Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'errance dans l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
avatar



Strato di personaggio
Niveau: 20
Expérience:
300/1500  (300/1500)
Attirail:

Profil
MessageSujet: L'errance dans l'inconnu   Mer 1 Déc - 9:42

Le jour commençait à s’éteindre lorsque Prima se réveilla, faible et tremblant. Un mal au crâne lui battait les tempes et ses jambes ne semblaient plus assez fortes pour le porter. Le tranquillisant n’avait, apparemment, pas encore terminé son action sur l’organisme du jeune homme, malgré le temps, que ce dernier pensait relativement considérable. Lorsqu’il était sorti, le plein jour l’avait ébloui, par son soleil en apogée, cependant la nuit en ce moment tombait. Une demi-douzaine d’heure avait due s’écouler durant le repos forcé de Prima. La substance à l’intérieur de son organisme ne devrait pas tarder à complètement disparaître.

Il se leva en s’adossant au mur le plus proche, un mur de béton crasseux contre lequel était entreposé une benne à ordure débordante et plusieurs poubelles du même état. La ruelle n’était pour le moins pas d’une propreté extraordinaire et Prima fut surpris par cette saleté. Jamais il n’avait connu un tel manque de propreté, le ménage était fait chaque jour, sans exception, dans son ancienne prison et trouver un grain de poussière y était un gageur.

Son ancienne vie. Tellement différente.

Le jeune homme, ayant réussit à se mettre enfin sur ses deux jambes, resta quelques minutes sans bouger, pour vérifier s’il pouvait rester debout sans flancher. Il se sentait vraiment faible, le mal lui vrillant les tempes et l’évanouissement le guettant dans l’ombre, mais ne pouvait faire autrement. Il fit un pas, puis deux, et, malgré les forces considérables que cela lui demandait, s’obligea à quitter l’impropre ruelle, plus vacillant que marchant.
La lumière le happa dès qu’il entra dans ce qui semblait être l’avenue principale de la cité et il eut un sursaut de douleur à la tête face au brutal changement de luminosité.

Il marcha, et cela ne lui ressemblait pas, sans but aucun. Il n’avait pas de plan, il n’avait pas de projet, il n’avait tout simplement rien prévu. Et cette situation le rendait extrêmement mal à l’aise.

Une autre chose qui le prit au dépourvue fut la foule. Le nombre de gens excessif qui marchait, dans des directions différentes, dans des uniformes différents, avec des intentions différentes. Jamais le jeune homme n’avait vu autant de personne d’un seul coup, la tête lui tourna et il s’adossa à la façade la plus proche, qui se trouvait être la vitrine d’un magasin de vêtements.

Un long moment, il observa l’intérieur de la boutique, les robes sur les mannequins et les jeunes filles qui les essayaient joyeusement. Il n’avait jamais vu pareille scène. Il y avait peu de filles, au Project, et elles possédaient chacune l’uniforme réglementaire, semblable en tout points à ceux des hommes.

Ces jeunes filles là étaient différentes. Pas vraiment physiquement, mais une attitude différente. Elles semblaient … heureuses ?

Un homme en costume noir heurta Prima avec un grognement et continua son chemin sans même s’excuser. Le jeune homme se releva avec peine et décida de continuer sa route. Rester au milieu de la rue ne servirait à rien et la nuit n’allait pas tarder à tomber.

La faim commençait à poindre dans l’estomac du jeune garçon et celui-ci n’avait aucune idée sur la façon de trouver de la nourriture dans cette jungle urbaine. On l’avait fait étudier chaque plante, chaque animal comestible ou non mais il doutait que cette formation lui soit bien utile ici.

Il décida donc, à contrecœur, de voler de l’argent à quelqu’un, au premier qui passait, et de trouver un hôtel, ou un restaurant quelconque afin de se nourrir et, peut-être, de passer la nuit. L’idée de voler de l’argent à un homme qui n’avait rien fait d’autre que de passer au mauvais endroit au mauvais moment. Mais il ne devait pas s’embarrasser de cette quelconque futilité qu’est le remord. Il était dans une situation grave, il ne pouvait le nier.
Ainsi, il n’eut pas de regrets lorsqu’il déroba le porte-monnaie d’une jeune femme arborant un air hautain et ayant l’air relativement riche.

Au fur et à mesure qu’il marchait, et même si sa faim grandissait, il se sentait mieux. Le tranquillisant commençait à quitter son corps et il se sentait en bien meilleur forme que quelques dizaines de minutes plus tôt, lorsqu’il avait émergé de la ruelle.

Prima erra environ une heure dans la ville avant de trouver un hôtel où il prit un repas convenable et passa, malgré le fait que c’était la toute première fois qu’il dormait en dehors du Sigma Project, une nuit d’un profond sommeil réparateur.
Il leva avec le soleil et sorti de l’hôtel sans manger.

Durant la nuit, il avait réfléchit à sa situation.

Les scientifiques allaient le traquer nuits et jours jusqu’à ce qu’ils l’abattent. La raison de cette attaque était certes sombres, les actes n’en démontraient pas moins leurs intentions, ils voulaient le tuer.

Un élément avait du intervenir dans la mécanique si bien huilé du monde du Project. Un élément signifiant surement la fin de la vie des sujets.

Il était normal qu’il soit le premier à être visé, étant considéré comme le plus puissant des membres.
Pour résumer, il ne devait pas rester trop longtemps dans un endroit si celui-ci n’était pas en sécurité. Et un hôtel… Il y avait eu mieux, niveau sécurité…

Il sorti donc et erra dans les rues de cette cité dont il ignorait encore le nom. Il s’arrêta quelques dizaines de minutes dans un parc, jugeant que cela ne représentait aucuns risques, et observait la Nature en vrai. Il n’avait jamais vu d’arbre autrement que derrière un écran ou sur un livre. Il adorait la texture des feuilles, celle de l’écorce… L’odeur de la verdure, printanière… Il aimait sincèrement ce qu’il voyait là.

Quelques enfants jouaient, malgré l’heure matinal qu’était huit heures du matin, et Prima les observa avec le même intérêt. Eux aussi, de même que les jeunes filles dans le magasin, semblaient heureux, sans soucis autre que celui de s’amuser.

Le jeune homme, absorbé qu’il était par l’attitude des enfants, faillit ne pas remarquer le couteau qui filait vers sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'errance dans l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Les rues et ruelles-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit