Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Ven 18 Fév - 12:09

C'était une journée pluvieuse. Les habitant de Namimori qui faisaient leurs courses semblaient pour la plupart contraint à rester sous le couvert du centre commercial dans lequel il faisait plus sec en attendant que ne se calme le déluge à l'extérieur. Comme beaucoup de monde, Hayato marchait en portant un sac de provision. Il avais été contraint de sortir par ce temps de chien pour remplir son frigo car cela faisait déjà quelques jours qu'il mangeait des nouilles instantanées et il commençait à ne plus pouvoir voir la boite sans se sentir mal. Il savait que sa maison se trouvait bien loin du centre commercial. Trop loin pour pouvoir y aller sans risquer d'attraper une pneumonie.

Contraint de rester dans le centre commercial un moment, il se surprit à prier de ne pas tomber sur un imbécile de joueur de baseball ou d'un boxeur sans cervelle. Le pire des cas aurais été de tomber sur la vache débile, mais il pensait que la mère du Juudaime ne le laisserait surement jamais sortir par un temps pareil. Il se demanda alors ce que pouvait faire le Juudaime. Levant un peu la tête alors qu'il marchait il essayait de s'imaginer le Juudaime portant un grand costume d'un noir de jaix, sa cape sur les épaules, le regard dans le lointain et disant que jamais il n'avais eu un bras droit si serviable que Gokudera. Il s'imagina alors se tenant un peu en retrait du Juudaime, l'air digne et fier, nommé bras droit officiel du dixième parrain de la famille Vongola.

Un choc le sortis soudain de sa rêverie. Il venait de percuter une personne qui ne marchait pas. A bien regarder, elle était même en train d'admirer quelque chose. Passant devant, il put apercevoir un pianiste au milieu d'une petite place dans le centre commercial. Celui-ci faisait un morceau des plus simpliste, mais était applaudit comme s'il avais interprété un opéra. Gokudera laissa échapper un rire qui n'échappa pas au musicien. Celui-ci se tourna, brusqué, et lança d'un ton fier.


"Je vous ai entendu rire, jeune homme! Montrez nous donc s'il est si facile de jouer ainsi."

Gokudera haussa les épaules. Il n'avait rien de mieux à faire de toute façon, et rabaisser le caquet de ce prétentieux ne pouvait que lui faire passer agréablement le temps. Il s'assit au piano sans un mot et commença à faire des gammes. L'homme, d'une cinquantaine d'années bien tassées, ricana en murmurant que des gammes n'allaient pas l'impressionner. Entendant cela, Gokudera se mit à jouer un morceau qu'il n'avait pas joué depuis son enfance. Le son du piano résonna dans le centre commercial malgré les bruits environnants, s'élevant dans les airs et englobant tout dans un halo de note. Gokudera, lui semblait être entré dans un stade de concentration qui ressemblait beaucoup à celui qu'il avait lorsqu'il résolvait des théorèmes compliqués, et ce sous les yeux médusés du pianiste.


[[HRP]] Voici la musique jouée par Hayato



[[/HRP]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Ven 18 Fév - 14:57




    Courant dans les rues presque désertes de présences humaines du fait de la pluie torrentielle qui s’abattait sur Namimori, Chrome se précipitait vers le centre commercial, cherchant à l’atteindre le plus vite possible. Surprise par l’averse alors qu’elle prenait le chemin des magasins pour faire les courses, elle était désormais complètement trempée. Atteignant finalement l’entrée des galeries, elle reprit son souffle, mains sur les genoux et corps penché en avant. Froide comme la glace et son uniforme de Kokuyo gorgé d’eau, la jeune fille faisait peine à voir, avec ses cheveux trempés et ses mains gelées. Elle se secoua tel un chien mouillé, habitude prise à force de voir Ken faire, et frotta ses bras pour tenter de se réchauffer. Peine perdue, il ne restait plus qu’à faire ses courses dans cet état et espérer ne pas tomber malade demain …

    La Gardienne de la Brume entreprit donc d’aller acheter quelques paquets de chips, tablettes de chocolats et sandwichs en boîte pour elle et ses deux compagnons. Les commerçant la regardait un peu bizarrement, mais elle n’y prêta pas la moindre attention, préférant jeter un coup d’œil désespéré à son porte – monnaie fort peu rempli à son goût. La fin de mois allait être rude …

    Faisant marche arrière après avoir payé ses achats, sacs de courses en main, la Dokuro s’approcha de la sortie mais constata qu’il pleuvait toujours. Impossible de rentrer à Kokuyo pour le moment, le trajet était trop long et elle avait déjà pris assez d’eau sur la tête pour aujourd’hui. Lissant une mèche de cheveux méthodiquement entre ses doigts, Chrome décida d’explorer un peu le centre commercial, n’ayant plus rien d’autre à faire que de passer le temps en attendant la fin de l’averse. Elle erra un peu entre les étalages, regardant avec une certaine envie les vêtements neufs et rougissant après avoir constaté les prix. Elle secoua la tête. Sa tenue était très bien ! Elle n’avait besoin de rien ! Rebroussant chemin, elle s’apprêtait à rejoindre le coin cafétéria quand un attroupement attira son attention malgré elle. Un pianiste faisait quelques démonstrations, assez simplistes avouons – le. Loin d’elle l’idée de le rabaisser, mais à l’époque où elle était encore Nagi, elle avait reçu quelques leçons de piano. Ça remontait à loin maintenant, et elle n’avait pas pratiqué depuis. Et elle n’en avait pas particulièrement le désir, puisque le souvenir de ces leçons était liés à une époque désagréable de sa vie. Même si la musique en elle – même avait été quelque chose de très agréable et reposant pour elle.

    Soudain, elle entendit le pianiste se stopper et s’adresser à un jeune homme qu’elle ne voyait pas, sa vue étant bouchée par les personnes devant elle. Se faufilant habilement entre deux corps, Chrome cligna des yeux, surprise.


      « C’est …. L’homme à la Tempête … Gokudera Hayato – san ? »



    Elle ne s’attendait pas à la croiser dans ce genre d’endroit. Elle l’observa alors qu’il commençait à jouer. C’était une mélodie incroyablement plus complexe, et la borgne suivait avec une certaine forme de fascination les doigts du Gardien qui se déplaçaient avec efficacité sur les touches. Gokudera semblait entrer dans son monde, un monde qu’il connaissait visiblement par cœur. Jamais elle n’aurait soupçonné ce genre d’aptitude chez ce jeune homme si dévoué envers le Boss, et en même temps très loup solitaire. Restant debout devant la scène, ses cheveux gouttant, Chrome resta là, écoutant son homologue de la Tempête.



    Spoiler:
     




________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Dim 20 Fév - 16:55

La musique jouée par le Hurricane Bomb résonna, faisant venir d'avantages de gens autour du jeune homme. Alors qu'il jouait avec une intensité si forte qu'elle était presque perceptible sur son visage, il s'imaginait encore jeune jouant du piano dans la grande résidence de la famille Gokudera. Les placements de ses doigts alors qu'il jouait se faisaient avec une sorte d'habitude qui ne l'avais jamais vraiment quitté depuis qu'il avait cessé de jouer. La pianiste avait quand à lui le regard vide. Ses yeux semblaient tenter de suivre les mouvements d'Hayato sur le clavier.

Au moment exact où il finit de jouer, les souvenirs qu'il venait de revoir éclatèrent dans son esprit comme une bulle de savon, disparaissant de nouveau pour le ramener à son monde actuel. Un monde dans lequel sa mère ne se tenait plus à coté du piano. Il se releva, la tête baissée un instant, essayant de rassembler ses esprits, puis il regarda autour de lui un moment. Un grand nombre de gens le regardait, et plusieurs se mirent à applaudir sa performance. Hayato fut alors totalement ramené à la réalité, puis dans la foule il crut voir un visage qu'il reconnaissait. Il se tourna alors rapidement vers le pianiste et lança d'un ton dans particulière fierté, comme s'il disait une banalité.


"C'est comme ça qu'on joue. La prochaine fois assure toi d'avoir un répertoire bien rempli avant de te prendre pour un virtuose."

Il ramassa son sac à provision, puis se dirigea vers le visage connu qui se trouvait parmis les badauds. Il arriva finalement devant la jeune fille de la brume: Chrome Dokuro. Il jeta alors un rapide coup d'oeil à ses courses à elle et soupira un peu.

"Ah c'est toi. Salut. T'es là pour tes courses toi aussi? Tu... Je suppose que tu as entendu, hein...?"

Il ne savait pas trop quoi faire ou dire. Il se disait que discuter ferait peut-être passer un peu le temps jusqu'à ce qu'il puisse retourner chez lui. Il se disait aussi que si le Juudaime lui faisait confiance, il pouvait probablement tenir une petite conversation avec elle. D'ailleurs en y repensant il se souvint de la première fois qu'il l'avait vue... elle avait fait une bise au Juudaime!

Bien qu'il ne l'ait jamais vraiment portée dans son coeur, il n'avait rien de concret à lui reprocher. Elle n'avais jamais rien tenté de bizarre ou de dangereux à l'égard du Juudaime. Il semblait même tenir plutôt à elle. D'ailleurs à part le fait qu'elle puisse faire venir Muduro, il n'avait rien à lui reprocher du tout. Du coup il tenta de paraitre amical... il savait que le Juudaime serait content s'il voyait ça, et puis il devait tout de même assumer son titre de Bras droit du Juudaime.


"Tu mange que ça? T'es sure que ça ira? Faudrait pas que tu tombe malade ou autre chose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Lun 21 Fév - 11:05



    Photobucket


    En même temps que les doigts d’Hayato ne se stoppaient dans leur danse, Chrome quitta la sorte de bulle dans laquelle elle s’était inconsciemment enfermée, n’entendant plus rien d’autre que la mélodie que jouait le Gardien de la Tempête. Il y avait dans sa manière de faire une certaine émotion, qui laissait perplexe la jeune fille. Elle se rendait compte que, bien sûr, elle ignorait beaucoup de ses homologues Vongola, mais là, elle venait de découvrir quelque chose qu’elle n’aurait soupçonné chez l’italien fumeur. De ce qu’elle connaissait de lui, Gokudera était une personne impulsive, qui prenait vite la mouche et s’embrassait telle la Tempête dégénérescente. Pourtant, il avait aussi un dévouement presque excessif et une admiration sans bornes pour le Boss. D’une certaine façon, la Dokuro admirait les autres Gardiens, lui y comprit. Elle admirait la force d’Hibari, enviait la bonne humeur de Yamamoto et était impressionnée de l’énergie de Ryohei. Quant à Gokudera, elle appréciait sa façon désinvolte de prendre soin des autres, malgré son détachement.

    Sortie de ses pensées par la voix de ce dernier justement, elle hésitait sur la conduite à adopter. Devait-elle aller le saluer ? Ou bien s'éloigner ? Il ne semblait pas vraiment la porter dans son cœur, sachant qu’elle était liée à leur ancien ennemi, Mukuro, et si ses souvenirs sont bons, il n’avait pas non plus aimé sa façon … particulière de remercier le Boss. Il n’y avait pourtant rien de mal à faire un baiser sur la joue ... Chrome n’eut toutefois pas à chercher plus longtemps, car elle pût voir le Gardien de la Tempête s’approcher de lui-même vers sa silhouette chétive. Une fois face à elle, il lui paraissait soudainement plus grand, la dépassant bien d'une tête. Il la salua en soupirant, lui demandant si elle avait entendue. L’illusionniste rougit un peu et hocha la tête en baissant un peu la tête, craignant d’avoir fait quelque chose de mal. Elle n’aurait pas dût l’entendre jouer ? Relevant la tête, elle lança avec hésitation.


      « Bonjour … Gokudera – san. C’était très beau. » Fit-elle en référence à ce qu’il venait de jouer. « Désolé, si je te dérange. »



    Suivant son regard jusqu’à son sac de courses, elle se frotta la nuque avec une certaine gêne. Effectivement, le sac était bien vide et ce n’était pas ce qu’on pouvait appeler des produits très sains. Et encore, ça c’était pour trois ! Toutefois la fin de sa phrase l’étonna. S’inquiétait-il de sa santé ? Non probablement pas vraiment, c’était surtout que si elle était malade et que le Boss l’apprenait, il s’inquièterait. Car le Boss était ainsi, c’est ce qui faisait de lui ce Ciel si chaleureux.


      « Ça ira, de toutes manières, je n’ai pas beaucoup d’argent … »





________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Mar 22 Fév - 19:53

Chrome demanda si elle avait bien fait ou non d'entendre cette musique. Gokudera rougit un peu, regardant ailleurs en frottant l'arrière de son cou.

"Pas la peine de t'excuser... j'ai pas grand chose à faire avant que la pluie cesse..."

Chrome semblait plutôt peu confiante, comme à son habitude. Elle semblait aussi plutôt chétive, certes, mais cela ne changeait pas grand chose non plus. Jetant un bref coup d'oeil à sa montre, Gokudera soupira. Il jeta alors un oeil vers l'une des portes du centre commercial, et vit la pluie qui tombait toujours avec force. Il jeta alors un regard vers Chrome. Il devait agir en Bras droit des Vongola, et puis le geste qu'il allait faire ferait surement plaisir au Juudaime.

"Ecoute... allez, viens, je te paye un truc à manger... J'ai pas confiance en Mukuro... mais le Juudaime te fait confiance et puis tu es un gardien aussi, alors... si t'as rien à faire après manger on pourra se balader et causer...

Après tout, c'était l'occasion. Pour une fois qu'elle ne se baladait pas avec son ami taciturne et son excité il aurait peut-être l'occasion d'en apprendre un peu plus sur elle. C'était une manière de connaitre un peu son interlocuteur, une sorte d'enquète, mais c'était aussi sa manière détournée d'apprendre à connaitre quelqu'un. Lui qui n'avait jamais vraiment noué de relations malgré ce que le Juudaime lui demandait, il fallait bien qu'il commence quelque part.

Alors Hayato regarda une nouvelle fois le sac à provision de la jeune fille. Il était si vite que cela faisait presque peur. Il se demandait comment elle faisait pour tenir debout en survivant uniquement avec ce genre de nourriture. Cela expliquait surement son apparence chétive et frêle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Jeu 24 Fév - 16:47



    Photobucket Photobucket


    Le regardant rougir à son tour en détournant les yeux, l’air gêné, Chrome ne pût s’empêcher de le trouver mignon. Lors de ses entraînements dans le futur pour le Choice, qu’elle pratiquait en compagnie de Bianchi, cette dernière lui avait parfois parlé des côtés « adorables et enfantins » d’Hayato. Sur le coup elle n’avait pas compris, mais maintenant, elle voyait un peu mieux ce que la grande sœur avait voulu dire. La Dokuro eut une ébauche de sourire, timide et hésitant mais surtout amicale et sincère. La suite en revanche, l’étonna quelque peu. Elle ne s’attendait pas à se faire … inviter par le Gardien de la Tempête. Certes ils étaient tous les deux bloqués à cause de la pluie, et étant collègues, ils se devaient d’avoir une bonne entente mais même. La jeune fille pût entendre le rire caractéristique de Mukuro dans sa tête, alors que le prisonnier lui soufflait quelque chose à l’esprit. Elle rougit, et se tourna avec curiosité à Gokudera.


      « C’est … un rendez – vous ? » Demanda – t – elle en toute innocence, sans se douter de l’effet que sa phrase pourrait bien provoquer.



    …. Faudrait vraiment qu’elle apprenne certaines petites choses sur les relations sociables. Haru et Kyoko lui avait permisses de faire quelques progrès en la matière certes, mais … En même temps, même à l’époque où elle était Nagi, l’illusionniste n’avait pas vraiment fréquenté de filles et encore moins de garçons de son âge. Elle n’avait donc jamais eut de rendez – vous amoureux et tout le reste. La demoiselle n’était en somme toute qu’une innocente petite vierge pas trop effarouchée, mais avec un pervers joueur abrité au fond de son esprit. Hahem. Quoiqu’il en soit, rendez – vous ou non (et c’était plutôt non d’ailleurs, mets-toi ça dans la tête Chrome !), la borgne acquiesça, le rose aux joues. C’était une occasion de connaître mieux Hayato et peut – être même de se rapprocher de lui. C’est quelque chose qui lui tenait à cœur.


      « Merci Gokudera – san. Je serai contente de passer un peu de temps avec toi. »



    Innocente et sincère, et peut – être un peu naïve. Trop même.




________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Sam 26 Fév - 1:54

Une chose surpris le jeune homme. Chrome Dokuro parla d'un rendez vous! Si Gokudera avais été en train de manger ou boire il se serait surement étouffé sur le coup. Le rougissement de ses joues était si fort qu'il ne semblait pas pouvoir devenir plus rouge. Il s'apprêta à corriger cette erreur, mais Chrome reprit la parole pour lui dire qu'elle acceptait. Hayato fut alors confronté à un problème intérieur. Le fait qu'elle ait accepté était une chance pour lui et il voulait vraiment devenir plus proche de son rôle de Bras droit. Ne sachant pas si elle allait accepter après qu'il se soit corrigé, et se doutant même que du fait de sa timidité elle se sentirait honteuse d'avoir fait une erreur et pourrait s'en aller, Gokudera ne dit rien, et se contenta de la diriger vers un petit restaurant non loin.

En arrivant devant le commerçant, il le vit sourire et pensait avoir déjà vu sa tête quelque part. Ils entrèrent, et une serveuse leur demanda combien ils étaient avant de les diriger vers une table tout juste nettoyée. Alors Gokudera sentit une main le saisir et fut surprit. Alors que la serveuse dirigeait Chrome vers sa table, le patron de l'établissement sourit.


"Monsieur, j'ai adoré votre petit récital de tout à l'heure. Vous avez attiré plein de clients dans le quartier à l'heure la plus propice aux affaires. Donc pour vous remercier je vous offre le dessert."

Le jeune garçon haussa les épaules avant d'aller s'assoir à la table qui leur était assignés en lui disant de faire ce qu'il voulait. Il se disait que ça allait surement faire des histoires, mais il n'avait pas vraiment le choix... et puis c'était toujours ça de moins à payer. Alors qu'il s'asseyait, il remarqua être à l'une des meilleurs places de l'établissement et un coup d'oeil rapide vers le patron lui confirma ses craintes, ils n'avaient pas été placés là par hasard. Le type très maniéré lui fit un petit clin d'oeil qui lui fit froid dans le dos. La table, en elle même, était bien orientée. Elle se situait sur le coté du restaurant, mais un petit mur l'isolait un peu du reste de la salle, faisant de cette table la préférée des couples pour son coté privé. Gokudera jeta alors un oeil sur la carte des menus.

"J'ai dit que je t'invitais, alors fait toi plaisir et prends un truc qui te tienne plus au corps que tes barre de céréales habituelles..."Lança le garçon de la tempête. Il se disait que quoi qu'elle choisisse la note serait moins salée grâce à l'offre généreuse du patron. Cependant Gokudera se disait que cela ressemblait de plus en plus à un rendez vous galant, et cela le rendait plutôt mal à l'aise. Il tentait cependant de ne rien laisser transparaitre et de garder son coté détaché habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Mer 2 Mar - 17:40



    Photobucket Photobucket


    A peine eut – elle soulignée en toute innocence et parfaite non – connaissance de cause que cette invitation ressemblait à un rendez – vous amoureux, Chrome pût admirer la magnifique couleur écrevisse que prit le visage de l’italien. Ce n’était donc pas ça ? Et voir le Gardien de la Tempête rougir autant était assez surprenant. Même si le rouge lui allait bien, compte tenu de sa flamme …. Bref. Ne s’interrogeant pas beaucoup plus longtemps sur l’erreur qu’elle venait de dire à haute voix, la Dokuro emboita le pas à son homologue, devant faire de petites enjambées rapides pour pouvoir rester à sa hauteur et marcher au rythme du jeune homme. Il l’entraîna vers le restaurant le plus près, sans un mot. L’adolescente leva les yeux vers l’enseigne, admirant les lumières un peu tape-à-l’œil qui devaient attirer les clients. Ça faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas mit les pieds dans ce genre d’établissement. Lorsqu’elle était Nagi, et les rares fois ou sa mère et son beau – père daignaient la prendre avec eux lorsqu’ils sortaient, elle se retrouvait dans des établissements chics et à la nourriture délicieuses hors de prix. Maintenant, avec Ken et Chikusa, c’était déjà difficile de manger tout les jours …. Quoiqu’il y a bien cette fois ou elle avait pût manger des ramens en compagnie de Kawahira Oji – san. Faudrait qu’elle y retourne d’ailleurs un jour pour essayer de revoir l’étrange homme à lunettes. Devrait – elle dire au Boss, Gokudera – san et les autres qu’elle avait d’ailleurs rencontrer leur sauveur mystérieux du futur dans cette époque ? Non. Kawahira avait précisé que c’était leur petit secret, elle le respecterait.


      « Mademoiselle ? Veuillez me suivre s’il-vous-plaît ? »

      « Eh ? Ah … Oui … »



    Toute à ses pensées, elle n’avait pas vue la serveuse s’approcher d’elle. Tournant la tête pour chercher les cheveux argentés qui n’étaient plus près d’elle, Chrome constata que Gokudera discutait avec un autre homme, visiblement le patron du restaurant. Elle se laissa guider jusqu’à une table se situant sur le côté, un peu isolée du reste de la salle. Ce qui arrangeait un peu l’illusionniste, pas très à l’aise dans la foule. En revanche elle ne comprit pas le sourire en coin et le clin d’œil complice de la jeune serveuse qui la faisait asseoir. Et encore moins la suite de la phrase.


      « Ici vous serez tranquilles, vous et votre compagnon ! »



    Compagnon ? Les joues de l’adolescente s’empourprèrent. Décidément tout le monde s’y mettait ! Elle remercia la serveuse d’un signe de tête poli tandis que cette dernière s’éloignait et que l’italien caractériel la rejoignait, nonchalant et détaché, comme à son habitude. Il lui intima de prendre ce qu’elle voulait. C’est sûr que les barres chocolatés et les paquets de chips, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux … Jetant un petit coup d’œil à la carte, elle se dit que malgré les paroles d’Hayato, elle n’allait pas non plus prendre quelque chose de cher. C’était déjà généreux de sa part de lui payer à manger. Lorsque la serveuse revint, elle demanda donc d’une petite voix un plat de curry japonais, puis se tourna vers le jeune homme.


      « Encore merci Gokudera – san … C’est très gentil. »



    Et surprenant d’ailleurs. Elle n’aurait jamais imaginé ça de sa part. Alors, un peu méfiante, elle demanda tout de même, histoire d’être sûre :


      « Tu sais … Si c’est le Boss qui t’a demandé de faire des efforts … Ne te sens pas obligé non plus … »



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Dim 20 Mar - 22:31

L'italien avait commandé un Okonomiyaki, plat japonais. Ce n'était pas de la grande gastronomie, mais il n'avais pas vraiment envie de quelque chose de trop compliqué.

Hayato s'attendait un peu à ce qu'elle dise ça. En un sens elle n'avait pas tord, le Juudaime, serait content d'apprendre que Gokudera tentait d'être moins distant vis à vis des autres, mais d'un autre coté il se disait que d'adhérer à ce genre de choses ne mettrait pas vraiment Chrome à l'aise. Après tout, le Juudaime ne lui avais jamais demandé de faire quoi que ce soit du genre d'inviter Chrome à manger. C'est donc avec son air dégagé habituel qu'il répliqua.


"Le Juudaime ne m'as rien demandé du tout... C'est mon rôle de Bras droit de m'assurer que tout le monde aille bien... et pour une meilleur cohésion du groupe il vaudrait mieux qu'on soit unis... et puis tu ne nous à rien fait, Toi."

L'italien avais presque involontairement accentué le mot Toi comme s'il avais voulu que Rokudo Mukuro l'entende. Après tout il n'avait vraiment rien à lui reprocher, à elle. Elle avait toujours combattu pour le Juudaime et s'était acquitté de sa tache avec un certain brio pour la majeure partie. Le reste avais été laissé à Mukuro. Même si Gokudera haïssait le prisonnier il n'avait encore aucune raison valable d'en vouloir à la jeune fille. Mais sachant qu'elle était relativement liée à Rokudo Mukuro le Hurricane Bomb ne s'attarda pas sur le sujet pour ne pas la mettre mal à l'aise.

"Sinon les deux autres qui vivent avec toi ils vont comment?"

Hayato n'en avait pas grand chose à faire de ces deux là, à vrai dire il ne les portaient pas non plus dans son coeur ces deux là, mais il fallait bien trouver un sujet sur lequel elle pouvait discuter. Il savait qu'elle vivait toujours recluse, et donc que l'actualité du moment ce n'était pas vraiment sûr qu'elle puisse en savoir long et cela l'aurait étonné qu'elle sache quoi que ce soit sur les événements surnaturel dont Gokudera était fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Lun 28 Mar - 7:46



    Photobucket Photobucket

    La serveuse repartie une fois les commandes passées, et les deux Vongola se retrouvèrent donc tranquilles pour discuter un peu. Certes Chrome n’était pas une personne qu’on pouvait qualifiée de « bavarde » et encore moins de « sociable », mais d’un autre côté, Gokudera avait aussi un côté un peu loup solitaire. D’ailleurs ce dernier avoua l’inviter non parce que le Dixième du Nom lui avait explicitement demandé de le faire, mais parce qu’il le voulait bien. La jeune fille baissa les yeux en rougissant légèrement, colorant la peau d’albâtre de son visage de délicates tâches rosées. Mine de rien, les mots du Gardien de la Tempête l’avaient tout de même touchés. Elle aussi avait envie de voir le groupe un peu plus unis, et souhaitait se rapprocher des autres Gardiens maintenant qu’elle se sentait plus à l’aise grâce aux filles et au jeune Sawada, après toutes les aventures qu’ils avaient déjà vécues. D’ailleurs, Gokudera et Yamamoto avaient tentés de la sauver lorsque, fortement affaiblie par le Death Heater, Mammon et son compagnon Varia Belphegor l’avaient littéralement prise en otage … Bon, ils s’étaient faits avoir en beauté par les illusions de l’Arcobaleno et c’est Ryohei qui avait finalement dû sauver tout le monde, mais le geste était toutefois présent, et c’était ça l’important !

    Intérieurement, la Dokuro pouvait entendre par instant fugace le rire léger et un tantinet moqueur de Mukuro, qui bien qu’il ne se manifestait pas et laissait faire le cours des choses, suivaient la conversation avec intérêt. Visiblement, le prisonnier trouvait tout cela fort amusant. Il savait parfaitement qu’Hayato ne le portait pas le moins du monde dans son cœur et c’est ce qui à ses yeux, rendait la chose plus drôle encore. Un moment, Chrome craignit même que l’illusionniste ne s’empare de son corps pour faire une petite apparition brumeuse dont il a le secret, mais elle se rassura en entendant sa voix lascive résonner dans son esprit : « Ma douce Nagi, j’ai sommeil, je te laisse donc avec ce bruyant chien de garde. Profite bien. » …. Connaissant le Rokudo, ces deux derniers mots devaient signifier quelque chose comme « laisse-moi des souvenirs très amusants que je me divertisse un peu à mon réveil. ». Peu importe, le concerné la sortit justement de sa communication télépathe en demandant des nouvelles des compagnons de la jeune fille.

      « Ken et Chikusa ? Ils vont bien … Même si Ken râle sans arrêt pour tout et n’importe quoi … »


    En même temps, les seuls moments où il ne s’énervait pas celui-là, c’est quand Mukuro faisait ses petites apparitions. Et encore … Sur ce, la serveuse revint avec leurs plats respectifs, et intérieurement, la Gardienne de la Brume salivait déjà devant l’assiette chaude et semblant très appétissante qui se trouvait sous son nez. Elle remercia encore une fois son homologue de la Tempête de l’avoir invité, suivit d’un « Itadakimasu » du bout des lèvres. Tout en savourant la première bouchée, elle se souvint que le bébé au Fendora, Reborn – san, était venue lui parler de cette fameuse Cérémonie de Succession, et d’une famille qui avait vraisemblablement fait amis avec le Boss et les autres du Collège de Namimori. D’ailleurs elle-même avait fait connaissance d’un des Shimon, et la rencontre avait été un peu bizarre à son goût. Ce …Katou Julie avait quelque chose de dérangeant et ses intentions n’étaient pas très clairs, ni probablement très saintes. En même temps, ses propos avaient eu de quoi faire rougir la jeune vierge qu’elle est. Elle décida d’aborder le sujet avec Hayato.

      « Ano …. Gokudera – san, tu sais, Reborn-san m’a parler de la Cérémonie … Pour le Boss. C’est une bonne chose, du moins je pense … » Elle savait en même temps que Tsuna n’avait jamais été très volontaire pour cette histoire de Succession « Qu’à dis le Boss ?»


    Chrome, saches qu’aborder le sujet du statut de Parrain des Vongola avec Hayato, c’est comme lâcher une bombe. Parce que « le Juudaime, c’est le plus fort et c’est le meilleur et si tu ne penses pas ça, je t’explose ! »



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Sam 2 Avr - 10:24

Gokudera resta indifférant durant le temps où elle parlait des deux types avec qui elle vivait, ou plutôt les deux types qui l'exploitaient. Il fit un petit "Itadakimasu" poli puis lorsque le sujet changea vers la cérémonie, Gokudera sentit une sorte d'énergie venue du fond de son âme. Il commença à manger son plat en lançant d'un air fier.

"Evidemment que c'est une bonne chose! Le Juudaime va bientôt devenir le nouveau parrain officiel de la famille Vongola, et marquera la dixième génération de son courage et de sa force! Il n'y a que lui qui puisse succéder à ce poste. Et ensuite je montrerais mes qualités de bras droit et protégerais le parrain et la famille de ma vie et~...!"

Gokudera se stoppa, s'étouffant à moitié en faisant sa tirade. Dans un mouvement rapide il attrapa un verre d'eau et l'engloutis en quelques gorgées. Son visage avais déjà pris une teinte rouge du fait du manque d'air. Toussotant un peu, il posa le verre sur la table en reprenant son souffle. Ensuite il regarda Chrome avec des yeux encore un peu rouge de larmes.

"Avalé de travers... Enfin c'est une bonne chose, quoi..."

Bien que ce n'était pas un moment des plus glorieux pour le futur bras droit de la famille Vongola, il se surprit à l'imaginer en rigoler, mais se douta que cela lui aurait surement fait plus peur qu'autre chose.

Afin de chasser cet incident de sa mémoire, il tenta un changement de sujet. Il fallait qu'il trouve quelque chose auquel Chrome pourrait s'intéresser, quelque chose de bête et de bateau, de stupide, de hasardeux ou d'aléatoire pourvu qu'elle s'y intéresse un peu. Et le seul sujet qui lui vint en tête fut...


"Et sinon, t'aime le piano?"

Hayato se maudit d'avoir sorti un sujet que lui même n'était pas sur de pouvoir suivre. Il se demandait même s'il n'aurait pas mieux fait de continuer de s'étouffer pour ne pas sortir une autre débilité, mais il ne voulait pas que ne s'installe un silence dans cette conversation. Vu que Chrome était timide ce n'était surement pas elle qui lancerait un sujet de conversation. En tout cas, maintenant le sujet était lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Dim 10 Avr - 9:51



    Photobucket Photobucket

    Sans qu’elle ne comprenne vraiment cette soudaine énergie, cet engouement qui prit le Gardien de la Tempête, Chrome pût voir ce dernier s’enflammer sitôt le thème des Vongola et surtout du Decimo aborder. Surprise, elle l’écouta débiter ses éloges sur leur Boss, s’arrêtant même de manger. Elle avait déjà eu l’occasion de voir comment Gokudera devenait soudain si expansif dès que le sujet touchait de près ou de loin à Sawada Tsunayoshi, mais décidément … Il était d’un dévouement et d’une fidélité à faire pâlir de jalousie tous les Parrains de la Mafia. Intérieurement, l’illusionniste retint un petit rire. Pas moqueur, non certainement pas, mais plutôt, agréablement amusé. Hayato lui faisait penser à un chien-loup, à la fois très attaché à son supérieur, et en même temps, agressif et méfiant envers toutes autres personnes.

    Soudain le jeune homme se mit à tousser, stoppé dans sa tirade et surprenant son interlocutrice, qui pût voir son visage virer rapidement au rouge. S’étouffant à moitié, le Gardien de la Tempête but une longue rasade, alors que la Dokuro paniquait un peu, inquiète de le voir en train de s’asphyxier. Elle se pencha en avant sur la table tout en se relevant légèrement.

      « Go … Gokudera - san ?! Est-ce que ça va aller ? »


    Elle soupira de soulagement en le voyant retrouver peu à peu des couleurs normales et se rassit, un peu confuse d’avoir ainsi élevée la voix. Enfin, élevé la voix … Elle n’en était pas non plus à aboyer comme le fait Ken à tout bout de champs ! Reprenant ses baguettes, elle enfourna une nouvelle bouchée de riz, laissant son homologue Vongola se reprendre. De nouveau de but en blanc, comme il l’avait fait précédemment en demandant des nouvelles des acolytes de Mukuro et d’elle-même, il la surprit en abordant soudain le sujet du piano. Pourtant il avait eu l’air assez gêné de découvrir qu’elle l’avait écoutée joué, elle en avait déduit que c’était une affaire personnelle. Elle eut un petit sourire en coin.

      « Hum … J’aime bien oui, la mélodie à quelque chose d’apaisant. Et … C’était beau ce que tu jouais. »


    Elle hésita un instant à continuer et se mordilla la lèvre, habitude qu’elle avait prise lorsque ne savait pas trop sur quel pied danser. Personne parmi les Gardiens, à l’exception bien évidemment du Rokudo, ne connaissait son passé. Certes ils avaient appris qu’elle avait perdu une grande partie de ses organes dans un accident, mais elle n’avait jamais parlé de sa « famille » ou même de son ancien prénom. Elle n’aimait pas beaucoup parler de sa vie d’avant, qui n’avait pas été des plus joyeuses. Pourtant, si Hayato avait pût engager le sujet sur quelque chose qui semblait le déranger sans qu’elle ne comprenne vraiment pourquoi, elle pouvait peut-être en dire un peu plus. Juste un peu …

      « En faîte, quand j’étais plus jeune, ma … mère » Le mot se coinça dans sa gorge, douloureux. « a tenue à ce que j’apprenne à jouer d’un instrument … J’ai fait un peu de piano, mais c’était il y a plusieurs années … »


    Elle prit une nouvelle bouchée, chassant le souvenir de cette femme qui avait refusée de sauver de la mort son propre enfant par simple soucis esthétique.



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Jeu 14 Avr - 14:02

La discussion semblait un peu dans une impasse. Hayato avais compris que la jeune fille ne voulait pas vraiment en dire plus sur son passé, et puis après tout qui pourrait l'en blamer. Lui aussi avais bien passé une longue partie de sa vie à haïr son propre père. Il n'avais pas non plus trop de raisons de s'étaler sur sa propre enfance.

Le repas continua donc sans un bruit durant quelques minutes, puis lorsque les assiettes furent vidées, la serveuse reparut avec un sourire si radieux qu'elle en cacherait le soleil.


"Le repas vous plait? Nous vous apportons la suite sous peu."

Elle débarrassa Gokudera fut pris d'un doute. Le genre de doute qui vous fait penser que les choses sont déjà hors de contrôle sans que vous ne le sachiez, mais que ce ne soit pas près de s'arranger. Son coeur alla rejoindre sa pomme d'adam lorsqu'il la vit reparaitre avec une magnifique et succulente tarte aux fruits rouges. La pâte formait un large coeur et les fruits étaient placés de manière harmonieuse sur la tarte. Hayato, estomaqué, ne comprenais pas comment il avais pu en arriver là. Il regarda dans la direction du patron qui se tenait non loin. Celui-ci lui fit son plus large sourire et un clin d'oeil qui fut perçu par la moitié des clients du restaurant. Une pulsion meurtrière envahis le jeune italien mais la serveuse repartit aussi vite qu'elle était venue en sifflotant un léger. "De la part du jeune homme." suivi d'un clin d'oeil à Chrome qui donne à Hayato une envie folle de faire exploser la salle à grand coup de dynamites avant de repartir aussi vite qu'elle était venue.

Sous le choc, Hayato devait quand même corriger la plus grosse erreur d'interprétation de sa vie. Le coeur battant à tout rompre il tenta de balbutier.


"Ce... C'est pas... enfin... je... Parle de ça à personne, okay?"

C'était pire que ce qu'il pensait. Non seulement il n'avais pas résolu le problème mais le choc semblait l'avoir rendu incapable de mettre les choses au clair. Il était vraiment mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Mar 26 Avr - 9:02




    Gokudera n’ajouta rien à la fin de sa phrase, plongeant plutôt le nez dans son assiette. Il semblait être assez en mesure de comprendre qu’elle avait de l’animosité envers sa famille, et que dans ces cas-là, il n’y avait pas grand-chose à dire. Peut-être avait-il lui aussi eut des difficultés d’ordres familiales ? Elle voit déjà ses réactions très étranges quand il se retrouve face à sa sœur aînée … Ne s’interrogeant pas plus longtemps et n’osant pas vraiment aborder ce sujet avec le Gardien de la Tempête, Chrome se contenta de l’imité et se concentra de nouveau sur son riz au curry, savourant le plat épicé à souhait, comme elle les aime. En quelques minutes, les assiettes furent vidées et la serveuse réapparût pour les reprendre, annonçant que la suite arrivait sous peu. La suite ?

    La Dokuro tourna la tête vers le jeune homme qui l’avait si gentiment invité et haussa un sourcil surpris en voyant qu’il faisait une drôle de tête. Elle suivit son regard et sa bouche s’entrouvrit dans un « oh » de surprise sans qu’aucun son ne sorte pour autant d’entre ses lèvres. La tarte se posa devant elle et l’illusionniste rougit furieusement lorsque la serveuse se pencha vers elle avec un petit clin d’œil. Elle avait envie de se cacher dans un trou de souris et ne savait vraiment pas quoi dire. Elle était certes un peu naïve, mais pas idiote. Et vu la réaction d’Hayato, il était clair qu’il était au moins aussi au courant qu’elle de cette petite surprise … Lorsqu’il parvint à enfin retrouver l’usage de la parole, elle étouffa un petit sourire en l’entendant ainsi bégayer, gêné qu’il était. Elle secoua la tête négativement.

      « Ne t’inquiètes pas, personne n’en saura rien. »


    Elle hésita un instant, puis prit sa cuillère d’une main un peu timide et porta une bouchée de la tarte à sa bouche. Ses yeux brillèrent, c’était délicieux ! Au moins c’était déjà ça, même si le malentendu était assez énorme. Elle releva son oeil unique vers le Gardien de la Tempête.

      « Euh Gokudera-san … C’est un peu gros pour moi, tu en veux ? »




    Spoiler:
     

________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Jeu 5 Mai - 10:57

Impressionné par le calme de la jeune Vongola qu'il pensait bien plus renfermé que cela. Cependant il se disait que la promesse ne devait pas tenir quand à Rokudo Mukuro.

"Je veux bien t'aider un peu, oui..."

Dit l'italien. Il n'était pas vraiment sûr de faire ce qu'il fallait faire, mais il était tellement persuadé qu'elle était timide qu'il était sûr qu'elle faisait un maximum d'efforts pour ne pas s'enfuir. Il commença alors à manger un peu de tarte, et ses yeux s'illuminèrent presque aussi fort que ceux de Chrome quelques instants plus tôt. Il n'allait surement pas parler de ce moment aux autres, mais il allait peut-être conseiller au Juudaime de venir ici pour la qualité de leurs tartes. Il fallait juste ne pas dire au cuisinier qu'ils se connaissaient, et tout devrais aller. Il se mit aussi à espérer que la serveuse n'était pas étudiante au collège de Namimori. Il était tellement occupé à se demander ce genre de choses qu'il ne se rendit compte qu'au bout de plusieurs minutes de la scène qui se passait. Il partageait une tarte en forme de coeur avec Chrome Dokuro. Hayato fit de son mieux pour garder son calme et ne pas montrer quoi que ce soit, mais il ne put s'empêcher de rougir à l'idée que quelqu'un puisse le voir dans cette situation. Ce n'était pas qu'il n'appréciait pas la jeune fille, mais tout de même... il avait une image de jeune dur à cuir rebelle et faisait tourner la tête de plusieurs filles du collège, ce dont il se fichait totalement. Malgré tout cela, la scène ne lui déplut pas totalement, cependant il ne le dirait jamais, pas même sous la torture.

Il fallut un bon moment pour finir cette tarte qui fut toutefois délicieuse. La serveuse revint prendre le plat vide et s'en alla chercher la note. Finalement à part cet incident des plus énormissime, le repas s'était bien passé, et Hayato se dit que c'était en agissant pour le bien de la famille qu'il se rendrait digne du poste de Bras Droit des Vongola. Cependant il pensait maintenant que parler au Juudaime de ce petit moment passé en tête à tête avec Dokuro à manger une tarte en forme de coeur après avoir joué une petite musique au piano n'était plus du tout d'actualité. Sans doute cette histoire resterait totalement inconnue de beaucoup de monde... de tout le monde, en fait il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Mer 11 Mai - 9:43



    Photobucket Photobucket

    Si l'on lui avait dit un jour que Gokudera Hayato l'inviterai à déjeuner, et que le repas en question se terminerait par un partage de tarte (en forme de cœur. De cœur !), la jeune illusionniste ne l'aurait tout simplement pas crût, et se serait même inquiéter pour la santé mental de la personne. Et pourtant, c'était bien ce qu'elle faisait actuellement, puisque suite à sa demande, le bouillonnant Gardien avait accepté de manger le dessert avec elle. Comme quoi, le destin nous réservait de drôle de surprise ... Mais après tout, ce repas c'était bien mieux passé que ce qu'elle craignait. Elle avait appris certaines choses sur le bras-droit du Boss, et lui avait fait part également d'un bout de son passé. Elle s'était confiée, et à moins qu'elle ne se méprenne totalement, la Dokuro sentait qu'elle avait fait un pas vers son homologue de la Tempête. Ils n'étaient plus aussi étrangers et méfiants l'un envers l'autre qu'auparavant, et tout cela grâce à un pur concours de circonstances. Et elle en était plutôt heureuse d'ailleurs.

    Bon, un que ça devait bien faire marrer, c'était Mukuro. Même si le prisonnier ne s'était plus manifester depuis qu'ils étaient entrés dans le restaurant, prétextant la fatigue, elle ne serait pas beaucoup plus surprise que cela d'apprendre qu'il était en train de se moquer allégrement de la scène depuis son bocal à poisson. Difficile d'avoir ne serait-ce qu'un minimum de vie privée quand on partage son esprit avec un homme tel que le Rokudo. Mais au moins, n'avait-il pas fait de commentaires à tout bout de champs, et mieux encore, pas d'apparition fantastique qui attirait toujours inexorablement le regard sur l'homme qui avait remplacé la fluette adolescente dans un petit effet brumeux. Elle supposait donc pouvoir s'estimer satisfaite ... Surtout que Gokudera n'appréciait pas franchement l'illusionniste masculin.

    Finalement, à eux deux et armés de leurs fourchettes, les deux Gardiens finirent rapidement la tarte aux fruits, et aussitôt après, la serveuse revint chercher les assiettes, un sourire immense collé à son visage. En repartant chercher l'addition, elle offrit à Chrome un nouveau clin d'œil voulut très discret à la borgne, signifiant que le partage du dessert à deux ne lui avait pas échappé. A se demander si tout le personnel ne les avait pas épiés, bloqués dans l'idée qu'ils sont un couple. La Brume n'en rougit que d'avantage, confuse.

    Lorsqu'elle eut l'addition sous les yeux, sa gène ne s'arrangea pas, au contraire. Certes, d'un point de vue externe, c'était un prix tout à fait raisonnable pour ce qu'ils avaient mangé, mais pour la jeune fille et ses trois compagnons de fortune, ça équivalait à des repas pour au moins deux semaines à Kokuyo Land ! Elle se sentait assez mal, après coup, de se faire inviter par son collègue Vongola. La Dokuro n'était pas le genre de personne à laisser les autres 'aider en temps normal, et ne gardait jamais de dettes, de quelques formes qu'elles soient. Car une des choses qu'elle ne supportait pas, c'est qu'on la prenne en pitié et qu'on lui offre la charité. D'ailleurs, si on regarde les choses sous cet angle, elle avait aussi une dette envers Mukuro. C'est parce qu'elle lui devait tant de choses pour l'aide qu'il lui avait apporté, même s'il y trouvait aussi son compte, et c'est pourquoi elle se devait de le remercier comme elle le devait. En le faisant sortir de Vendicare.

      « Euh ... Gokudera-san, je ... Si tu veux, je te rembourserai. ça prendra sûrement un peu de temps mais ... »


    Un peu beaucoup même vue le revenu mensuel du Gang de Kokuyo, mais au moins elle ne serait pas vue comme une profiteuse ou quelque chose du genre. Entre le Boss qui lui apportait parfois des bentôs et maintenant Hayato qui lui offrait un vrai repas ...



________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Ven 13 Mai - 21:16

L'addition n'avait rien de surprenant pour Hayato. La seule "surprise" fut la réaction de la jeune fille quand elle la vit. Il ne comprenait pas pourquoi elle se sentait soudain si volontaire pour payer la note, alors qu'il savait qu'elle ne le pourrait surement pas avant plusieurs mois, vu le peu de chose qu'elle avait pour se nourrir. Il prit son porte monnaie, et compta la somme que les deux Vongola devait avant de les sortir pour payer la demoiselle qui attendait l'argent.

"Je sait pas trop si tu saisis bien le concept d'une invitation, mais j'ai déjà dit que je payais. Je ne reviens pas sur ma parole, surtout envers un membre de la famille Vongola, sinon je ne mériterais pas ma place de bras droit du Juudaime. Quand bien même tu essayerais de me rembourser je refuserait de prendre ton argent."

La serveuse prit les billets et s'en alla, non sans lancer un dernier regard vers le couple. Elle avait l'air d'avoir à peu près la même lueur dans les yeux que les filles du collège quand Gokudera était avec le Juudaime... une lueur quelque part entre l'envie et la jalousie. Hayato s'était toujours fiché de ce genre de détails lorsqu'il était avec le Juudaime... probablement parce qu'il se convainquait assez facilement qu'elles jalousaient Hayato d'être en compagnie de quelqu'un aussi formidable que le Juudaime, mais là le regard avait une autre signification qui fit rougir le tempétueux jeune homme. La scène avais pris une tournure plus qu'inattendue et incontrôlable, il fallait donc y mettre un terme. Reprenant son sac de nourriture, il se leva.

"Ce repas était... plutôt sympa. 'Va falloir y aller. Allez, viens... On voir s'il pleut encore."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Mer 1 Juin - 8:59



    Photobucket Photobucket


    La jeune fille baissa la tête suite aux paroles de Gokudera, confuse et gênée. Elle savait bien qu’il avait raison, mais ses vieux principes ne la lâchaient pas encore assez pour qu’elle comprenne que, oui, elle avait des amis qui s’inquiétaient de sa santé. Elle hocha la tête, s’excusant de son comportement, étrange il fallait l’avouer. En même temps, pour ce qui est de la normalité, la borgne n’en était pas vraiment l’exemple type, que ce soit au niveau du physique ou de ses réactions. C’était peut-être une caractéristique de la Brume, de sortir ainsi du lot. Parce que jusqu’ici, c’est vrai que tous les illusionnistes qui avaient croisés le chemin des Vongola étaient pour le moins … hors du commun. Entre Mukuro et son rire d’autiste, et Fran et son chapeau de grenouille … En faîte, elle devait être la plus « normale » de tous les utilisateurs de la flamme du Brouillard.

    Le Gardien de la Tempête paya donc, et Chrome se leva de sa place pour le suivre, croisant au passage le regard de la serveuse. Pourquoi elle la fixait comme ça d’ailleurs ? On aurait pût croire qu’elle était jalouse, mais la Dokuro voyait pas vraiment de qu… oh. Le rouge lui monta aux joues – pour changer. Décidemment, elle s’en souviendrait de ce repas ! C’était donc impossible pour deux adolescents de passer un peu de temps ensemble, sans qu’on les prenne aussitôt pour un couple ? Serrant son sac de course contre elle, la demoiselle au cache-œil s’inclina poliment devant le chef de l’établissement et se dépêcha de rejoindre Hayato, au cas où une fille en pleine hormonale ne se jette sur elle pour la massacrer. On est jamais trop prudent …

    Relevant la tête vers le bras-droit du Boss, elle lui offrit un léger sourire, tout ce qu’il y a de plus adorable – même si elle n’était pas vraiment consciente de ses charmes. Elle aussi avait apprécié le déjeuner, et avoir pût se rapprocher un peu de l’argenté lui avait fait plaisir.

      « Oui, il ne doit plus pleuvoir, enfin j’espère … Encore merci Gokudera-san. »


    Se dressant sur la pointe de ses pieds pour se mettre à la hauteur de son visage, suffisamment vite pour qu’il ne réagisse pas tout de suite, la jeune fille s’approcha et déposa un doux baiser sur sa joue, comme elle l’avait autrefois fait avec le Boss. C’était juste une légère pression de ses lèvres contre la peau fraîche de l’adolescent, la sensation ne durant qu’un court instant et déjà elle s’était remise à sa place, innocente comme une enfant qui vient de naître. Ben quoi ? C’était un remerciement. Oui mais ma petite Chrome, il serait vraiment temps que tu t’achètes des bouquins sur les relations humaines, parce que si tu te mets à embrasser tous les Gardiens du Dixième quand tu veux les remercier pour tel ou tel chose, ça va finir dégénérer. D’ailleurs, attendons de voir la réaction du Gardien de la Tempête. Il n’oserait pas frapper une fille juste parce qu’elle lui avait fait un petit bisou quand même ?

    Enfermé dans sa prison de verre, drapé de chaînes dures comme l’acier et enveloppée par l’eau froide et silencieuse, Mukuro était, intérieurement, écroulé de rire. Décidément, cette gamine était d’une telle innocence que s’en était hilarant !


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Ven 10 Juin - 15:19

La surprise de Gokudera fut des plus totale lorsqu'il sentis un très léger baiser se poser sur sa joue. Sur le coup il se figea, les yeux grands ouverts dans une image de stupeur. Oui, de stupeur et non de dégout, il avais été extrêmement surpris. Bien qu'en Italie, une bise puisse signifier un lien d'amitié, au Japon le moindre petit bisou sur la joue avait un sens lourd. Hayato avais maintenant passé assez de temps dans ce pays pour s'être initié à ce genre de chose, et se sentis donc extrêmement gêné par cette démonstration d'affection qu'il considéra comme "étant de trop". Cependant Hayato se devait de rester un gentilhomme au possible, il faisait de son mieux pour avoir l'air du parfait bras droit de la famille Vongola, il n'allait pas tout lâcher maintenant, ce serait trop bête. Ignorant le petit ricanement de la serveuse qui passait derrière eux et la soudaine envie d'enfoncer des bâtons de dynamite dans la bouche de celle-ci qui venait de naitre dans son esprit, Gokudera se terra dans le silence. Depuis le moment du bisou, il était raide comme la justice, marchant aussi droit qu'un jour de défilé militaire et s'approcha de la porte en disait tout haut.

"Bien, normalement le temps doit être bien meilleur, on devrait pouvoir-..." CRACK! Le bruit que Hayato venait d'entendre en ouvrant l'une des grandes portes du centre commercial était celui d'un éclair qui venait de tomber non loin au milieu d'un déluge de pluie des plus impressionnants. La seule pensée qui traversa alors l'esprit de l'Italien furent:*La pluie et la foudre... Même lorsqu'ils ne sont pas là le crétin de joueur de baseball et la vache stupide me hantent...*

Soupirant, il referma la porte, regardant Chrome. La jeune fille semblait l'avoir suivi tant bien que mal.


"Pas moyen, le temps est encore pire que tout à l'heure..."Après quelques secondes de réflexions il proposa tout de même."On se balade en attendant? Ce serait pas prudent de sortir par un temps pareil... En tant que bras droit des Vongola je peux pas te laisser sortir par un temps pareil, c'est dangereux."Et Gokudera pensa aussi que le Juudaime penserait surement la même chose, et lui en voudrait de l'avoir laissée partir seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Admin :Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Admin :Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
20/400  (20/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Ven 24 Juin - 17:45




    Bon ok, le coup du bisou, c’était peut-être exagéré. Enfin, Chrome ne voyait vraiment pas le mal de cette histoire. C’était juste un remerciement pas de quoi en faire un drame. Elle avait le souvenir qu’ici, dans sa terre natale, c’était un peu étrange d’embrasser un garçon qui n’est pas votre petit-ami. Ouais, sauf qu’en matière d’étrange, la jeune illusionniste était plutôt bien fournit. Elle cligna de l’œil, observant le Gardien de Tempête, raide comme la justice. Au moins, il ne s’était pas mis à hurler comme il l’avait fait la fois où elle avait embrassé le Boss de la même façon. Peut-être était-il trop sous le choc pour ça … Depuis la porte du restaurant, la Dokuro put percevoir le léger pouffement de rire amusé de la serveuse, mais ne tourna même pas la tête pour regarder cette dernière. Gokudera venait de reprendre son chemin pour aller vérifier aux portes le temps qu’il faisait, et la demoiselle au cache-œil devait presque courir pour suivre ses longues enjambées et rester à sa hauteur.

    Il commença finalement à parler après quelques minutes de silence, mais fut interrompu par le bruit assourdissant d’un éclair. La pluie battait son plein elle aussi, se mélangeant au tonnerre pour donner un déchainement d’éléments. La jeune fille resta près de son compagnon Vongola, observant le spectacle. Contrairement à beaucoup de jeunes gamines écervelées, elle n’avait pas peur de l’orage, au contraire. Elle aimait bien voir le ciel aussi agité, alors que les divers éléments se mélangeaient. La pluie, la foudre, les nuages et la tempête …. Seul le brouillard restait l’éternel solitaire, ne sortant que par moment, apparaissant sans prévenir et repartant sans qu’on s’en aperçoive. Chrome détourna son unique œil valide du spectacle naturel, pour fixer Hayato qui lui proposait de continuer de se promener dans le centre commercial pour le moment. Effectivement, sortir sous ce temps, c’était assurément attraper une pneumonie.

      « D’accords, allons-y. » Répondit-elle avec un petit sourire.


    Elle n’était pas pressée de toutes manières. Ken et Chikusa devaient être à Kokuyo, à l’abri, et le blond devait certainement jouer à ses jeux vidéo, peut-être avec Sol d’ailleurs. A moins que son amie ne soit elle aussi sortit pour se faire surprendre par la pluie et n’ait trouvée refuge ailleurs. Elle ne se faisait pas de soucis concernant ses trois colocataires, juste elle espérait qu’elle n’en retrouverait pas un malade demain matin. Emboîtant le pas à son homologue à la flamme rouge de la Dégénérescence, elle se mit à regarder les boutiques autour d’elle, sans vraiment arrêter son regard sur quelque chose de particulier. Elle n’avait pas les moyens de toutes manières, et jugeait n’avoir besoin de rien. Tournant la tête vers Hayato, elle réfléchit quelques instants, semblant dérangée par quelque chose. Finalement, se disant que qui ne tente rien, n’as rien, elle ouvrit la bouche.

      « Euh Gokudera-san … Est-ce qu’après cette journée on peut dire qu’on est … plus ou moins … amis ? »


    Elle s’arrêta de marcher en même temps qu’elle avait prononcé ces mots, attendant visiblement une réponse honnête. Il n’y avait rien de sous-entendu dans cette phrase, elle était tout ce qu’il y a de plus innocence. La Gardienne de la Brume voulait sincèrement savoir si désormais, elle pourrait sourire au jeune homme comme elle souriait avec le Boss.


________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2400715/Blacky_Chwan
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 36
Expérience:
30/400  (30/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   Jeu 30 Juin - 16:32

Lorsque Gokudera entendit la jeune fille poser la question, il se figea à quelques pas de la demoiselle de la brume. Après quelques secondes de silence total, outre le brouhaha des gens qui marchaient autour d'eux et qui se plaignaient de mauvais temps de la journée. Le jeune tempétueux se retourna alors. Le garçon s'approcha de Chrome et la regarda du haut des quelques centimètre qu'il avait de plus qu'elle. Il semblait avoir du mal à se focaliser, et faisait en fait de son mieux pour ne pas bégayer.

"Ecoute... je vais être franc. Je supporte pas du tout l'autre type de la brume. Je le considérerai jamais comme un ami... j'ai déjà beaucoup de mal à l'idée de le considérer comme un allié..."

Le Hurricane Bomb se retourna alors avant de lancer un petit.

"Mais après tout... t'es plutôt sympa et le Juudaime te fait confiance... je ne vois pas de raison de ne pas te considérer comme une amie."

Le jeune garçon avança alors de quelques pas se disant que c'était surement la meilleure chose à faire. La jeune fille était gentille et le Juudaime voyait en elle une personne de confiance... et il fallait avouer qu'elle n'avait jamais trahi, ni mis en danger, contrairement à "l'autre". Il regardera la jeune demoiselle par dessus son épaule en relançant un léger.

"On y va?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg

Ciaossu watashi wa,
Contenu sponsorisé



Profil
MessageSujet: Re: [Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Centre commercial] (Libre) On n'oublie pas tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Les rues et ruelles-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com