier exercice, Dame-Tsuna avait tellement le traque qu'il avait tout juste écrit son prénom. Tous ces x et y, il ne savait plus où donner de la tête quand il se mit à regarder l'un de ses meilleurs amis d'un œil maladroit. Le visage on ne peut plus souriant, Yamamoto avait déjà fini son examen et prenait plaisir à contempler le plafond, mains sur la tête. Le jeune decimo qui l'observait, exaspéré, fut apostrophé par son professeur, qui lui, avait remarqué ce regard resquilleur qu'il portait sur la copie du fan de baseball (non intentionnellement bien sûr). Se faisant alors sermonner et avertit pour la dernière fois, il ne savait plus que faire. S'agitant dans tous les sens en secouant ses cheveux, il se cogna démesurément sur la table, avant que Gokudera ne remarque son cas désespéré. Lui faisant alors un signe furtif
de la main, il lui montra discrètement les lumières du plafond ainsi qu'un minuscule miroir qui s'y trouvait. Bougeant alors le miroir via un petit fil invisible, le test du meilleur élève de la classe situé juste devant Tsuna se refléta sur sa propre copie blanche. Ayant alors toutes les réponses écrite reflétées sur sa feuille il vit Gokudera de son habituel air apeuré, qui lui, lui renvoya un regard confiant, lunettes brillante ainsi qu'un pouce optimiste. Se contenir était au delà des forces de Tsuna et c'est alors qu'il s'exclama si fort que tout le monde put malheureusement l'entendre:

« EEEEEEEEEEEH ?!! Mais comment t'a réussi à faire ça ?!!
– Monsieur Sawada … il me semble que c'est la deuxième fois que je vous reprend à tricher... ce sera donc un autre zero pour vous.
– * ….. Je suis maudit …. *Pensa Tsuna en pleure. »

La demi journée était à présent terminée, et un nouveau zero semblait s'être installé paisiblement dans le superbe bulletin du Juudaime. Marchant alors telle un mollusque en rentrant chez lui, il aperçut une jeune fille, rousse qui elle aussi, retournait chez elle. De cours cheveux roux ainsi qu'une taille fine et magnifique, Sawada ne l'avait que trop admiré pour ne pas reconnaître la magnificence incarnée: Kyoko. Mais pourquoi était elle déjà là? Elle n'avait pas pour habitude de passer par ce chemin, notre amoureux le savait par expérience. Se lançant alors dans son habituel filature de Kyoko, il se cachait de temps à autre derrière un poteau pour ne pas se faire repérer. * M..mais pourquoi elle a mit cette jupe là aujourd'hui? C'est pas grave, ça lui va si bien !! Quand je me marierai avec elle je ...*

« Oh... salut Tsuna ♥
- …
– Tsuna...?
– DEEEEEEEEEEEEEEEEEEH? »

C'est bel et bien inconsciemment que notre cher Tsuna avait suivit sa Kyoko d'un peu trop près tout en rêvassant et en parlant à haute voix. Dans un état second, il se contenta d'un très timide « B..bonjour Kyoko-Chan » avant de s'enfuir à toute vitesse. * Daaaaah ! J'y crois pas j'ai été repéré T.T, mais ça ne m'arrive jamais d'habitude! M..mais.. attend une seconde Tsuna, tu lui as dit bonjour?!!ça, ça veut dire qu...ça VEUT DIRE QU'ON VA SE MARIER!!!? * Dans une joie incompréhensible il s'élança dans les rues de namimori en criant qu'il allait enfin avoir le mariage de ses rêves. Quel fillette. Enfin bon, du moment qu'il était heureux, tout allait bien. En rentrant chez lui, Lambo, I-pin et Fuuta était déjà là pour l'accueillir à l'entrée, un habituel « Salut Maman je suis rentré! » et il monta très rapidement les escaliers pour monter dans sa, chambre? Qu'avait donc fait Lambo pour que sa chambre soit dans un bazzare aussi monstrueux?? Complètement démotivé il s'allongea sur son lit, mais n'y resta pas bien longtemps à cause de la recolte de feuille de Lambo qui se trouvait dessus. Tout en criant « On a fait une promenade avec la mama aujourd'hui » notre pauvre Dame Tsuna l'avait bien comprit. N'ayant pas assez de force pour ranger sa chambre il descendit pour le déjeuner. Sa mère leur avait cuisiné de très bons takoyaki, seulement le mini Bovino n'avait pas l'air d'être d'humeur à partager. Depuis que sa vie avait complètement changée, tout était un combat pour le jeune sawada, même lorsqu'il s'agissait de manger. Dans une bagarre culinaire ou Lambo apprenait les bonnes manières à Tsuna, on entendit sonner. Qui cela pouvait bien t-il être? Les copains? Ou peut être bien Bianchi qui rentrait des courses? Par la même occasion, Tsunaze avait l'air heureux qu'elle n'ait pas eu à faire la cuisine aujourd'hui. Allez savoir pourquoi. Se levant alors de table il s'approcha de la porte et l'ouvrit, se demandant bien qui pouvait être là. C'est en ouvrant la porte que son imagination tourna à plein régime. Des hommes en tenu noir se battaient férocement contre une sorcière devant sa porte. Complètement désemparé il écouta les propros de Lambo, qui demandait si Halloween était aujourd'hui avant de crier dans tous le voisinage:

« DAAAAAAAAAAAAAAAAH ! ON SE FAIT ATTAQUER PAR DES NINJA T...TASUKETEEEEEE! »

Tsuna effaré, vit alors Lambo qui avait prit l'un des bas de pyjama du Boss pour s'en faire une cape et se jeter éperdument dans la bataille à l'aide de grenade et de …..

« Naaaani ? Gyudon ??!! »
Nya Ah Ah Ah Ah ! Gyudon, Elletrico cornata !!!


Faisant son apparition dans une multitude d'éclairs, l'herbivore, tout juste sortit de sa bague, chargea à toute vitesse ces malautrus qui avaient l'air de vouloir s'attaquer à la maison de Tsuna. Le problème étant bien que la jeune Miura était, elle aussi, prise pour cible. * Oh la la la la, faut pas que maman voit ça ! *

Spoiler:
 


________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dernierevolonte.web-rpg.org
Dernière volonté rpg
•• Modératrice: Cedronella

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modératrice: Cedronella



Strato di personaggio
Niveau: 30
Expérience:
230/400  (230/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Mer 12 Jan - 20:27

Spoiler:
 

    Les choses, parfois, sont extrêmement bien planifiées. Elles sont pourléchées, vérifiées dans les moindres détails, et il en sort quelque chose de parfait. Kasumi adorait ce genre de choses bien préparées, ces actions bien enchaînées, ces engrenages bien huilés. Mais parfois, il y a des hics. Il faut bien qu'il y en ait quelques uns, n'est-ce pas ? Mais dans notre cas, la jeune métisse avait tendance à être passablement énervée lorsque quelque chose qu'elle avait prévu ne tournait pas rond. Bon, certes, elle s'était mise toute seule dans la mouise. Mais elle n'avait pas vraiment prévu qu'en tentant de l'aider, le petit Decimo la mette en fait plus en danger encore.
    Cela mérite explication. Rappelons à l'auditoire que lorsque Lambo avait commencé à attaquer, Kasumi était encore dissimulée par son illlusion et, si ses agresseurs parvenaient à la voir grâce à leur équipement perfectionné, l'esprit de la petite vache était flouté par l'illusion, et de toute évidence, il ne l'avait pas vue. Ce qui, il fallait l'avouer, pouvait être grandement problématique n'est-ce pas. Son premier réflexe fut de dissiper l'illusion, mais l'enfant avait invoqué l'animal de sa boîte, qui s'était mis à charger dans le tas. Je pense ne pas mentir en affirmant que le visage de Kasumi dut prendre à cet instant une belle couleur verdâtre, sans même l'aide du reflet des flammes de foudre. Elle avait les chocottes. Je pense que si vous aviez été dans la même situation qu'elle, vous auriez vous aussi eu un grand moment de solitude. Peut-être vous seriez-vous évanoui, qui sait ? Ou encore, mystère de la vie, auriez-vous crié. Mais Kasumi ne criait pas, ça non. Elle était bien trop fière pour se laisser à de telles facilités. Crier. Et puis quoi encore ? Appeler au secours ?
    Mais bon, là, il fallait impérativement arrêter de réfléchir à des billevesées, et se concentrer sur la marche à suivre. Elle se doutait bien qu'elle aurait du mal à arrêter une puissante boîte qui chargeait sur une dizaine de personnes avec une illusion. Au mieux elle pourrait faire couiner Lambo qui, assis sur le dos de son animal, hurlait de joie.

    Cependant, l'action de la petite vache (et de son gros taureau) eut un bon effet : cela dispersa grandement les ennemis, qui non seulement se concentrèrent sur leur nouvel agresseur, mais en plus, étant apeurés, étaient moins concentrés. Elle parvint à se faufiler comme elle le put, et alors que le bovin défonçait les rang ennemis à grand coup de cornes, elle sauta sur le côté, et tomba sur le côté de la rue, se rattrapant assez mal. Ne riez pas, j'aurais voulu vous y voir. Puis, elle se rendit compte que quelques agresseurs avaient compris son manège. Il y en eut trois qui se groupèrent autour d'elle. Sans ses illusions, elle se sentait un peu nue. Mais avec de la précision, elle parviendrait certainement à les défaire seule. Elle était juste soulagée que les deux tiers soient déjà hors combat (grâce aux vaches). Elle se mit en position de combat, puis décida qu'il valait mieux être déloyale, pour le coup. Elle n'avait pas d'arme à feu, elle. Elle se baissa d'un seul coup, et accabla ses ennemis de coups tranchants de ses éventails au niveau des tendons des chevilles et des genoux. Puis, lorsqu'il furent tous à genoux, se tenant les jambes, le visage déformé de douleur, elle se releva, et par un coup de pied longitudinal, les assomma tous les trois d'un coup. Ils tombèrent mollement sur le sol, et elle poussa un long soupir en voyant que tous les adversaires étaient hors d'état de nuire. Elle jeta un coup d'oeil à Lambo qui faisait rentrer sa grosse vache dans la boîte, un sourire de bienheureux aux lèvres.
    Elle s'approcha à son niveau, un air... Méchant sur la face. Elle le prit sans le ménager par le col de son vêtement de vache, et apporta son visage au niveau du sien. Pas contente.


    "Tu sais, petite vache, que tu as bien failli m'embrocher avec ton bestiau ?
    -Gyupa ? Aaaaahh Tsunaaaaa, ya une fille méchante avec moiiiiiiiiiiii !!!" commença à pleurnicher l'enfant, qui tenta de se défaire de l'étreinte de la jeune fille. Peine perdue.

    Toujours renfrognée, Kasumi enjamba les hommes dans les vapes, et marcha vers l'entrée de la maison où le jeune Decimo l'attendait. Elle avait son sac de cours avec ses éventails dedans sous un bras, et Lambo sous l'autre. Puis, elle arriva au niveau du jeune homme, elle le toisa de haut (même en étant plus petite. C'était son pouvoir spécial, de toiser les gens de haut en étant toute petite. Niéhéhé.) Elle laissa retomber la petite vache qui alla se réfugier derrière les jambes de Tsuna en tirant la langue à la jeune fille (et manquant de faire tomber le pauvre garçon). Kasumi tenta de reprendre un peu de consistance, et toussota un peu pour s'éclaircir la gorge. Ils se regardèrent quelques secondes, assez dubitativement il fallait l'avouer. Puis, Kasumi se lança, et s'inclina devant lui pour se présenter.


    "Vongola Decimo ? Je suis Miura Kasumi, membre du Cedef posté à Namimori afin de servir de relais. Voici ma bague comme preuve. Basil et votre père n'ont malheureusement pas le temps de venir beaucoup, et il fallait quelqu'un du Cedef pour jeter un coup d'oeil sur vous de temps à autres. Ravie de vous rencontrer."

    Tout cela était très formel, et bien que gardant une expression neutre, vous pouvez imaginer que Kasumi s'était fait bien vite une image du jeune Parrain. Un vrai pleutre, pas capable de gérer ses hommes qui se lançaient au combat comme des bœufs (qu'ils étaient), et en ayant une peur absolue peinte sur le visage. Si ça c'était l'avenir de la Mafia... Elle le toisa néanmoins, puis passa une main dans ses cheveux. Et se rendit compte que. Son chapeau. SON CHAPEAU. Elle se retourna. Regarda dans la rue. Reporta son regard vers Tsuna. Et vit le petit bovin poser avec joie le chapeau sur la tête du jeune garçon. Elle serra le poing, grinça des dents, tendit la main finalement.

    "Si vous... Pouviez me rendre mon chapeau, je vous en serais... Reconnaissante."

    Exaspérant. C'était exaspérant.

________________

† My, my... Human being doesn't have to be so complicated.†
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
Fondateur : The Tenth だいふぼ

Ciaossu watashi wa,
avatar
Fondateur : The Tenth だいふぼ



Strato di personaggio
Niveau: 40
Expérience:
35/500  (35/500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Sam 26 Mar - 9:24


Le fait de voir un tel vacarme chez lui avait de quoi faire paniquer Tsuna. Tandis que Gyudon s’élançait à travers les rues du quartier, notre jeune héros ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’il aurait put se passer si sa mère avait été présente. Même sous diverses protections, la vie était bien trop périlleuse pour un tel gamin de quinze ans à peine. Agitant légèrement se bras afin de calmer lambo dans sa course effréné ses oppresseurs. D’un tic très étrange, le jeune decimo aperçut une nouvelle fois cette sorcière aux allures étranges, mais différemment de la fois précédente. Elle avait l’air, plus réelle. Secouant alors ses cheveux comme pas possible Sawada observa un spectacle qui lui était familier sur ces derniers mois. Sortant des éventails de son sac la jeune se fille se rua sur les hommes de costumes noir afin de les neutraliser. Le choc fut violent. Tsuna ne put s’empêcher de fermer les yeux à la vue d’un tel massacre quand, sûr de lui, il lui demanda d’arrêter. Entendant sa voix de pleurnichard expérimenté, la jeune inconnue vint en sa direction, tout en enjambant les multiples belligérants hors d’état de nuire. De son pas lent et valide, elle souleva ensuite le tout jeune bovin par le col. Tsuna qui n’était malheureusement pas en mesure de combattre à cause de l’absence de Reborn & de ses pilules ne savait que faire. Levant légèrement ses poings en tremblote, il demanda ce que pouvait bien vouloir cette jeune fille aux allures gothiques. Alors qu’il s’attendait bien au pire, cette dernière entama un dialogue avec sa vache interlocutrice :


"Tu sais, petite vache, que tu as bien failli m'embrocher avec ton bestiau ?
-Gyupa ? Aaaaahh Tsunaaaaa, ya une fille méchante avec moiiiiiiiiiiii !!!

• S..S’il vous plait laisser le tranquille ! »


Alors que les pleures de Lambo parvenaient aux oreilles de chacun la prêtresse des ténèbres fit mine de ne pas l’entendre gémir et s’avança vers le lycéen. S’inclinant de toute part devant lui, elle lui tint avec grand respect :

"Vongola Decimo ? Je suis Miura Kasumi, membre du Cedef posté à Namimori afin de servir de relais. Voici ma bague comme preuve. Basil et votre père n'ont malheureusement pas le temps de venir beaucoup, et il fallait quelqu'un du Cedef pour jeter un coup d'oeil sur vous de temps à autres. Ravie de vous rencontrer."


*le cedef ?! Otousan , Basil-kun ?
Cette fille est étrange, elle vient vraiment d’italie?? *

L’absence de son sixième sens l’incita donc fortement, à baisser sa garde.

Heu eh bien, c...c'est moi oui.V …vous, connaissez mon père et basil-kun ?!! C..Comment vont-ils ? Ils n’ont pas de problèmes au moins ??!


La fâcheuse manie qu’avait sawada de s’inquiéter pour les autres était le plus souvent sujets aux rires et aux exclamations. Ne sachant que faire, il se rua d'un pas précipité afin de ramasser le chapeau de la demoiselle afin de le lui rendre, yeux craintif en direction du sol. Il ne put que se contenter de l’inviter chez lui, tout en espérant qu’elle ne le lacèrerait pas dans son sommeil…




Spoiler:
 

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dernierevolonte.web-rpg.org
Dernière volonté rpg
•• Modératrice: Cedronella

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modératrice: Cedronella



Strato di personaggio
Niveau: 30
Expérience:
230/400  (230/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Mar 24 Mai - 16:26

Spoiler:
 

    Kasumi récupéra son chapeau et le reposa soigneusement sur sa tête, les lèvres légèrement pincées. Elle n'arrivait décidément pas à se faire une idée précise sur le jeune Decimo, qui avait décidément l'air un peu bêta. Elle le regarda placidement faire son cirque, et finit par le suivre dans la maison tranquille.
    Elle s'assit devant lui alors que la mère, joyeuse, commençait à préparer du thé pour les deux adolescents. Kasumi la regarda d'un air dubitatif. Quoi, elle n'avait jamais vu cette femme, et elle l'accueillait à bras ouverts, rieuse, lui préparait du thé, sans même lui demander qui elle était ? Quelle maison de fou. Le chef Iemitsu avait réellement une famille étrange.
    Elle resta silencieuse un moment, alors que Lambo se chargeait gracieusement de faire suffisamment de bruit pour eux tous. Tsuna semblait un peu perdu, un peu effrayé. Kasumi réalisa alors qu'elle avait oublié de répondre à ses questions. Zut. Il devait certainement se faire du soucis là-dessus depuis lors. Elle prit sa tasse, y but une gorgée, se racla doucement la gorge, puis commença à parler, d'un ton efficace et neutre.


    "Oui, je les connais. Je suis Cedronella du Cedef, ton père est mon supérieur tandis que Basil a le même rang que moi. Comme je suis japonaise, j'ai été posée comme membre consultant du Cedef à Namimori. Je suis là pour vous protéger en cas de besoin, observer les faits et gestes de potentiels adversaires, et pour servir de relais avec l'Italie. Enfin, c'était pour vous préciser ce que j'ai dit tout à l'heure.
    Par contre, j'ai ici quelques fiches vous concernant, et je pense devoir vous demander votre signature sur celles-ci afin d'officialiser notre rencontre."


    Elle sortit de sa poche un stylo bic noir et de son sac les fameux documents. Elle les lui tendit calmement. Le jeune homme semblait reprendre un semblant de confiance en lui. Peut-être le calme soudain de Kasumi l'avait-il convaincu qu'elle n'était pas aussi méchante qu'elle en avait l'air.
    Un sourire passa sur son visage, étirant ses lèvres minces. Elle, gentille ? Ce n'aurait pas été le mot qu'elle aurait utilisé pour se décrire. Calme, sèche, froide, calculatrice. Pas méchante, certes, mais pas gentille non plus. Observatrice, au mieux.
    Elle décida soudain de briser le silence.


    "Vous savez, je vous voyais plus... Mature. Vous manquez de confiance en vous alors que vous possédez un grand pouvoir, et une grande volonté. Il ne faut jamais que vous oubliiez que vous êtes capable de commander. Il faut que vous abandonniez l'idée toute faite que vous n'êtes qu'un moins que rien. Si vous saviez tout le bien que votre père dit de vous à longueur de journée... Prenez confiance, Decimo. Car la confiance que vous détiendrez, vous l'inspirerez aux autres, à vos compagnons. Ce sera peut-être dur à porter, vous en aurez peut-être assez, mais vous serez là. Vous serez là, et pour vos hommes, sentir votre force suffira à les convaincre de vous suivre jusqu'au bout. Vous ne pensez pas ?"

    Sa voix s'était fait moins dure au fur et à mesure de son discours. Elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Cette flamme si belle et pure que chacun disait que ce jeune homme possédait, elle désirait la voir brûler chaque jour, pour tout le monde. C'était assez puéril, surtout venant de quelqu'un embrigadé dans le cercle vicieux des organisations criminelles, mais l'espoir et la confiance en l'autorité du chef font la cohésion de la Mafia. Et Kasumi voulait croire que ce jeune homme, leur futur Parrain, se montrerait digne de toute cette confiance.
    Elle finit par se lever, lui reprenant doucement les papiers signés et le stylo des mains.


    "J'habite à quelques dizaines de minutes d'ici. Attendez, voici un petit plan. Il y a aussi mon numéro de téléphone et mon e-mail si vous avez des questions, ou encore un message urgent à faire passer aux Vongola ou au Cedef. Vous savez Tsuna, il y a beaucoup de gens ici qui vous rendent la vie plus facile. Vous ne vous en rendez pas compte, mais songez au fait qu'un peu de confiance en ces gens serait pour eux la meilleure des récompenses. Je ne parle pas de moi, je m'en fiche un peu. Et je sais que je me répète, mais devenez fort pour les autres."

    Elle avança jusqu'à la porte, salua la mère de Tsuna, Lambo ainsi que le jeune Parrain. Elle allait sortir lorsqu'elle se décida à lancer une dernière phrase.

    "Je pense qu'il y a aussi une jeune fille qui attend qui vous deveniez assez fort pour la protéger seul."

    Elle pensait bien évidemment à la jeune Sasagawa Kyoko. D'apèrs ses recherches personnelles, le jeune Sawada y était très attaché. Et à priori, même s'il ne l'avait pas compris, dans le futur, elle était devenue... Enfin bref. Mais pour que ce futur se réalise, il allait falloir beaucoup, beaucoup, beaucoup d'efforts. Allez bon. C'était à en soupirer. Mais il allait certainement y arriver. N'est-ce pas.

Spoiler:
 

________________

† My, my... Human being doesn't have to be so complicated.†
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 0
Expérience:
100/100  (100/100)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Dim 21 Aoû - 11:18

Pourriez vous me connecté je ne comprend pas certaines choses ? :[stress] Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Modo:Varia Ufficiale

Ciaossu watashi wa,
Omaha
avatar
•• Modo:Varia Ufficiale



Strato di personaggio
Niveau: 33
Expérience:
287/400  (287/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   Dim 21 Aoû - 21:00

Il est interdit de poster de cette manière sur les rps.

Si tu as une question, tu peux aller ici, dans le topic d'aide, et nous verrons ce que nous pouvons faire pour toi.

________________
"Caro mi è il sonno. È più l'esser di sasso mentre che il danno, è la vergogna dura; non veder, non sentir, m'è gran ventura; però non mi destar; deh, parla basso."

Michel angelo .
~ Feel it

Avatar Credit : Bianchi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: En passant par hasard... [Tsuna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En passant par hasard... [Tsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Quartiers Généraux :: Sawada no Kataku-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit