Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Modo: Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modo: Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
334/400  (334/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Jeu 6 Jan - 19:30

Les jours se déroulèrent lentement, reprenant une parfaite monotonie. Quelques jours s'écoulèrent depuis le retour des Vongola dans leurs présents si tendres et agréables. Rien ne laissait paraitre que des combats pour l'avenir de ce monde eurent lieu pour ces jeunes enfants qui apprirent lentement ce qu'était la vie de mafieu de la plus grande organisation Italienne de ce globe terrestre. Il n'y avait pas que le jeune détenteur du titre de futur parrain qui prenait conscience de ce quotidien difficile mais tous ses gardiens, les uns acceptant plus que les autres. Le protagoniste dont nous allons porter le regard aujourd'hui était de ceux qui prirent le plus conscience de l'importance de ce nouveau monde...Jusqu'alors considéré comme un jeu original. Les gens mourraient, les pleurs se versaient, c'est surement avec le combat final que Yamamoto Takeshi comprit qu'il n'y avait aucun jeu là dessous mais bien une réalité tout autre. Surement une façon d'arrêter de se voiler la face et tout ceci avec la mort d'Uni et Gamma sous les yeux de tous. Une scène difficile mais surtout pour Tsuna qui en fut le plus peiné. Mais quand bien même! La vie reprenait son cours et tous firent comme si de rien n'était! Les études furent toujours aussi barbants, n'exprimant rien d'autre que du blabla sans intérêt qui rendait notre épéiste attitré dans un état amorphe. Mais dans un certain sens, pour visualiser à quel point le futur eut un effet sur leurs esprits, les enfants eurent un soulagement rien qu'en touchant les bureaux ou encore les murs de l'école. Une façon bien à eux d'accueillir de nouveau ce quotidien barbant mais tellement appétissant de vie. En y pensant bien, celui qui devait être le plus heureux de retrouver l'établissement serait Hibari mais mieux valait ne pas le lui demander. Pour ne pas perturber l'enseignement de son supérieur, l'ébouriffé appliqua la technique du sommeil discret. Le concept? Mais rien de plus facile! Cela consistait à placer un livre à la verticale, généralement de la même matière que la matière actuellement lâchée par les paroles du professeur, puis ensuite de placer son crane contre la table et d'appliquer un sommeil réparateur et profond. Concernant les notes du gardien de la pluie? Eh bien elles avoisinent celles de notre cher Tsuna qui possédaient les mêmes alors qu'il était le plus attentif des deux. Bah après tout, que faire de telles choses que les mathématiques ou encore l'histoire? Apparemment, le gamin avait déjà décidé du futur du groupe alors ce n'était pas comme s'ils allaient tous se retrouver à l'anpe pour chercher un emploi dans dix ans. De plus, le baseball était quelque chose dont tenait énormément notre protagoniste donc au cas où un soucis se ferait, il pourrait toujours se lancer dans une carrière professionnelle et remporter quelques prix.

En parlant de sport et surtout de baseball, la sonnerie lâcha les derniers sons annonçant la fin des cours de la journée pour démarrer les activités extrascolaires pour ceux qui sont inscris. Évidemment, je ne vous cache pas le club dans lequel se trouve le japonais...Je pense que vous avez compris en effet. Se réveillant lentement, rouvrant ses paupières sous le regard de ses fans de sexe féminins murmurant à quel point il était cool et beau, ce dernier s'étira avant de se rendre compte qu'il n'était pas dans un autre monde cette fois-ci. Génial, il va pouvoir s'entrainer au baseball alors! Voulant saluer Tsuna et Gokudera avant de se séparer aujourd'hui, le gardien n'eut le temps de dire quoi que ce soit qu'il fut bien trop tard. Bah tant pis, ce sera reporté à demain et puis ils sont tout le temps ensemble alors, dans une pensée tout à fait clairvoyante, il pensa que ce ne fera aucun mal de se séparer un peu quelques fois. Un petit rire sortit de ses lèvres en pensant que jamais l'attitré bras droit du collégien n'aurait une telle idée de son côté. Remettant la chemise de son uniforme en place, plaçant sous un geste brusque son sac par dessus son épaule avec sa main maintenant la poignet, le jeune homme alla à l'entrainement.

Plaçant son uniforme dans les vestiaires, enfilant ainsi sa tenue de combat de la balle, Takeshi fonça auprès de son entraineur et de ses camarades. Quelle joie de vivre ces instants sans craintes d'un possible futur apocalyptique sous le joug d'un vicieux personnage tel que Byakuran. Un peu de repos sous ces combats monstrueux bien que notre jeune homme conservait toujours son sabre ainsi que sa bague près de lui en cas d'extrême nécessité. Ce n'était nullement de la paranoïa ou une peur quelconque mais plutôt une assurance vie pour un quotidien qui ne se savait être tranquille...Et puis le gamin serait furieux de savoir qu'aucun esprit de responsabilité ne venait se planter dans le cerveau du gardien. Bref, le baseballeur passa quelques heures à s'essouffler, s'épuiser dans des entrainements divers comme les tours de terrain ou encore dans les différents postes. Ce n'était pas du tout de la torture, loin de ça, mais son entraineur comptait énormément sur le panache et l'énergie du baseballeur pour emporter les matchs qui viendront dans quelques jours et semaines. S'arrêtant un instant dans sa course, le collégien eut un petit moment de nostalgie en se souvenant de quelques paroles provenant de son mentor et rival dans un autre domaine...

"Squalo serait surement fâché s'il savait..."

Parlant tout haut, marmonnant ces paroles, ses collègues du club se questionnèrent sur le pourquoi de tels mots. Certains se questionnèrent en pensant que cela pouvait être une référence à son père qui était peut-être contre ou à un membre de sa famille mais rien de tout ça. Ces mots, ces quelques mots ne furent que le souvenir de ce jour où Squalo, membre de la Varia et élément de la pluie lui aussi, lui demanda de faire un choix entre le baseball et le sabre...Deux disciplines s'opposant et ne semblant faire bon ménage dans un seul corps selon le mentor. Takeshi n'était apte à faire un choix à vie, trop jeune pour prendre conscience que la vie n'était pas si facile pour se permettre de prendre les deux et évidemment, la reprise du baseball se fit dès le retour dans le présent calme et paisible. Un jour viendra où il se devra de faire un choix mais il ne préférait même pas y penser pour conserver ce sourire chaleureux qui constituait l'essence même de sa personnalité mais aussi de sa carapace psychologique.

Le soleil se couchant, l'entraineur ordonna le rangement des affaires pour tout le groupe, quelque soit le poste ou l'importance. Cet homme avait comme principe de punir sévèrement ceux qui utilisaient les affaires sans les ranger mais aussi ignorant les ordres pour rentrer plus vite chez eux. Cela allait aux tours de terrain supplémentaires pour le cours suivant ou encore jusqu'à l'interdiction de match jusqu'à nouvel ordre: une chose impensable pour notre Takeshi qui rangeait aussi bien pour cette dernière raison exposée que par bon coeur. Cette gentillesse qui lui valait l'affection des Kohai et le respect des Sempai. C'était vraiment un bon club, avec des membres toujours soudés qui n'essayaient jamais d'entacher la vie des autres contrairement à certains clubs qui n'avaient surement pas cette optique de solidarité. Les dernières affaires déposées, la douche prise et les affaires reprises, Takeshi sortait comme un sou neuf sous le sourire de son entraineur qui utilisa sa grosse voix pour s'adresser à son meilleur élément du moment. Une bonne tape sur l'épaule puis les mots sortirent:

"Allez Takeshi! Dépêche toi de rentrer chez toi ou ton père va s'inquiéter! Il fait bientôt nuit."

D'un rire amusé, notre protagoniste aimait bien les remarques de son professeur du domaine. Ensemble, ils parlèrent souvent de tout et de rien quand le temps le permettait ou encore de voir ensemble des formations qu'ils appliqueraient lors des matchs. Inutile de dire que pas tous les joueurs avaient un tel lien avec l'entraineur mais Takeshi était une sorte de "star" aux yeux de l'homme qui aimerait le voir grandir tous les jours sans que ce soit réellement possible. D'un bienheureux sourire qu'afficha son visage enjoué, le garçon répliqua:

"Ok, ok coach! A demain!"

Courant rapidement vers la route habituelle, Takeshi se rendit compte que la nuit commençait à tomber...Englobant la zone de ténèbres à peine illuminées par les lampadaires qui ne fournirent que le stricte minimum pour apercevoir quelques mètres plus loin. D'un visage étonné, le jeune homme prit conscience du temps qu'il avait prit pour se doucher et fera plus attention la prochaine fois, son père avait toujours besoin de lui au restaurant et s'il commençait à piétiner les horaires avec sa douche, il va se faire tuer. Reprenant sa course, l'allure accéléra en flèche sans se soucier de ce qu'il se passait près de lui. Une aura malsaine parcourait les ruelles sombres de Namimori et malheureusement, même notre jeune garçon n'était pas à l'abri...


________________
~~¤Shigure Souen Ryu Style¤~~

Ps: Si question de modération, Mp Jirô. Pour le flood c'est Kojiro et sur toutes questions sur Tifa, c'est Yama'. Vous êtes prévenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Tueur

Ciaossu watashi wa,
Tony Kuma
avatar
•• Tueur



Strato di personaggio
Niveau: 15
Expérience:
670/1000  (670/1000)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Mar 11 Jan - 16:19

Arrivé sous peu à Namimori, l'esprit noir de Tony se réveilla un après midi... La journée était pourtant calme, aucune frayeur à l'horizon, le nuage noir se baladait tranquillement dans la ville pour profiter des joies du monde asiatique qui s'offrait à lui. Un restaurant de sushi fit le bonheur de son ventre pour une modique somme et un modique passage au cabiné dû aux poissons pas frais qu'ils servaient, digne du grand poissonnier d'Astérix, Ordralfabétix. Enfin bref rien de génial, mais rien de catastrophique, Toto était resté la plus grande partie de son après midi sur les jolies toilettes de son hôtel... Elles étaient roses, avec un léger parfum de fleur qui venait surmonter celui des produits typiques du Japon que Tony avait ingéré. Le vert était la dominante de cette pièce aussi bien sur les murs, teintés d'anis, que sur la lunette de water, tirant plus sur l'herbe... Sur le papier des petites vaches se baladaient enfin plus pour très longtemps. Leur vie bien tranquille se termina dès lors que Tony les empoigna avec vigueur. Et elles finirent à l'eau qui partit immédiatement dans les égouts de la cité Japonaise. Oui je sais, Tony vivait une aventure formidable assis sur ces toilettes sentant la rose enfin avant l'arrivée de Toto bien entendu.

Il resta allongé le reste de son après midi méditant sur les raisons de sa venue à Namimori. La main tendue sur le peu de bagage qu'il avait emmené avec lui. Des chemises noires, un pantalon rechange, et bien sûr, ses fidèles et chers gants, ceux avec lesquelles il avait tranché tellement d'hommes et de femmes... Un serial-killer ? Pas forcément, un malade plutôt, un mec instable et à la fois fragile, monstrueux quand ses pulsions se réveillaient... Depuis son arrivée au Japon, elles n'avaient pas encore fait rage, le décalage horaire ou peut être qu'elles avaient simplement peur de se montrer, Tony n'était pas vraiment en confiance dans la ville de Namimori, il ne savait pas où se cacher, ou attaquer.. Il était fou mais pas imbécile... Clair et net qu'il ne voulait pas se faire arrêter, pas avant que sa vendetta soit faîte... La mort de sa mère était encore et toujours la blessure ouverte qui ne pourra jamais se refermer, elle était juste anesthésiée lors des folies meurtrières du jeune Toto. Il savait pas pourquoi mais il prit ses armes dans un petit sac et sortit doucement de sa chambre.

Il se retrouva inconsciemment dans la pénombre de la rue. La nuit était sur le point de tomber sur la ville... Un à un les lampadaires s'allumèrent comme un passage de lumière indiquant un chemin que Tony s'empressa d'emprunter. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avançait par là mais enfin il fallait bien qu'il trouve un endroit où aller. Il avançait en longeant les immeubles près des quels il passait. Il rodait, une pauvre esseulé dans une ville du Japon. Le regard vide, il cherchait quelque chose. Mais quoi ? Nul ne connaissait ses pensées même pas lui. Il était comme possédé par une force supérieure, une simple marionnette dont les fils étaient assez solides pour enfermer son âme. La fatigue dûe à son indigestion était peut-être une des causes de sa nonchalance et de cette perte d'émotion.

C'est alors qu'il aperçut dans une ruelle déserte un garçon qui courrait, il avait l'air pressé. Un sourire malsain venait d'apparaitre sur les lèvres de Tony, en un éclair, il enfila ses gants et se met à faire ses chôses préférées. Il se mit à courir après le jeune garçon en caressant doucement les murs avec ses lames de titanes. Un rire diabolique, une aura malsaine, tout cela se dégageait de Tony mais avant tout Toto avait soif, soif de sang frais qu'il espérait abondamment boire ce soir. Une boisson divine qui s'accompagnait très bien de chair fraiche. Sa voix résonnait sur tous les murs de la ruelle. Ses yeux emplie de fureur n'avait que le garçon comme unique but, la langue pendante cherchait un liquide pourpre à boire. Les griffes en premier, il sauta dans le dos du jeune garçon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Modo: Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modo: Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
334/400  (334/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Mar 11 Jan - 17:52

Quoi de plus banal qu'un modeste collégien rentrant de son école pour rejoindre sa famille? Rien, rien qui ne laissait supposer que ce jeune garçon à l'allure banale connaissait une vie tellement mouvementée qu'il n'en aurait aucun repos. Eh oui, ce pauvre Takeshi ne pouvait nullement se reposer comme tout bon garçon qui se respecte et vivait les combats plus impressionnants les uns que les autres. Courant au travers des diverses ruelles dans une insouciante totale, personne n'aurait put penser qu'une aura malfaisante hantait les lieux, qu'elle cherchait désespérément une proie à dévorer comme un loup se cachant dans les ténèbres. Pendant un instant, notre protagoniste prit un temps de réflexion en ayant une drôle d'impression, comme un frisson parcourant le long de sa colonne vertébrale pour annoncer un danger imminent. L'expérience lui procura une sorte de sixième sens l'annonçant d'un danger dont le moment n'était pas encore prédéfini...Cela pouvait être dans quelques jours comme dans quelques heures empêchant donc notre bon baseballeur de prédéfinir le danger. Reprenant finalement sa course, le collégien observa tous les lampadaires éclairer les ruelles dû à une pénombre et un ciel ne dévoilant aucune étoile faisant office de lumière...Il était donc temps de rentrer sans plus tarder se fit comme remarque le gardien Vongola quand soudain un rire machiavélique arracha l'attention du jeune garçon. Qu'est ce que cela voulait dire? Un homme participant à la Mafia ou simplement un fou dangereux comme on en voyait dans les informations à la télévision? Se retournant dans un élan de bon sens, le sabreur vit simplement des griffes plongeant en sa direction et ne put faire autrement que de faire appel à ses réflexes pour tenter une esquive rapide. Penchant son corps sur le côté droit, Takeshi tenta de se jeter rapidement grâce à ses jambes ayant connues des combats violents mais n'eut l'aiguille du temps en sa faveur pour rester indemne et sentit le fer découper sa joue sur le flanc gauche. Le métal parcourant sa peau libéra l'hémoglobine de son corps pour se déposer sur l'arme du mystérieux opposant ainsi que le long de la joue de notre cher protagoniste qui atterrit au sol violemment.


Ce ne fut que le maximum de ses réflexes qu'il put faire en si peu de temps, ne comprenant toujours pas la situation et fut bien déboussolé de comprendre qu'il allait encore risquer sa vie. Les mains touchant le sol afin de redresser le sol, le visage déformé par la douleur d'une joue blessée légèrement par une lame d'origine inconnue, le sac de cours tombant à terre pendant que celui cachant le shinai longeait le bras droit du sabreur, Takeshi reprenait un peu de son calme afin de se tourner vers l'homme étant passé en un éclair. C'était un homme à l'allure menaçante qui fut ancré dans le champs de vision de la victime, un être jamais aperçu auparavant et à l'aura menaçante...Sans aucune preuve concrète, notre pauvre collégien commençait à faire le rapprochement avec le monde qu'il côtoyait depuis peu, un monde qui laissait présager de bien des dangers comme cette soirée qui ne serait nullement comme les autres. Dans un petit moment d'inquiétude, le baseballeur s'inquiéta pour ses amis en espérant que ce ne soit pas le cas pour tous les amis de la mafia qui rentrèrent chez eux dans une insouciance totale. Qui sait? Après tout ce qu'ils avaient traversés ensemble dans le passé mais aussi le futur, on ne pouvait plus être vraiment à l'abri d'attaques en tout genre. Cependant, Takeshi n'eut plus vraiment le temps de penser à autre chose que le moment présent avec comme seule personne dans les rues que cet homme de l'ombre ayant attenté à sa vie...Et maintenant? Qu'est ce que vous envisagez de la réaction? Vous pensez qu'il va avoir une peur atroce de ce parfait inconnu aux penchants meurtriers? Qu'il va trembler jusqu'à comprendre qu'il faut fuir? Eh bien rien de tout ça...Seulement un rire amusé sortit des lèvres souriantes de notre protagoniste qui se releva lentement. Je vous rassure, ce rire n'a rien de semblable à celui du meurtrier lâché auparavant mais plutôt quelque chose de curieux, d'amusé par une scène qui à la fois reflétait bien ce monde tout nouveau mais aussi cette excitation de pouvoir connaitre encore plus de défis envers le style de son paternel. S'essuyant la joue du revers de la main gauche, l'ébouriffé prononça quelques mots envers lui-même tout en se remettant de la chute:

"On dirait bien que je suis destiné à ne pas me reposer!"

Il aurait bien voulu qu'un repos bien mérité après des luttes dans le futur lui soit accordé mais les divinités semblèrent voir les choses d'une autre manière, changeant radicalement les choses pour inciter plutôt à un combat féroce envers un homme qui n'avait rien d'un camarade de classe. Rien ne semblait expliquer la provenance ou encore des motivations d'une telle personne, ce qui semblait plutôt inquiéter notre bon Takeshi qui changea lentement de visage. Prenant un air sérieux sur le coup, le gardien de la pluie du Juudaime voulait en savoir davantage, ne pas finir ignare quant à la raison poussant d'autres personnes à le tuer. Attrapant le sac couvrant le Shigure Kintoki, la lame ayant tellement sauvé de situations périlleuses, pour le maintenir fermement et être prêt à l'emploi en cas de désaccord dans une tentative de dialogue...Car oui, le prédestiné assassin ne voulait prendre d'assaut un homme qui pouvait encore être convaincu que le combat ne mènerait à rien d'autre qu'une tuerie. Surement un élan de gentillesse qui lui coutera beaucoup sur le coup mais après tout "qui ne tente rien n'a rien" selon le proverbe. Les sourcils froncés, le visage sérieux et reprenant quelque peu appui sur ses jambes en se relevant lentement, Takeshi commença les questions envers l'inconnu:

"Qui es tu? Et que veux tu?"

________________
~~¤Shigure Souen Ryu Style¤~~

Ps: Si question de modération, Mp Jirô. Pour le flood c'est Kojiro et sur toutes questions sur Tifa, c'est Yama'. Vous êtes prévenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Tueur

Ciaossu watashi wa,
Tony Kuma
avatar
•• Tueur



Strato di personaggio
Niveau: 15
Expérience:
670/1000  (670/1000)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Mer 12 Jan - 11:40

Il ignora totalement les dire de son adversaire trop concentré à faire une chose qui lui tenait à cœur, Tony léchait délicatement le sang qui se trouvait sur ses lames. Le goût fin et un poil acide de se sang fit frissonner la tendre cher de son assassin. Plus il en goutait plus il l'appréciait, les papilles frémissantes d'envie fit ressortir les canine du lécheur de sang. Quand la divine ambroisie fût épuisé, un regard froid se posa sur le jeune adversaire. Plus que ses pulsations, son envie de boire reprit le dessus. Le jeune homme riait, pas de peur mais plutôt d'autre chose. Tony sentait sa ire aller et venir comme les vagues d'un grand océan pendant un grand ouragan; Sentiment de frustration d'avoir loupé son coup et d'humiliation causé par la pseudo joie de sa victime. Un chasseur qui se faisait railler par sa victime rien de plus vexant. Un comble même diront certain... Tony n'avait qu'une envie de le faire taire définitivement. Il s'accroupit un peu et vit un grand container fermer sur sa gauche.

Les flux de sang commençait à irriguer les jambes du jeune homme au teint blanchâtre, les yeux de Toto se remplissaient de détermination et de haine pour son adversaire. Haine qu'il projetait sur toutes ses victimes mais là avec encore plus de verve que d'habitude. Un hurlement d'un loup à la lune tombante sorti de la bouche de Tony, puis il courut non pas en direction de sa victime mais légèrement à sa gauche. Oui c'est bien cela, en direction du grand container qui se trouvait là puis arrivait à un mètre de celui-ci. Un sentiment de puissance arriva dans la tête de Tony, il était sur de son coup. Il appuya fortement sur le rebord du container pour prendre plus de puissance et s'éleva dans les airs pour effectuer un magnifique salto. La tête à l'envers, Toto ne lâcha jamais sa victime de vue, puis il allongea ses griffes dans le prolongement de son corps pour pouvoir bien visé sa jeune cible.

Arrivé au dessus de sa proie, Tony dans un rire sans fin et machiavélique replia ses bras puis les relança vers sa victime. Le yeux gonflait par le sang de la haine qu'il possédait, rien d'autre ne lui fit plus plaisir que d'avoir gouté ce liquide rougeâtre divin. Il voulait sans aucun doute écouter le bruit de ses armes contre la chair de cette pauvre personne qui était prise pour cible. Son cœur s'emplissait de joie à l'idée de voir apparaître devant lui quelque effusion de couleur dans ses ruelles un peu moroses. Il ne savait pas ce que sa victime était capable mais il s'en moquait pour lui ce qu'il comptait c'était d'assouvir ses envies de meurtre et de sang... Il voulait seulement refroidir le corps de son adversaire pour boire... Boire seul envie qui pouvait transparaitre sur le langue sèche qui tirait abondamment à sa victime pour à la fois la nargué et lui faire peur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Modo: Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modo: Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
334/400  (334/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Mer 12 Jan - 19:49

Se relevant lentement sur ses jambes, le jeune garçon prenait son courage à deux mains pour tenir tête à son opposant qui ne semblait apte à répondre aux questions. Après tout, un homme vous attaquant dans la nuit avec des griffes comme arme ne serait pas l'image du bon samaritain qui ouvrirait un dialogue afin d'expliquer le pourquoi de ses actes mais Takeshi aurait au moins eut la décence de le croire pendant un instant. La langue de l'inconnu parcourue la lame qui trancha la joue de notre protagoniste comme un fauve dégustant chaque moment avec sa proie, un être bien glauque qui était un prédateur tout autre par rapport à l'épéiste de la Varia...Oui, Squalo était un traqueur, une bête féroce mais son but avait un sens dans le fait qu'il souhaitait obtenir le titre du plus fort sabreur au monde...Et peut-être reprendre sa revanche auprès du gardien de la pluie depuis leur combat quelques temps auparavant. Oui, Squalo était une sorte de requin, un prédateur de l'océan cherchant à mordre sa proie simplement par recherche de puissance mais attaquer dans la nuit, comme ça, sans prévenir n'était en rien sa manière de faire. Cherchant des éléments permettant à Takeshi de s'en sortir, celui-ci comprit qu'il allait devoir combattre sans se relâcher. Observant les bagues à son index et annulaire, le jeune sabreur se questionna sur l'utilisation de ses animaux de combat...Devait-il en faire l'emploi contre un homme qui n'était peut-être pas de la mafia? Est-ce que ce serait une bonne chose que de combattre avec les fiamma envers un opposant qui n'en possédait peut-être pas la connaissance? Non qu'il cherchait désespérément à combattre dans un soucis d'égalité, bon ça le travaillait un petit peu aussi, mais plutôt que le baseballeur se demandait si ces pouvoirs ne seraient pas un secret d'un monde de l'ombre. Fermant un instant les paupières pour prendre sa respiration et se calmer, le jeune homme en vint à prendre la décision de frapper sans emploi de ses fiamma et ne ferait que l'usage du plus parfait des styles de combat au sabre: Le Shigure Souen Ryu. Cependant, une erreur venait d'être de nouveau commise par notre héros lors de sa concertation intérieure...Il avait laissé sa garde ouverte et vit la bête incarnée au-dessus de sa tête attentant à sa vie par des griffes plongeant sur son crane.

D'une esquive rapide mais certes disgracieuse, le combattant en vint à se jeter sur le côté droit pour ne pas être atteint par le coup de lame qui frôla de justesse son épaule droite pour arracher une partie de sa chemise. Argh, son père allait le tuer de devoir encore faire des achats sans une raison valable du pourquoi de l'état de cette tenue. Vous vous attendiez à quoi? Que son père soit averti de tout ce qu'il se passait dans le quotidien de son fils? Surtout d'évènements comme une attaque nocturne d'un psychopathe aimant le sang! Observant le guerrier de l'ombre, Takeshi ricana de nouveau...Un sourire illumina son visage pendant que sa voix légèrement aiguë se glissa à l'oreille de l'agresseur sous le son d'un bon rire. Qu'est ce que c'était amusant! Cette ambiance de combat, cette adrénaline de devoir croiser le fer avec un adversaire qui possédait du talent...Sans comprendre pourquoi, notre jeune adolescent se sentait à l'aise dans ce genre de situation et répondit en sortant son shinai de son étui de protection. Jetant sur le côté la protection, le collégien observa un instant le bois avant de le tendre vers l'adversaire pour le transformer en une lame véritable...Le symbole d'une école surpuissante, de tous les combats menés par ses prédécesseurs en comptant son père mais aussi de l'actuel mafieu qui se mit en garde.


Perdant son visage souriant du quotidien, l'ambiance en venait à mettre Takeshi dans un sérieux rare, surtout distingué dans des situations similaires du combat féroce. Prenant une grande respiration, le sabreur analysa la situation comme un tueur de première catégorie...Ce n'était pas réellement une pensée calculée mais plutôt que cela venait instinctivement comme si le naturel revenait au galop à sa manière. Vu la portée de son arme, le collégien avait un avantage sur le Miaï du tueur mais s'il venait à pénétrer dans la zone alors le danger en serait décuplé. Le tout était de finir le combat sans possibilité de contre-attaque: donc de finir tout ça en un seul coup! Prenant son élan, le sabreur s'élança en direction de sa cible, d'une course effrénée pendant que la lame se tenait en diagonale tout en étant maintenue des deux mains. D'un regard perçant, Yamamoto prit sa lame de sa main gauche et frappa l'adversaire avec celle-ci...Enfin frappé était un bien grand mot puisque ce ne fut qu'une diversion pour lâcher celle-ci et l'attraper avec l'autre rapidement pour que le coup arrive à destination sans embrouilles. D'un mouvement rapide de sa taille, la puissance du coup suivi la rapidité d'éxécution de la technique avant que les mots ne viennent sortir des lèvres de l'éxécutant:

~~¤Shigure Souen Ryu, Go No Kata: Samidare!¤~~

Eh oui, faire quelques feintes en provoquant la croyance d'un affrontement directe était ce qui marchait énormément dans les duels. Mais l'adversaire pouvait se rassurer, il n'aurait aucun danger pour sa vie puisque l'attaquant venait de changer la direction de son arme pour qu'il ne frappe qu'avec le dos de cette dernière...Ainsi il ne découpait pas sa chaire mais ne faisait qu'utiliser qu'un moyen de self défense qui consistait à réduire son agresseur à néant en l'assommant. Peut-être qu'il finirait avec quelques côtes blessées en y pensant bien mais ce n'était pas encore certain. Vous vous dites surement qu'il était trop gentil de prendre en considération la vie de son adversaire, qu'il ne voulait pas tuer sans une bonne raison de le faire mais que voulez-vous? Il était encore pur d'esprit et ne pouvait visualiser sa main pourfendre un corps pour prendre la vie d'un humain...Ce n'était pas dans sa manière de faire les choses. Observant un instant son adversaire, Takeshi attendait maintenant de voir si le combat se terminait aussi rapidement qu'il l'espérait...Et intérieurement son cœur battait la chamade à l'idée que sa stratégie n'ait fonctionnée.

________________
~~¤Shigure Souen Ryu Style¤~~

Ps: Si question de modération, Mp Jirô. Pour le flood c'est Kojiro et sur toutes questions sur Tifa, c'est Yama'. Vous êtes prévenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Tueur

Ciaossu watashi wa,
Tony Kuma
avatar
•• Tueur



Strato di personaggio
Niveau: 15
Expérience:
670/1000  (670/1000)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Dim 6 Fév - 17:16

Un épéiste, ce jeune homme était un bretteur. Un très bon même, changer de main son sabre en plein milieu de son attaque, il fallait le faire mais Tony avait vu la faille. Alors que la lame s'approchait doucement du corps de toto, celui-ci mis ses deux gants en opposition, et fit glisser ses majeurs et ses annulaires autour du katana puis sauta en arrière. La vitesse de son bond s'ajoutant à la vitesse du sabre, Tony sentit son dos craqué contre la façade d'un des immeubles qui jalonnaient la ruelle. La douleur se propagea partout dans son corps mais elle n'ôta pas le sourire du vicieux personnage. Un peu masochiste sur les bords, il frissonnait de plaisir de retourner croiser l'acier avec ce jeune homme. Mais attaquer sans un bon plan, équivaudrait à se faire transpercer. Le temps de pousser un autre rire démoniaque et une idée lui parcourut son esprit, un avantage qu'il avait sur cet homme qui ne possédait qu'une seule lame, lui il en avait dix... De nouvelles perspectives s'ouvraient à lui alors qu'il courrait encore comme un fou vers sa cible.

Un soupçon de peur se mela à son excitation à l'approche de la cible de son attaque. Et s'il échouait ? Non rien ne devait transparaitre sur son visage, pas sa peur ni même le doute qu'il avait au fond du coeur. C'était rare qu'il ne tue pas sa victime au premier coup mais ce qui lui faisait vraiment peur, une chose vraiment inhabituel, sa victime se défend, il avait l'air d'être un farouche combattant. L'expérience au combat de Tony était presque nul mais son instinct le guidait comme d'habitude, de toute façon quand Toto était de sortie comme ça, était-il vraiment lui-même ? Il ressemblait plutôt à une bête affamé, assoiffé de sang qui n'a d'autre but que la destruction d'une vie pour assouvir son désir. En mettant en retrait sa main droite, il préparait l'éventualité d'une contre-attaque de son adversaire mais aussi il prévoyait une deuxième charge si son attaque passait. Son attaque, enfin le coup qu'il essayait de prévoir dans sa tête, son pouce gauche rentré dans sa main, tous ses autres doigts légèrement plié sauf son petit doigt qui était tendu de tout son long. Pourquoi une telle position de ses doigts me direz vous ? Pour une surprise, une douce surprise pour son adversaire s'il avait le malheur de bloquer cette main avec sa lame. Peut être en ai-je trop dis du plan de Tony...

Larguant fortement un autre rire mesquin et machiavélique, Tony se jeta sur son adversaire avec son bras gauche en avant puis le fit revenir et le lança comme s'il tranchait un arbre. Il espérait juste que le jeune épéiste allait faire comme prévue mais de toute façon sa main droite était là pour palier à toutes autres éventualités enfin c'est ce qu'il pensait. Personne ne pouvait vraiment prédire ce que le jeune homme allait faire. Peut-être allait-il simplement fuir Tony ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Modo: Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modo: Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
334/400  (334/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Lun 7 Mar - 21:16

Quel adversaire rare! Yamamoto avait affronté bon nombre d'adversaires dangereux mais cette impression laissée par son agresseur lui fit trembler ses membres. Cette impression de danger n'avait pas été ressentie depuis son affrontement contre Genkishi, l'épéiste de la brume. Comment allait s'en sortir le jeune homme? Devait-il faire appel à ses flammes pour maitriser son adversaire? Non, le style de son paternel suffirait surement amplement contre un être de ce gabarit...Enfin, il l'espérait. Samidare fut donc le Kata employé dans un affrontement des plus violents, un art qui allait aussi bien dans la surprise que l'attaque violente. Bien que la lame ne soit pas lancée du côté tranchante, les dommages seraient satisfaisants et briserait quelques cotes sur le thorax de cet homme au rire menaçant. D'un sérieux rare de la part de notre protagoniste, les sourcils froncés ainsi qu'un visage observant la collision de l'adversaire contre l'immeuble derrière lui...Une inquiétude continua de foudroyer le torse du collégien. Est-ce que le combat était terminé? Pouvait-il enfin souffler? Reprenant une position de base, un peu plus décontractée, notre jeune homme plaça sa lame sur son épaule pendant qu'un sourire revint sur son visage. Il se sentit rassuré en voyant que le choc fut des plus importants. Cependant, ce ne fut suffisant pour que le sourire de l'agresseur perdura mesquinement sur le visage de son détenteur pendant que les griffes taillèrent la paroi du décor. Ce ne fut donc suffisant? Notre jeune épéiste ne s'était rendu compte de la défense de l'inconnu lors de la précédente attaque et la tension revint de plus belle.

Une goutte de sueur longea sur le visage du Vongola, ravalant sa salive lentement en observant le psychopathe réfléchir à un moyen d'attaque, prenant son temps de pétrifier de peu sa proie par un regard perçant pendant que ses griffes voulurent prendre la chaire. D'un modeste sourire forcé, le défenseur reprit une position de défense avec sa lame pendant que ses pieds cherchèrent à fuir. Non par lâcheté mais simplement que cela ne menait à rien et que la probabilité que des civils interviennent dans le duel ne fut pas nul. Toujours dans sa continuelle tentative d'attenter son adversaire à une paix durable, le garçon prit la parole en ne reflétant aucune gêne ou peur dans ses mots, comme à son habitude avec le petit rire qui allait avec:

"Yare, Yare! Il se fait tard, tu ne voudrais pas rentrer chez toi tranquillement? Je ne dirais rien à la police sur ce qu'il vient de se passer, hahaha!"

Le silence qui régnait avec le sourire éternel du fou furieux fut une réponse correctement assimilable, peu importe le nombre de fois que notre protagoniste de la pluie tenterait de faire le négociateur...Cela ne ferait que perdre du temps aux deux êtres combattifs. D'un petit soupir de désolation, le gardien Vongola murmura un petit "je suppose que c'est toujours un non." calme et serein dans une situation peu banale pour les habitants de cette douce ville. L'assaut fut entreprit pour attenter à la vie du collégien qui prit position, se préparant à répondre par la forme préférée de son père qui frapperait puissamment l'opposant et terminerait vraiment l'affrontement. Toutefois, à peine les premiers mots prononcés avec l'élan qui s'ensuivait que de tendres paroles enfantines se firent entendre dans la nuit. En effet, une petite fille venait de sortir de l'habitat d'où provenait la collision précédente et écarquilla les yeux en se rendant compte de la présente scène qui se déroulait sous ses yeux timides. Yamamoto fit prit d'une surprise immense en se rendant compte que sa prédiction précédente sur les civils s'exauça de la pire manière qui soit: faire interagir un enfant dans un duel des plus dangereux. Que faire? Il était sur le point d'entrer en collision avec son adversaire et la petite fille allait voir du sang mais surtout des scènes violentes en plus d'être prise dedans! Lâchant son habituel "Yabe!" en observant le fou furieux se jetant en sa direction avec les griffes prêtes à le "mordre à mort" comme le dirait si bien Hibari. Serrant les dents sous la frustration de ne pouvoir faire mieux, le gardien de la pluie lâcha son arme des mains pour s'élancer en direction de l'enfant. La première griffe entailla le torse du garçon qui avait prit une mauvaise position ainsi qu'un mauvais angle dans l'élan pour croiser véritablement la lame. La chemise du baseballeur se trouva en sang mais se ne fut rien face à la douleur ressentie...En y réfléchissant bien, pendant cet assaut, les dégâts que pouvait prendre Takeshi furent immenses car il était complètement à sa merci...Tout cela pour une cause juste et noble: la protection de la future génération.

La petite fille prit peur en observant l'homme de l'ombre mais aussi par ce qu'il venait de se passer. Ses yeux cherchèrent tous les éléments du décor pouvant amplifier sa terreur pendant que son corps tremblait devant l'inconnu de la situation. Yamamoto caressa la tête de la jeune enfant pour la rassurer, prenant son temps pour qu'elle se sente mieux pendant que les parents furent on ne sait où...D'ailleurs, dans ce genre de situation, on ne sait jamais où se trouvent ceux qui devraient être présents mais c'était la vie. D'un sourire tendre et affectueux, le rieur du groupe Vongola fit en sorte qu'elle n'ait pas à avoir peur en la regardant dans les yeux et lui transmettant de la douceur, celle d'un pseudo grand frère:

"N'aie pas peur. Tout va bientôt se terminer. Tu sais jouer à cache cache?"

Question assez spéciale mais qui était la plus révélatrice pour l'enfant approuvant par un hochement de tête. Takeshi souffrait le martyr et se préparait à prendre l'enfant avec lui dans un bond si l'agresseur cherchait à les attaquer pendant le dialogue. Le Vongola de la Pioggia se leva lentement avant de tourner le dos à la petite fille. Le souffle court, affaibli par la douleur, ce dernier chercha ses mots pour ensuite s'adresser à celle qui lui donnait la force d'attaquer sans prendre de gants:

"Alors cherche la plus forte des cachettes et n'en sort que quand le méchant monsieur sera par terre, d'accord? Onii-san va s'en occuper rapidement."

La petite fille fonça derrière une poubelle pendant que le garçon reprenait de nouveau pied pour se préparer à combattre. Quel sourire reposant, plein d'assurances dans une situation difficile qui mettait son corps à rude épreuve pour un simple retour d'une journée de cours banale. L'hémoglobine coula le long de son corps fatigué, recouvrant lentement le sol de ce liquide pourpre, les jambes titubant un instant sous la douleur et la fatigue. En cet instant précis, l'esprit de l'épéiste fut submergé par d'innombrables idées de ce que seront ses jours de convalescence avec Tsuna qui l'enguirlanderait de ne pas avoir su se ménager pendant que Gokudera lui hurlera de faire plus souvent appel à ses compagnons parce qu'il n'était pas débrouillard...Ryohei sera quelques fois présent pour exhiber son énergie et peut-être les plats étranges de Bianchi en guise de cadeau...Rien qu'en pensant à tout ce monde qui l'entourait, Yamamoto était heureux et pouvait combattre sans se soucier des tâches diverses. De toute façon, il ne comptait pas y rester avec le tournoi de baseball qui allait arriver. Une sorte de motivation nouvelle le poussait à combattre de nouveau, c'en serait presque ironique de se relever pour un combat qui ne le motivait pas à la base mais après tout...Pourquoi hésiter désormais? Ramassant la lame à terre, sa célèbre compagne de lame qu'était le Shigure Kintoki, le bretteur d'exception prit une position apte à lancer un arcane surpuissant. De façon horizontale, cette dernière fit front aux deux visages pour faire office de barrière, reluisant les deux visages aux sourires opposés: l'un par le bien et l'autre par le mal. Peut-être cela peut paraitre pompeux d'opposer ces deux êtres ainsi mais c'est ce qui en ressortait en cet instant présent.

"Je ne te laisserais plus faire ce que tu veux. Je vais t'arrêter ici et maintenant."

________________
~~¤Shigure Souen Ryu Style¤~~

Ps: Si question de modération, Mp Jirô. Pour le flood c'est Kojiro et sur toutes questions sur Tifa, c'est Yama'. Vous êtes prévenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Tueur

Ciaossu watashi wa,
Tony Kuma
avatar
•• Tueur



Strato di personaggio
Niveau: 15
Expérience:
670/1000  (670/1000)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Sam 30 Avr - 9:26

Ses lames avaient touché sa cible. Mais quel ironie, il ne faisait que de protéger une nouvelle proie. Ah les victimes entre eux se protègent, un regard vif de Tony, il repéra la cachette de sa future victime ! Ne pas laisser de trace, c'est ce qu'il avait appris dans ses années de meurtre derrière lui. Un autre rire sortit tout droit de plus profond des entrailles du nuage ténébreux qui voulait rependre la terreur dans ses victimes. Le chasseur amusé tenait sa tête dans ses gants, ses yeux froids ne quittaient pas le sabreur qui venait provoquer une sorte de défi. Il avait beau être fort, Tony pensait pouvoir toujours s'en sortir grâce à son vil instinct, rien ne pouvait le perturber. Mais un frisson vint parcourir son dos, pas un frisson de peur, ni de froid mais de douleur. En effet, l'adrénaline, qui masquait la souffrance du corps du jeune Toto, avait retombé un peu laissant apercevoir les dégâts qu'il avait reçu. Certainement des bouts de béton étaient entrés dans sa peau, une hémorragie interne qui formerait un gros bleu dans le bas du rein mais le plus grave était une sensation de fracture de l'une de ses cotes. Il comprit tout de suite qu'il fallait en finir vite !

La jambe vive, les respirations rapides, il fondait sur sa proie griffe au vent. Mais prendre un tel risque était insensé, incommensurable car il laissait plein d'ouverture, un contre et le combat était fini. Mais le combat était déjà fini, le mal de dos de Tony commençait à rogner toute sa concentration. Arrivé à la hauteur de l'adversaire, son dos se bloqua, il tombait vers l'avant irrémédiablement vers le tranchant de la lame qui ne demandait que sa chair pour se nourrir. Le bretteur n'avait qu'à finir le jeune psychopathe pour enfin pouvoir s'enfuir, Tony ne comprenait pas ce qu'il avait fait pour en arriver là... Il voyait le visage de sa mère s'enfuir au loin attendant le jugement de l'épéiste...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Modo: Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Modo: Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
334/400  (334/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   Dim 1 Mai - 21:42

La tension était à son comble, l'ambiance en devenait terrifiante. Cette sale ambiance qui ne se fit ressentir que dans le monde du futur contre l'épéiste talentueux Genkishi...Cette envie de meurtre sans sourciller et à la lame violente, voilà ce qu'était cet homme étrange qui ne prononça aucun mot depuis le début de la rencontre. Takeshi se mit entre l'aura et la jeune enfant pour qu'elle ne souffre nullement ou manque de souffle avec cette puissance. Quelques images défilèrent sous les yeux de notre protagoniste qui n'en revenait toujours pas d'être dans cette ambiance, dans ce combat alors qu'il ne faisait que rentrer d'une journée de cours tranquille, sans prétention avec l'intention d'aider son père dans le restaurant pour enfin regarder un match de baseball. En faisait-il trop? Est-ce que tous les garçons de quatorze ans prenaient autant soin des autres, combattaient ou encore donnaient leurs vies pour le prochain? Peut-être pas, peut-être faisait-il une bêtise mais en voyant le visage doux de cette enfant à bouclettes...Notre jeune Yamamoto ne put résister à l'envie de la protéger de son mieux. Vu que ce n'était qu'un simple fou furieux manquant de meurtre, aucune flamme ne sera produite pour l'attaquer. Il ne tuera personne aujourd'hui et n'en avait jamais l'intention...Il était fait ainsi et bien que Squalo le lui reprocha maintes fois, son esprit sera guidé dans cette optique.

Braquant sa lame en arrière après un instant de préparation mentale, l'esprit combattif du Vongola s'éveilla pour un arcane qui dévoilera toute sa puissance désormais. Une attaque provenant de son père pour protéger les gens dans le besoin, une technique qui n'est faite pour tuer mais pour sauvegarder la vie. Aucune hésitation ne pouvait être faite aujourd'hui car il connaissait la raison de ce combat maintenait. L'agresseur se jeta violemment sur l'épéiste de la pluie qui fit de même en ne se protégeant nullement, l'arcane qui venait d'être fait ne consistait à rien d'autre qu'un enchainement de coup formant une croix et ne constituait qu'une attaque. La nature était bien faite car cette technique née pour protéger un ami était ce que maitrisait le mieux Takeshi parmi tout l'ensemble du Shigure Souen Ryu. Surement qu'une partie de son caractère se reconnait dans cette vision de l'arcane et la situation s'y prêtait à merveille. Le regard braqué furieusement sur le jeune homme aux griffes ensanglantées, quelques mots prononcées ou plutôt murmurés comme à son habitude puis le prodige se produisit.

~~¤Shigure Souen Ryu, Hachi No Kata: Shinotsuku ame (Pluie Torrentielle)!¤~~


Dans le but de le faire voler à quelques mètres pour le mettre au sol, le Vongola ne prit pas de gants bien qu'en calculant la portée de sa lame pour n'atteindre que les points les moins grave. Cependant, durant l'exécution de cette arcane, Takeshi se rendit compte d'un phénomène qui permit la réussite totale de sa technique alors qu'il était dans une situation défavorable...L'homme venait de perdre ses moyens au dernier moment pour ne plus qu'accepter sa défaite dans une rapidité extrême. Squalo de la Varia, l'élite des tueurs, prit de sérieux dégâts lors de la réception des dommages alors un homme de constitution normale ne pût que se résigner à finir au sol. Heureusement pour lui, l'épéiste avait prit soin de ne pas le tuer pour qu'il puisse faire un point sur lui-même. Reprenant son souffle, notre héros eut un instant de faiblesse en titubant sur place...Son regard était dans le flou avec les blessures le lançant au possible surtout au niveau de l'épaule priant que cela n'affectera pas son quotidien de sportif. Que c'était ironique...Il y a quelques mois, notre jeune homme aurait tout accomplit pour ne pas se faire blesser et ainsi continuer sa passion mais aujourd'hui...Il n'hésite pas à se sacrifier pour ses amis et des inconnus. Tout cela grâce à Tsuna et les autres. Un instant de silence se forma...

La lumière des poteaux électriques se forma, surplombant la scène du combat sur la victoire d'un être affectueux mais encore bien ignare...Se faisant blessé pour ne pas attaquer l'autre. Seulement, la réalité rattrape vite les choses et voilà maintenant l'ouverture du rideau sur un lendemain différent. Le baseballeur s'approcha lentement de son ennemi puis lui jeta un regard léger avant de prononcer calmement derrière un petit sourire éternel:

"Je vais appeler une ambulance, ne t'inquiètes pas."

L'enfant se réfugia dans les bras de son héros tout en suivant les consignes prodiguées par ce dernier afin que tout le monde soit guéri. Evidemment que ce n'était pas la meilleure scène à voir pour une gamine de cette âge, tout de même plus âgée que Reborn dans l'esprit de notre héros...Cependant, aux larmes qu'elle versait en se dirigeant vers ses bras, Takeshi comprenait toute l'adrénaline qu'elle cumula pendant ces minutes horribles. Afin de ne pas perturber son cursus de collégien modèle (ou pas), Yamamoto se dirigea lentement vers une ruelle avoisinant le lieu du combat...Permettant ainsi de laisser ce tueur dans sa solitude ainsi que ses blessures pour réfléchir à ses actes...Enfin, tout ceci n'était que les pensées de notre héros qui ne se doutait encore de rien du tournant sur cette affaire...C'est ainsi qu'il lui tourna le dos en s'en allant lentement et craignant le sermon de son père ainsi que des amis gardien à l'hôpital.

________________
~~¤Shigure Souen Ryu Style¤~~

Ps: Si question de modération, Mp Jirô. Pour le flood c'est Kojiro et sur toutes questions sur Tifa, c'est Yama'. Vous êtes prévenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sword Of Pain [Flashback][Pv: Tony Kuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Les rues et ruelles-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit