Bienvenue à toi Cher invité. Ce forum rpg actif nécessite des membres talentueux tel que toi pour évoluer! Dernière Volonté est un forum très prometteur ou les possibilité seront extrêmement vaste au niveau du rp et de la vie commune. Rejoins notre communauté qui est avant tout fan du manga Reborn! Incarne le gardien d'une grande famille, ou deviens le parrain de tes propres hommes !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do not disturb Namimori... [Flashback - PV Canetti Kaito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dernière volonté rpg
•• Vongola Shugosha

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Vongola Shugosha



Strato di personaggio
Niveau: 39
Expérience:
218/400  (218/400)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Do not disturb Namimori... [Flashback - PV Canetti Kaito]   Lun 2 Mai - 20:23

La douce lueur de l'étoile diurne altérait la peau blanche du fanatique disciplinaire, faisant baigner celle - ci dans des teintes ocre, sanglantes. Une ombre immense se profilait sur le macadam, piétinée par les étudiants sortant de leurs activités extra-scolaire. A son extrémité se dressait une fine carrure se fondant dans la foule, tranchant avec son uniforme maculé du brassard du comité de discipline. Dédaignant admirer ce chemin qu'il empruntait chaque jour, il se contentait d'apprécier le bon déroulement dans son école. Son esprit rêveur ne déformait pas pour autant sa marche rythmée, à la fois froide et sévère. Ses yeux finement dessinés regardaient le bitume. La fin de la semaine tendait la main et l'instigateur de la discipline de Namimori en avait profité pour prendre une pause, délégant sa corvée à un subalterne qualifié.

Il pouvait désormais jouir à une route à peine distinguable à travers les milliers d'étudiants qui souillaient cette dernière, dégradant l'atmosphère de leurs attitudes singulières. Redressant gracieusement ses mirettes, Hibari était à son plus grand regret, d'une humeur nostalgique ; peut être parce que cela fait désormais quelques temps qu'il n'avait plus eu de combats de valeurs ou même de punching-ball à se mettre sous ses crocs depuis son retour du futur ... En cela, sa fierté jouissait d'un bien être, puisque Namimori n'avait subit aucune affres. Rien n'était plus affligeant que de voir son honneur, sa gloire, salie par un non-respect ou l'un de ces herbivores ne sachant pas où était la limite de territoire. Fronçant des sourcils, il serrait sa main et écoutait son oisillon se planter dans sa tignasse et fredonnant, créant une mélodie qu'il ne put s'empêcher de nier. Hibari regarda l'héritage de ces fameux mafieux, trôner sur son doigt et luisant d'une teinte violette.

Soupirant, il reposa son regard sur les marches du bâtiment de sa douce et suave Namimori, reprenant sa marche vers le toit ; ouvrant la porte qui le conduirait à sa quiètude journalière. Le souffle d'Eole balaya les feuilles mortes à ses pieds, guidant ces dernières vers son lieu de flânerie habituelle. Le regard impassible, l'homme scrutait le ciel, caressant l'idée qu'un petit animal à la force anormale y avait trouvé résidence. Un jour le nuage mordra le ciel... Un jour. Pour le moment, il était bon de profiter d'un peu de repos. Le soleil déversait doucement ses rayons chauds sur le collège de Namimori. C'était un beau jour de printemps teinté de couleurs chaudes, toutes reliées entre elles par ce magnifique ciel bleu dans lequel on ne distinguait aucun nuage. Mis à part, celui qui en avait l'attribut.

L'angélique, Chef du Comité de Discipline, officiait dans l'ombre de la candeur de son toit, tâchant de souffler un peu de sa journée de juge intransigeant. Les caresses tiédies du vent allaient flatter le derme du Gardien des Nuages. Le vent, moqueur et enjôleur, comme il l'était depuis la nuit des temps se riait de sa chevelure, faisant danser avec mesquinerie ses mèches les plus rebelles au gré de ses caprices. Douce brise qui apportait enfin avec elle son lot de fraîcheur en cette journée infernale qui semblait avoir décider de jeter son dévolu sur la si paisible Namimori. Paisible ? Pas vraiment à vrai dire... Un piaillement du canari vient à se faire entendre.

« Hibari ! Hibari ! »

La bête fut bien malgré lui, forcé de s’extirper des bras de Morphée, maudissant l’herbivore écervelé qui avait eu l'audace d'attirer l'attention de son oisillon de compagnie. Se levant, et portant sa main pour étouffer un bâillement. Son œillade s'attarda sur la cour du lycée et tenta de discerner la moindre oscillations. Et pourtant rien... Etrange. Malgré ses efforts qui s'avérèrent inutiles, la voie de la curiosité le traversa. Oui... c'était un bon terme pour définir ce sentiment qui le poussait à quitter son lieu de flânerie totale alors que le soleil jouait avec la voûte céleste. Ce sentiment d'excitation qu'il connaissait si bien, ne lui étant pas inconnu sans pour autant lui être réellement familier guidait ses pas, qui tel un loup flairant sa proie, suivant le bruit fracassant que provoquait la collision du bruit de cette appréhension sur les parois des bâtiments environnants.

Sa clairvoyance avait encore joué en sa faveur, il ne s'en faisait pas des éloges et regarda la porte grande ouverte du local de sport, habituellement verrouillée en cette heure. Mussant son aura bestiale, Hibari était sur ses gardes, n'hésitant pas à faire resplendir sa force sur le singulier personnage qui avait posé le pas dans ce "cagibi".

« Toi. Qui es-tu et que fais-tu ici ? Tu ne sais pas que pénétrer à Namimori sans autorisation est un acte répréhensible ? » siffla t-il avec hargne à la silhouette présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dernière volonté rpg
•• Giglio Nero

Ciaossu watashi wa,
avatar
•• Giglio Nero



Strato di personaggio
Niveau: 19
Expérience:
39/200  (39/200)
Attirail:

Profil
MessageSujet: Re: Do not disturb Namimori... [Flashback - PV Canetti Kaito]   Jeu 5 Mai - 14:54

    Kaito était de retour au Japon après y être venu pour son entraînement sous les conseils de sa mère et il avait d'ailleurs apprécier le combat d'entraînement qu'il avait eu avec Nagi. D'ailleurs il avait fait savoir à ses parents à son retour, qu'il souhaitait y retourner dès que possible afin de pouvoir non seulement admirer la beauté du paysage, mais aussi de pouvoir s'entraîner encore plus que lors de sa première excursion en solitaire au Japon. Ses deux parents d'accord, Kaito y retourna deux mois plus tard et espérait pouvoir en apprendre plus sur les techniques de Kempo ou encore sur les bâtiments se trouvant dans la ville de Namimori. Il avait donc reprit un avion en direction du Japon, lieu qu'il commençait de plus en plus à aimer, bien qu'il avait toujours une certaine préférence pour le brésil. Après tout, il ne pouvait renier le fait que ce soit le pays où il a vu le jour et où il à passer presque toute sa vie.

    Kaito arrivait donc en ville après presque toute une journée de vol où il avait réussi à dormir. Néanmoins, le réveil fut assez brusque, car l'avion était en train de perdre de l'altitude pour atterrir. Ce n'est que lorsque les premières roues touchèrent le sol qu'il daignait se réveiller et sortir de son rêve ou son cauchemar. L'avion atterrit, Kaito ne se pressait pas pour en sortir attendant qu'il y est moins de monde afin qu'il se lève et sorte à son tour en prenant soin de ne pas oublier par égard son sac de voyage se trouvant au dessus de lui. Cela fait, Kaito suivait les destinations à prendre en serpentant quelques chemins et en suivant des indications marqués sur des panneaux accrochés par le plafond. Grâce à cela, il arrivait avec un peu de difficulté, à trouvé la sortie de l'aéroport. Et sans plus attendre, il prenait un taxi attendant qu'un client ne vienne l'interpeller.

    En premier lieu, Kaito devait au moins ranger son sac de voyage et il choisi donc de se rendre à la même auberge que la dernière fois. Il fut d'ailleurs très bien accueillit par les employés. Kaito avait bien sur payé le chauffeur pour qu'il reparte sans lui. Kaito avait de suite après déposé ses affaires dans sa chambre qu'il louait pour quelques temps et ressorti de suite. Après tout il était midi passé et il s'empressait de se rendre à l'endroit qu'il avait choisi de visiter en premier, l'école de Namimori.

    Kaito avait eu la chance de l'apercevoir durant son premier voyage et ayant une assez bonne mémoire visuelle, il pu avec un peu de jugeote et de réflexion trouver le chemin menant à celle-ci. L'école était vraiment assez petite comparer à ceux du Brésil, même s'il n'y était jamais allé. Pourtant il pouvait au moins voir la différence d'espace libre en se trouvant seulement à la porte d'entrée. Néanmoins, ne voulant se fier uniquement au apparence, Kaito s'avançait et entra même à l'intérieur de l'enceinte du lycée pour se faire une opinion plus juste. Après tout, peut-être que ce lieu recèle des endroits plus vastes que la cour d'entrée.

    Ne voulant pas entrer de suite à l'intérieur du bâtiment principal du Lycée, il préférait voir les bâtiment annexes à celui-ci ainsi que le terrain d'entraînement( ou terrain de sport si vous préféré) et le gymnase. Il trouva d'ailleurs le terrain de sport assez facilement en contournant tout simplement le bâtiment principal. En voyant le terrain, Kaito se faisait déjà une autre opinion du lycée et se demandait s'il ne pouvait pas faire un peu de sport pour s'échauffer. Cherchant avec ses yeux en tournant sa tête un endroit susceptible de pouvoir ranger les accessoires de sport, Kaito vit un local qui pourrait peut-être être ce qu'il cherchait. Ne se posant aucune question, il s'avançait et vit que la porte était déjà entre ouverte. Il pouvait donc y entrer sans la forcer, mais il ne se doutait pas qu'il dérangerait deux personnes qui faisait des certaines choses. Pourtant il ne les voyait pas et chercha quelque chose pouvant l'intéresser. Kaito se faisait alors interpeller par quelqu'un qui lui parla du manière plutôt hargneuse. Il se retourna alors pour lui faire face et était assez surprit de voir quelqu'un avec de tel yeux, mais ne voulant pas avoir l'air coupable bien que tout l'accusait, Kaito se défendait comme il pouvait.

    - Je suis désolé, mais votre lycée est si grand et imposant que je m'y suis perdu. Lorsque j'ai vu votre magnifique terrain de sport, je me suis dit que je pourrait m'entraîner un peu et voyant que la prote du local n'était pas fermé je me suis dit que...


[hrp: j'espère que cela est assez long]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Do not disturb Namimori... [Flashback - PV Canetti Kaito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Role play :: Namimori et son Japon :: Namimori Middle school-

Panneau d'administration
Design by Illy coded by Illy, Kamui Sinen & Ghost
Créer un Forum | Forum d'Entraide | Créer un Blog | Dons
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit